• Roman qui curieusement m’a fait penser au dernier roman de Lionel Duroy, « Vertiges » car il y est question d’un couple qui se délite, et qui est « ausculté » à travers plusieurs prismes pour essayer de comprendre d’où vient cet échec.
    Le couple Serge-Marianne (comme celui de Vladimir et Nina), on le sait dès le début, se forme sur un malentendu, sur des faux-semblants que la vie va faire exploser. Construit-on un couple sur un désir que l’on transforme en sentiment ? L'amour, le mariage, le passage du désir initial au sentiment dans la durée et le quotidien sont « autopsiés » ici avec une précision quasi chirurgicale. Comme chez L. Duroy, Alice Ferney remonte aux origines, au passé de chaque protagoniste de ce couple (les parents, même les grands-parents) pour expliquer le présent.
    Alice Ferney continue d’analyser le couple, les rapports amoureux mais se montre ici impitoyable en passant tout au peigne fin, depuis les fondations (Serge est avant tout le fils de Nina avant d’être le mari, l’amant de Marianne).
    Je déplore pourtant certaines longueurs auxquelles Alice Ferney ne nous a pas habitués, moi qui avais tant aimé La conversation amoureuse. Ce récit couvre plus de soixante-dix ans d'une histoire familiale, pourtant les événements qui ont marqué la vie des protagonistes sont survolés pour laisser place aux personnages, à leur personnalité, leurs comportement, leur réactions et ceci parfois de manière redondante. Le propos est finalement très sombre et à cela non plus Alice Ferney ne nous avait pas habitués.
    Mais l’écriture reste sublime, chaque phrase, chaque mot sont parfaitement soignés, et procurent toujours un véritable plaisir de lecture

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Présent dans les listes

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com