Chronique d'une mort annoncée

Couverture du livre « Chronique D'Une Mort Annoncee » de Gabriel Garcia Marquez aux éditions Grasset Et Fasquelle
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Je ne connaissais pas cet auteur, j'ai acheté le livre d'occasion et l'ai choisi en lisant les critique ditirambique reporté sur la couverture :
    - "Chronique d'une mort annoncé est un livre aussi beau, aussi poignant, aussi fort que Cent ans de solitude" Le Matin
    - "Un livre hallucinant où...
    Voir plus

    Je ne connaissais pas cet auteur, j'ai acheté le livre d'occasion et l'ai choisi en lisant les critique ditirambique reporté sur la couverture :
    - "Chronique d'une mort annoncé est un livre aussi beau, aussi poignant, aussi fort que Cent ans de solitude" Le Matin
    - "Un livre hallucinant où l'humour et l'imagination d'un grand romancier colombien se débrident plus que jamais" ???
    Après lecture tout ça est à mon avis très exagéré. Cependant c'est un livre intéressant avec une certaine originalité.
    L'histoire est affligeante 2 frères doivent tuer un de leurs amis pour l'honneur de leur soeur. En effet la soeur répudié par son mari car elle n'était plus vierge, accuse l'ami en question dêtre le séducteur. Les deux frères se soumettent à la tradition qui leur impose de laver l'outrage dans le sang, mais en même temps s'en passerait bien, et donc ils passent plusieurs heures à parcourir le village en annonçant leur intention, et là.... personne ne bouge
    Donc pas si mal mais jen ne pense pas que j'en garderais au fil des années un souvenir impérissable.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "Le jour ou il allait être abattu, Santiago Nasar s'était levé à cinq heures et demie du matin pour attendre le bateau sur lequel l'évêque arrivait." A l'instar de Kafka dans "La métamorphose", tout est dit dès la première ligne. C'est un petit roman très bien construit, GG. Marquez maîtrise à...
    Voir plus

    "Le jour ou il allait être abattu, Santiago Nasar s'était levé à cinq heures et demie du matin pour attendre le bateau sur lequel l'évêque arrivait." A l'instar de Kafka dans "La métamorphose", tout est dit dès la première ligne. C'est un petit roman très bien construit, GG. Marquez maîtrise à la perfection la construction narrative de son histoire, ce qui est le signe d'un grand écrivain. On y retrouve également certains parallèles avec le "Macbeth" de Shakespeare, à lire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je l'ai largement préféré à "cent ans de solitude"; Au moins, je ne me suis pas ennuyée

    Je l'ai largement préféré à "cent ans de solitude"; Au moins, je ne me suis pas ennuyée

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.