Chrétiens et justice sociale

Couverture du livre « Chrétiens et justice sociale » de Charles Maccio aux éditions Chronique Sociale
Résumé:

Nous vivons dans un monde où la pauvreté et les inégalités illustrent la situation d'injustice de notre société.
Les chrétiens ne peuvent rester indifférents à ces situations où des humains meurent chaque jour de faim, de manque de soins, d'absence d'instruction, etc. Pour donner sens à leur... Voir plus

Nous vivons dans un monde où la pauvreté et les inégalités illustrent la situation d'injustice de notre société.
Les chrétiens ne peuvent rester indifférents à ces situations où des humains meurent chaque jour de faim, de manque de soins, d'absence d'instruction, etc. Pour donner sens à leur action les chrétiens ont un grand nombre de textes qui peuvent les éclairer. La Bible est le premier document. II souligne que c'est un problème très ancien. La justice est une des nombreuses valeurs à promouvoir. C'est pour cela que sont rappelés les différents textes qui évoquent ce qu'il convient de faire.
La justice prend sa source dans l'amour: amour de Dieu, amour des humains, amour réciproque du Père, du Fils et de l'Esprit, amour du prochain, amour des ennemis grâce au pardon qui est le signe fort de l'amour. Cela conduit à l'amour de tous les peuples. Mais une exigence nous est proposée, c'est la justice réalisée par l'amour préférentiel pour les pauvres avec leurs différents aspects: les étrangers, les veuves, les orphelins, les opprimés, les captifs, les faibles, les malheureux, les humbles, les indigents, les malades, les prisonniers, les esclaves, c'est-à-dire tous ceux qui souffrent d'injustice.
La pensée sociale de l'Eglise. Un des éléments importants en est la conclusion des alliances de Dieu avec Adam, Noé, Abraham, Moïse, David qui prépare la Nouvelle alliance conclue par Jésus Christ qui s'offre en sacrifice pour sauver toute l'humanité. La pensée sociale peut alors s'exprimer à travers les différentes encycliques sociales dont Rerum novarum de Léon XIII, le 15 mai 1891, qui ouvre la porte à celles de Pie XI, Pie XII, Jean XXIII, à Paul VI, Jean-Paul II, Benoît XVI et au Concile Vatican Il.
Mais, comme la tâche d'éclairage n'est pas achevée, des chrétiens et des non-chrétiens poursuivent la réflexion sur la justice sociale: Maritain, Teilhard de Chardin, Chenu, de Lubac, Lebret, Fessard, Folliet, Perroux, Delbrel, Mounier, Ricoeur, Rawls, Whitaker, \Valzer, etc. Cela éclaire et aide pour déterminer des axes d'action autour de pôles importants: la formation, la culture, les droits humains, la démocratie, et agir avec tous les hommes de bonne volonté.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com