Chère Mrs Bird

Couverture du livre « Chère Mrs Bird » de Aj Pearce aux éditions Belfond
  • Nombre de pages : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : (non disponible)
  • Thème : Littérature Anglo-Saxonne
  • Prix littéraire(s) : (non disponible)
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • J'ai tout de suite été attirée par cette jolie couverture et par l'accroche faisant référence au Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates que j'avais adoré !

    Nous sommes à Londres, en 1941. Emmy vit en colocation avec son amie Bunty. Elle ne rêve que d'une chose, devenir...
    Voir plus

    J'ai tout de suite été attirée par cette jolie couverture et par l'accroche faisant référence au Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates que j'avais adoré !

    Nous sommes à Londres, en 1941. Emmy vit en colocation avec son amie Bunty. Elle ne rêve que d'une chose, devenir journaliste et même reporter de guerre. Aussi quand sa candidature est retenue au London Evening Chronicles, elle s'enthousiasme… trop vite ! Car le poste proposé consiste, sous la houlette de Mrs Bird, à répondre aux courriers des lectrices.

    "Chère Mrs Bird,
    J'ai dix-huit ans, et mes parents sont terriblement stricts. Nous habitons tout près d'un camp militaire, et les hommes sont très sympathiques.
    Je suis devenue amie avec un garçon de mon âge. Nous sommes juste amis, mais mes parents m'interdisent de fréquenter les soldats, sinon je n'aurai plus le droit de sortir. Je vais au cinéma avec ce garçon, mais ils ne sont pas au courant. Toutes mes amies sortent avec des garçons, et je ne veux pas le perdre. S'il vous plaît, dîtes-moi ce que je dois faire ?
    Dégoûtée, Hull."

    Mais n'est ce pas déjà un premier pas dans le métier ? C'est sans compter sur les idées très rétrogrades de Mrs Bird ! Ses critères de choix sont très stricts, elle élimine la majorité des lettres ! Très peu sont acceptables selon elle.

    Emmy est un personnage très attachante, impulsive, dynamique, toujours de bonne humeur et pleine de bonnes intentions. Elle décide un jour de passer outre les consignes et Mrs Bird et d'apporter dans le plus grand secret des réponses aux courriers des femmes qui lui paraissent désespérées.

    "Mrs Bird ne voit même pas les lettres, je peux y répondre sans qu'elle le sache."

    Mais alors quel dommage que cette initiative ne prenne pas une plus grande place dans ce livre ! Et surtout, je m'attendais à lire un roman épistolaire et il s'avère que Chère Mrs Bird n'en est pas vraiment un. Il s'agit plutôt d'un roman dans lequel sont insérées quelques lettres. Chère Mrs Bird n'est à mon avis pas dans la veine du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates ! Une fois cette petite déception passée, ma lecture a été agréable et fluide.

    Cela dit, je ne me suis pas ennuyée du tout durant cette lecture, malgré les petites déconvenues. le dernier tiers du livre est vraiment très addictif. Les évènements s'enchaînent, certains personnages se révèlent et prennent une autre place. Et surtout le contexte de la guerre devient un personnage à part entière du roman. Et c'est très prenant et intéressant, en même temps que terrifiant.

    Pour résumer, je dirai qu'à l'avenir j'éviterais de trop en lire sur un livre avant de le commencer. Si je n'avais eu aucune attente particulière, je n'aurais pas eu ces petites déceptions et j'aurais apprécié d'autant plus cette lecture. La fin ouverte suggère une suite… je reste à l'affût ! Parce que j'ai vraiment très envie de connaître la suite des aventures (professionnelle, amicale et amoureuse) d'Emmy !

    Un livre très sympathique à lire avec une héroïne attachante et pleine de vie !

    "Bien à vous,
    Henrietta Bird."

    https://ellemlireblog.wordpress.com/2018/06/28/chere-mrs-bird-aj-pearce/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai adoré ce roman qui est dans la lignée du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates.
    L'histoire se passe en Grand Bretagne, à Londres pendant la 2è Guerre mondiale, contexte qui est loin d'être facile et drôle. On suit les pas d'Emmy, jeune femme dont le fiancé est parti au...
    Voir plus

    J'ai adoré ce roman qui est dans la lignée du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates.
    L'histoire se passe en Grand Bretagne, à Londres pendant la 2è Guerre mondiale, contexte qui est loin d'être facile et drôle. On suit les pas d'Emmy, jeune femme dont le fiancé est parti au front et qui ambitionne de devenir reportrice de guerre.. Suite à 1 quiproquo là voilà affectée à un emploi dans un journal mais pour répondre aux courriers des lectrices! En parallèle, elle est bénévole chez les pompiers afin de se sentir utile.
    Ce roman décrit la vie à l'arrière qui continue d'exister avec les désirs de cette jeunesse de continuer à vivre, à s'amuser, à respirer... Elle va tenter et réussir à s'affranchir progressivement et à ses risques et périls des diktats de sa patronne, Lrs Bird, femme autoritaire, aigrie et stricte. Tout en vivant sa vie de femme avec ses hauts et ses bas
    C’est un roman frais et divertissant par moments, mais des événements difficiles surgissent également, car nous sommes bien en pleine guerre mondiale. Mes sentiments ont ont joué au yoyo : des larmes aux rires, à la peur, aux sourires.. et ce fut pour mon plus grand plaisir!
    L'auteur a su parfaitement combiner le contexte historique et une ambiance feel-good, ce qui m'a offert un moment de lecture plus que fort agréable ( et en plus j'ai une passion pour la 2nde Guerre mondiale...). Lisez-le!!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une de mes plus mauvaises découvertes côté roman ce mois-ci.

    Mais peut-être que ma panne de lecture y est pour quelque chose …

    Pourquoi ?

    Ça, c’est à moi de vous l’expliquer, et en détails !

    Déjà, je n’ai pas pu en lire la moitié : ce fut une lecture lente, périlleuse, qui a eu du...
    Voir plus

    Une de mes plus mauvaises découvertes côté roman ce mois-ci.

    Mais peut-être que ma panne de lecture y est pour quelque chose …

    Pourquoi ?

    Ça, c’est à moi de vous l’expliquer, et en détails !

    Déjà, je n’ai pas pu en lire la moitié : ce fut une lecture lente, périlleuse, qui a eu du mal à pénétrer dans mon cerveau.

    De plus, impossible pour moi de rentrer directement dans le livre : au bout d’une page, j’en ai déjà marre. Il est vrai qu’au bout de 20 pages, l’histoire n’avance vraiment pas !

    Je voudrais plus d’action, et moins de « bla-bla » sur la guerre.

    En lisant le résumé, le livre ne me faisait plus du tout envie : dommage car la première de couverture attirait l’œil.

    Mauvaise surprise : cela parle (encore!) de la seconde Guerre-Mondiale ! Car il faut savoir que cette année, j’ai étudié la 2sd GM pendant presque deux semestres !

    Donc quand j’ai appris que ce livre parlait aussi de ce sujet là, j’ai été vite dégoûtée. Je m’attendais à mieux, à quelque chose de plus frais, plus léger, avec un petit côté drôle et girly.

    Alors que là c’était l’inverse : beaucoup de paragraphes mal construits, de longues phrases où parfois je perdais le fil et enfin une histoire lente qui n’avance pas !

    L’intrigue met trop de temps à se mettre en place, l’ennui est donc vite apparu dans cette lecture. Je n’avais rien à me « mettre sous la dent ».

    J’aurai vraiment aimé plus de détails sur la vie de nos personnages, leur personnalité et leur famille. Mais surtout, sur leur passé, leur vie d’enfant.

    Bien sûr, je ne dis pas que l’histoire est mauvaise, mais elle ne m’a pas marquée.

    Après, peut-être que le sujet abordé dans ce roman en est le seul responsable.

    Car il est vrai, je ne vais pas vous mentir, que je déteste principalement les histoires qui font référence aux guerres d’antan.

    Ce qui m’a fait le plus de peine ?

    Eh bien, c’est le fait que j’ai pas réussi à lire ce livre en entier.

    Car d’habitude, même si je n’apprécie pas forcément un livre, je me force à le lire jusqu’au bout. Mais là je n’ai pas pu, c’était tout bonnement impossible. C’était plus fort que moi.

    Pour faire simple, je n’en éprouvais pas l’envie, ne serait-ce que de lire la moitié. En plus d’avoir cette « flemme », je n’en ressentais pas l’intérêt.

    En fin de compte, ce ne fut vraiment pas la meilleure de mes lectures en cette demi-année

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une future journaliste dans la tourmente du Blitz.
    *
    Emmelyne, une jeune femme londonienne, dont le rêve est de devenir journaliste, se retrouvera impliquée dans un mic-mac rédactionnel et tout cela au milieu des bombes.
    En plein dans la période de la seconde guerre mondiale, au coeur d'une...
    Voir plus

    Une future journaliste dans la tourmente du Blitz.
    *
    Emmelyne, une jeune femme londonienne, dont le rêve est de devenir journaliste, se retrouvera impliquée dans un mic-mac rédactionnel et tout cela au milieu des bombes.
    En plein dans la période de la seconde guerre mondiale, au coeur d'une Londres dévastée et défigurée par les raids aériens ennemis.
    Une période très difficile et anxiogène que l'auteure a bien décrit avec tout de même un ton plus léger quelquefois . Et heureusement, car le récit aurait été bien triste.
    Ici, on retrouve le ton british si particulier que j'apprécie. Notamment des scènes où les personnages, en grande situation critique, se retrouvent quoi qu'il arrive à déguster leur thé. C'est charmant, n'est-ce pas?
    Les héros sont jeunes (peut-être trop à mon goût, donc pas trop d'identification), pleins de vie et passionnés. Mrs Bird est bien dépeinte en vieille fille revêche et bigote (cela fait cliché mais c'est pour la bonne cause).
    *
    Les scènes de sauvetage lors d'attaque de bombes sont très réalistes. Mais ma préférence va aux nombreuses lettres des lectrices du journal. Elles reflètent toute la détresse de ces Anglaises, oubliées de la guerre. Ces femmes, dans l'ombre, qui ont contribué à l'effort de guerre avec beaucoup de courage.
    Bien sûr, le côté romantique n'est pas à négliger dans ce roman. C'en est un des fils conducteurs ici.
    *
    Pour conclure, je peux dire que j'ai passé un bon moment en compagnie de ces deux jeunes demoiselles: émouvant, frais et parfois dramatique.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J’avais beaucoup aimé le " Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates". Du coup comme l’éditeur disait que "Chère Mrs Bird" était "dans la droite lignée" de ce livre, j’ai eu très envie de le lire.
    C’est donc avec impatience et envie que j’ai démarré cette lecture. J’ai assez vite...
    Voir plus

    J’avais beaucoup aimé le " Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates". Du coup comme l’éditeur disait que "Chère Mrs Bird" était "dans la droite lignée" de ce livre, j’ai eu très envie de le lire.
    C’est donc avec impatience et envie que j’ai démarré cette lecture. J’ai assez vite déchanté. Rien à voir avec le cercle littéraire…. Assez déçue je l’ai mis de côté, le temps de finir le thriller dans lequel j’étais plongée. Puis je l’ai repris, et là, ne m’attendant plus à un chef d’œuvre, j’ai pu apprécier un peu mieux l’histoire et l’écriture de "Chère Mrs Bird". Une interrogation que je me suis faite en lisant ce livre : pourquoi tant de majuscules aux mots dans les phrases à tout moment. Exemple : "Visiblement, ma mère s’orientait vers un Vous Prenez Bien Soin De Vous, N’est-Ce-Pas ?" si on peut m’expliquer cette originalité je suis preneuse. Autrement je me suis un peu attachée à Emmy, son amie Bunty et tout le personnel du magazine Women’s Day etc. J’avoue que par moment Emmy m’a bien énervée dans ses raisonnements mais c’est sans doute ce qui fait son charme. On la suit dans un Londres bombardé par Hitler (intéressant à ce niveau, car on réalise l’ampleur des bombardements qu’a dû subir l’Angleterre). Elle rêve de devenir journaliste et en particulier correspondante de guerre. Suite à un malentendu, elle se retrouve assistante d’une horrible femme, la fameuse Mrs Bird, qui répond aux lectrices du magazine pour leur donner des conseils. Mais une liste interminable de sujets tabous rend ridicule cette rubrique. La plupart des lettres finit à la poubelle au grand dam d’Emmy qui aimerait qu’on aide toutes ces femmes avec leurs problèmes domestiques ou sentimentaux. Et elle pense que ce n’est pas parce qu’on est en temps de guerre, que tout le monde doit se montrer courageux et patriote, que les soucis intimes disparaissent. Les aider et reconnaitre leurs problèmes n’est pas antipatriotique pour Emmy contrairement à ce que pense Mrs Bird, la rédactrice en chef, adjointe et qui possède quasi un droit divin sur chacun des employés. Tout le monde la craint et tremble devant ses commandements. Emmy va tenter néanmoins d’aider les lectrices, coûte que coûte. S’ensuivent de nombreuses péripéties personnelles et professionnelles. Certaines drôles, d’autres plus dramatiques.
    Ce n’est pas un coup de foudre de lecture comme l’avait été le " Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates" mais ce roman se laisse lire et par moments j’ai apprécié certains passages, même si parfois, c’était assez couru d’avance.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le cercle Belfond propose chaque mois ou presque des lectures dans le cadre d'un "book club" avec régulièrement la présence de l'auteur au cours des échanges.

    Nous avions donc rendez-vous pour une nouvelle histoire en ce mois de mai 2018.

    J'aime les histoires ayant pour trame de fond la...
    Voir plus

    Le cercle Belfond propose chaque mois ou presque des lectures dans le cadre d'un "book club" avec régulièrement la présence de l'auteur au cours des échanges.

    Nous avions donc rendez-vous pour une nouvelle histoire en ce mois de mai 2018.

    J'aime les histoires ayant pour trame de fond la Seconde guerre mondiale (j'ai l'impression de me répéter car je l'ai dit pour d'autres ouvrages mais tant pis).

    Je n'aime pas la guerre en tant que telle MAIS j'aime chercher ce qui a poussé les populations à vouloir se battre, à comprendre la situation, à faire en sorte de repousser les clichés, à mettre en oeuvre un courage parfois vraiment hors norme.

    Dans ce roman j'ai retrouvé ces éléments avec en plus la touche de glamour, d'innocence et de féminité qui peut manquer dans cet univers toujours sombre par nature.

    Emmy est une jeune femme en apparence moderne, dévouée et passionnée par un objectif : devenir reporter de guerre. Il en faut pour arriver un tel objectif ! Elle va avoir à ses côtés sa meilleure amie Bunty pour l'aider et la conseiller dans ses choix. Sera t'elle en quelque sorte le "garde-fou" de Emmy ?

    Dans l'Angleterre des années 40, Emmy va devoir se faire une place pour parvenir petit à petit à ses fins. Ses collègues ne seront pas tous enclins à l'aider pour gravir les échelons de la vie journalistique mais parmi eux se cachent des personnes malicieuses. La responsable, Mrs Bird, ne fera rien pour arranger le travail de Emmy mais est-ce réellement de la mauvaise volonté ? Le personnage de Mrs Bird est assez caractéristique de ces personnes avec une carapace en acier qui ne veulent rien laisser passer...mais il suffit d'une faille !

    Emmy va découvrir la vie des femmes pendant la guerre et va tout faire pour mettre en oeuvre son aide. Le résumé nous dit tout en une phrase : L'heure de la résistance féminine a sonné ! et je suis tout à fait d'accord avec cela.

    J'ai trouvé ce roman passionnant car il met en scène des héros quotidiens qui vont tout faire pour vivre décemment malgré la dureté de l'époque.

    L'auteure a une très jolie écriture remplie d'optimisme, de bonne volonté et qui transmet de très belles valeurs : l'amour, l'amitié, le courage, la bravoure.

    Dans ce roman j'ai été transportée en Angleterre et je me suis vue avec Emmy au fil de ses déplacements, de ses aventures. J'ai tremblé avec elle et j'ai espéré autant qu'elle que son amitié avec Bunty reste intacte.

    Une superbe lecture pour le Cercle Belfond, que je remercie chaleureusement, avec un texte riche et qui en plus nous laisse présager une suite, je suis fan à l'idée de retrouver Emmy et Bunty...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Malgré la guerre et le Blitz qui frappe Londres chaque nuit, Emmelyne Lake est aux anges. Elle partage un appartement avec Bunty, sa meilleure amie, elle participe à l'effort de guerre en tenant à mi-temps le standard des pompiers et elle est fiancée à Harold, un jeune homme charmant qu'elle...
    Voir plus

    Malgré la guerre et le Blitz qui frappe Londres chaque nuit, Emmelyne Lake est aux anges. Elle partage un appartement avec Bunty, sa meilleure amie, elle participe à l'effort de guerre en tenant à mi-temps le standard des pompiers et elle est fiancée à Harold, un jeune homme charmant qu'elle connaît depuis l'enfance. Seule ombre au tableau : son travail de secrétariat chez un notaire. Epatée par les articles des femmes journalistes pendant la guerre d'Espagne, Em caresse le rêve de devenir reporter de guerre ! Aussi, quand elle découvre une petite annonce pour un poste d'assistance au London Evening Chronicles, elle sait avec certitude qu'elle tient là une chance d'entrer dans le monde merveilleux du journalisme. Euphorique, elle postule, obtient un entretien et...déchante. Il ne s'agit pas de travailler pour le London Evening Chronicles mais pour Women's day, un journal féminin sur le déclin. Qu'à cela ne tienne ! La jeune femme accepte le poste et la voilà assistante de Mrs Bird. A charge pour elle de trier le courrier des lectrices pour la rubrique ''Problèmes''. Mais la tâche est ardue. Mrs Bird est un dragon revêche et ses critères de sélection sont draconiens. C'est un véritable crève-coeur pour Emmy qui doit détruire toutes les lettres, et elles sont nombreuses !, qui ne conviennent pas à son irritable patronne, chantre de la pudeur et de la bienséance. Toutes ses femmes auraient pourtant besoin d'aide et Emmy ne compte pas en rester là...

    Avec chère Mrs Bird, AJ Pearce réussit le tour de force de concilier légèreté et drame. L'époque n'est pas gaie, Londres en 1941 souffre quotidiennement des attaques aériennes allemandes, les hommes sont au front, les femmes doivent faire face. Partie intégrante de l'effort de guerre, elles sont encouragées à vivre comme si de rien était, à se faire belle, à s'amuser, à soutenir les Forces anglaises, à narguer Hitler par leur beauté et leur joie. C'est dans ce contexte que nous faisons la connaissance d'Emmelyne Lake, dite Emmy ou Em, une jeune fille fraîche, pétillante, enthousiaste et ambitieuse. Elle a entendu le message de la patrie et passe ses nuits chez les pompiers où elle répond aux appels désespérés des londoniens bombardés. Elle se rêve reporter de guerre, nourrit de grande ambitions professionnelles, malgré la désapprobation de son fiancé. La guerre a fait évoluer les mœurs, les femmes se libèrent et Emmy est de celles qui veulent faire bouger les choses. Insouciante, parfois maladroite, elle fait sa route, entourée par ses amis Bunty et William, encouragée par des parents ouverts d'esprit. Alors même quand elle entre, par erreur, à la rédaction d'un magazine féminin en perte de vitesse, elle ne baisse pas les bras et cherche à résoudre les problèmes de toutes ces femmes qui font face, amoureuses, trompées ou abandonnées. Car les moeurs évoluent mais pas pour tout le monde ! Mrs Bird, la rédactrice en chef par intérim, ne tolère aucun manquement à la bienséance. Le courrier des lectrices est pour elle une plaie et elle ne répond qu'aux questions pratiques qui ne concernent ni le sexe, ni l'adultère, ni l'amour, ni, ni, tout ce qui touche de près ou de loin aux sentiments. La liste est longue des sujets tabous pour la pauvre Emmy qui doit trier le courrier avant de le soumettre à sa terrible patronne.
    Beaucoup d'humour, de frivolité, de bonne humeur mais aussi des descriptions très réalistes de la vie des londoniens durant le Blitz. Des moments plus graves aussi avec la perte d'un être cher dans un bombardement, et les lettres parfois touchantes de ces femmes qui vivent des drames personnels. Une vraie réussite que ce roman qui parle de solidarité, d'amitié, d'amour et de la guerre avec un ton résolument optimiste et une légèreté qui cache beaucoup de profondeur. Les personnages ne sont pas en reste, hauts en couleurs et très british. Un excellent moment de lecture. Une suite est prévue, on l'attend avec gourmandise.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • 1940, Londres est sous les raids des avions allemands. Emmy, une jeune secrétaire, rêve d'être journaliste, correspondante de guerre. Elle lit dans le journal une annonce, le London Evening Chronicle recherche une assistante, c'est un poste pour elle, la chance de sa vie, cela prendra du temps,...
    Voir plus

    1940, Londres est sous les raids des avions allemands. Emmy, une jeune secrétaire, rêve d'être journaliste, correspondante de guerre. Elle lit dans le journal une annonce, le London Evening Chronicle recherche une assistante, c'est un poste pour elle, la chance de sa vie, cela prendra du temps, mais elle va s'accrocher.

    Elle se retrouve en fait dans un minuscule bureau d'un journal féminin et est chargée de taper les réponses au courrier des lectrices sous les ordres de l'intransigeante Mrs Bird. Emmy vient de quitter une place respectable dans une étude notariale pour taper des niaiseries, quelle gourde elle fait. D'autant plus que Mrs Birds a sa liste des sujets inacceptables et les lettres sincères où les lectrices livrent leurs secrets, leurs angoisses ou leurs désespoirs finissent dans la corbeille à papiers. Parmi ces lettres éliminées, celle de « Dans la mouise », une jeune fille de 17 ans amoureuse d'un garçon qui est dans la marine. Alors Emmy prend sur elle de répondre à ces courriers rejetés.

    Un livre drôle et émouvant sur l'amitié et le courage, un livre qu'on lit avec son coeur, un roman résolument optimiste. L'écriture légère de AJ Pearce nous entraîne dans Londres , sous les bombardements, les immeubles incendiés, les maisons effondrées, les cratères dans les rues laissées par les bombes.

    Un hommage aux femmes qui ne sont peut-être pas au front, mais qui se doivent de combattre de leur côté. le ton est très anglais et un peu désuet, mais ce n'est pas pour nous déplaire, car le style est plein d'entrain et le lecteur se laisse emporter dans la vie quotidienne de Londres en temps de guerre. le portrait d'une jeune femme enthousiaste, généreuse et pleine d'empathie.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com