Chroniques d un goulag ordinaire

Couverture du livre « Chroniques d un goulag ordinaire » de Adriana Efron aux éditions Phebus
  • Date de parution :
  • Editeur : Phebus
  • EAN : 9782752900616
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Le système concentrationnaire russe aura toujours été le lieu de tous les paradoxes : on y souffrait, on y mourait aussi bien que dans les autres bagnes politiques dont le XXe siècle s'est fait une triste spécialité et qui n'étaient souvent que des centres d'extermination plus ou moins déguisés,... Voir plus

Le système concentrationnaire russe aura toujours été le lieu de tous les paradoxes : on y souffrait, on y mourait aussi bien que dans les autres bagnes politiques dont le XXe siècle s'est fait une triste spécialité et qui n'étaient souvent que des centres d'extermination plus ou moins déguisés, et pourtant il arrivait qu'un mystérieux air d'humanité vînt se glisser en ces lieux par
les interstices de la clôture. L'âme russe, on le sait, a toujours cultivé l'esprit de contradiction, élevé par elle au rang d'un des beaux-arts.
Ariadna Efron (1912-1975), fille de la grande poétesse Marina Tsvetaieva, aura passé quinze ans de sa vie reléguée dans cet univers inhumain et elle aura réussi à y vivre libre intérieurement s'entend. Son « Journal » l'y aide : en fait de journal, une riche succession de lettres qu'elle adresse à ses proches, ignorant que l'horreur, dans le monde ordinaire qui lui est désormais interdit, a fait aussi des progrès (dès la première de ces lettres, datée d'avril 1942, on a le coeur serré : Ariadna demande des nouvelles de sa mère, l'être qui lui tient le plus à coeur, laquelle s'est suicidée l'été précédent...).
Emprisonnée en 1939, « libérée » en 1947 mais presque aussitôt renvoyée dans un camp du Grand Nord, la jeune femme écrit aux siens comme si sa vie dépendait de ces feuillets jetés au vent. Elle consacre aussi un texte de souvenirs à son enfance et à la figure de sa mère : un document poignant qui éclaire d'un jour singulier le destin de la grande poétesse russe dont Ariadna, dans les dernières années de sa vie, rassemblera patiemment l'oeuvre dispersée.
Au total, ce livre intime et fervent nous laisse une impression étrange : celle d'avoir connu comme une amie, comme une soeur, cette jeune fille puis cette femme à qui toute liberté pendant quinze ans aura été refusée, et qui malgré cela va droitement son chemin et trouve encore le moyen de nous aider, par-delà la distance et les années, à conduire le nôtre.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions