Chemins

Couverture du livre « Chemins » de Michele Lesbre aux éditions Heliotrope
  • Date de parution :
  • Editeur : Heliotrope
  • EAN : 9782923975658
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Depuis "la petite trotteuse" et à chaque nouveau roman de Michèle Lesbre, je suis délicieusement bercée par son écriture lumineuse, aérienne et d'une mélancolique beauté.

    Le temps qui passe, la mémoire, le voyage façonnent une œuvre en partie autobiographique.

    Avec "chemins", Michèle...
    Voir plus

    Depuis "la petite trotteuse" et à chaque nouveau roman de Michèle Lesbre, je suis délicieusement bercée par son écriture lumineuse, aérienne et d'une mélancolique beauté.

    Le temps qui passe, la mémoire, le voyage façonnent une œuvre en partie autobiographique.

    Avec "chemins", Michèle Lesbre nous invite à l'accompagner dans ses rêveries au gré d'un lent voyage sur un chemin de halage au bord de la Loire.
    En route pour rejoindre la nouvelle maison de ses amis, elle ne prend pas une ligne droite mais des sentiers buissonniers qui la ramènent vers les images de son enfance au lieu-dit "le Pommier", à la maison de ses grands-parents et au souvenir tremblant d'un père qu"elle a connu mais dont elle ne sait rien "un intime étranger".

    Les souvenirs parfois douloureux sont atténués par la tranquillité paisible de la campagne où elle rencontre des gens simples et chaleureux : une vieille femme et son chien qui font paître les vaches " Dans la transparence de l'air, je croyais voir des images d'un étang familier au bord duquel de longs après-midi m'avaient appris la douceur de l'ennui, même si le temps me paraissait trop lent, car j'étais alors une petite fille", un éclusier charmeur et un couple de mariniers amoureux qui l'invitent à dériver dans leur péniche.

    Au fil de son vagabondage, la narratrice n'est pas seule, un chien qu'elle adopte sur son chemin l'accompagne et surtout un livre qu'un inconnu avant son départ avait ravivé à sa mémoire en même temps que sa silhouette lui avait semblé étrangement familière. Ce livre plein de fantaisie et de gaieté est "Scènes de la vie de bohème" d'Henry Murger que lisait son père quand il était jeune homme, "un souvenir de jeunesse" pour lui dont il ne lui a jamais parlé et qui ressemble si peu à l'homme austère qu'elle a connu.

    Après tant d'années d'attente et sur le chemin de son enfance, la narratrice est prête à le lire comme si enfin son père ouvrait son cœur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'aime l'écriture mais je m'ennuie toujours un peu à la lecture des livres de cette auteure (j'en ai lu pas mal quand même). Ici, il s'agit surtout de la quête du père qu'elle a peu connu de son vivant; elle va croire le voir partout et se laissera surprendre par des coïncidences: l'homme qui...
    Voir plus

    J'aime l'écriture mais je m'ennuie toujours un peu à la lecture des livres de cette auteure (j'en ai lu pas mal quand même). Ici, il s'agit surtout de la quête du père qu'elle a peu connu de son vivant; elle va croire le voir partout et se laissera surprendre par des coïncidences: l'homme qui ressemble à son père lit le livre de chevet de celui-ci

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un homme assis sous un réverbère rappelle à la narratrice son père qu’il s’agisse de la silhouette ou encore du livre qui absorbe l’étranger. Elle se souvient de son enfance et de ce père méconnu.

    Alors que des amis lui ont proposé d’occuper leur nouvelle maison, elle s’engage dans un double...
    Voir plus

    Un homme assis sous un réverbère rappelle à la narratrice son père qu’il s’agisse de la silhouette ou encore du livre qui absorbe l’étranger. Elle se souvient de son enfance et de ce père méconnu.

    Alors que des amis lui ont proposé d’occuper leur nouvelle maison, elle s’engage dans un double voyage.




    Le texte alterne les scènes d’aujourd’hui avec celles de l’enfance ; c’est joliment raconté même si le rythme lent instaure parfois un certain ennui. C’est qu’il ne se passe pas grand-chose au fil de l’eau et des souvenirs. Mais l’écriture est gracieuse et on y revient toujours ; simple et évocatrice, elle nous embarque.




    Les souvenirs ne sont pas tous agréables mais on ne peut s’empêcher de remarquer la douceur qui repose entre les lignes, une invitation à la vie sans contrainte, au gré d’un canal et des écluses qui le ponctuent.





    La fin, très belle et émouvante, confirme le lecteur qu’il a bien fait de suivre ces chemins. Un livre à lire au soleil, dans la nature, pour retrouver la luminosité qui émane de ce roman.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Depuis "la petite trotteuse" et à chaque nouveau roman de Michèle Lesbre, je suis délicieusement bercée par son écriture lumineuse, aérienne et d'une mélancolique beauté.

    Le temps qui passe, la mémoire, le voyage façonnent une oeuvre en partie autobiographique.

    Avec "chemins", Michele...
    Voir plus

    Depuis "la petite trotteuse" et à chaque nouveau roman de Michèle Lesbre, je suis délicieusement bercée par son écriture lumineuse, aérienne et d'une mélancolique beauté.

    Le temps qui passe, la mémoire, le voyage façonnent une oeuvre en partie autobiographique.

    Avec "chemins", Michele Lesbre nous invite à l'accompagner dans ses rêveries au gré d'un lent voyage sur un chemin de halage au bord de la Loire.
    En route pour rejoindre la nouvelle maison de ses amis, elle ne prend pas une ligne droite mais des sentiers buissonniers qui la ramènent vers les images de son enfance au lieu-dit "le Pommier", à la maison de ses grands-parents et au souvenir tremblant d'un père qu"elle a connu mais dont elle ne sait rien "un intime étranger".

    Less souvenirs parfois douloureux sont atténués par la tranquillité paisible de la campagne où elle rencontre des gens simples et chaleureux : une vieille femme et son chien qui font paître les vaches " Dans la transparence de l'air, je croyais voir des images d'un étang familier au bord duquel de longs après-midi m'avaient appris la douceur de l'ennui, même si le temps me paraissait trop lent, car j'étais alors une petite fille", un éclusier charmeur et un couple de mariniers amoureux qui l'invitent à dériver dans leur péniche.

    Au fil de son vagabondage, la narratrice n'est pas seule, un chien qu'elle adopte sur son chemin l'accompagne et surtout un livre qu'un inconnu avant son départ avait ravivé à sa mémoire en même temps que sa silhouette lui avait semblé étrangement familière. Ce livre plein de fantaisie et de gaïeté est "Scènes de la vie de bohème" d'Henry Murger que lisait son père quand il était jeune homme, "un souvenir de jeunesse" pour lui dont il ne lui a jamais parlé et qui ressemble si peu à l'homme austère qu'elle a connu.

    Après tant d'années d'attente et sur le chemin de son enfance, la narratrice est prête à le lire comme si enfin son père ouvrait son coeur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une belle écriture et l'évocation rêveuse d'un père trop tôt disparu avec en fond le clapotis de l'eau toujours présente confèrent à ce livre une qualité indéniable. Malgré tout, je me suis parfois ennuyée. La rencontre avec l'auteure à la librairie m'a apporté quelques éclairages sans toutefois...
    Voir plus

    Une belle écriture et l'évocation rêveuse d'un père trop tôt disparu avec en fond le clapotis de l'eau toujours présente confèrent à ce livre une qualité indéniable. Malgré tout, je me suis parfois ennuyée. La rencontre avec l'auteure à la librairie m'a apporté quelques éclairages sans toutefois m'inciter à apprécier davantage ce livre atypique dans la production littéraire actuelle.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'auteur a peu connu son père. Ce qui lui reste en mémoire, c'est une stature, le titre d'un livre en particulier, l'odeur du tabac...

    Cela l'habite et elle trouve ses réminiscences, dans une silhouette.

    Dès les premières pages, le style s'impose, ce qui est son intime peut aussi devenir...
    Voir plus

    L'auteur a peu connu son père. Ce qui lui reste en mémoire, c'est une stature, le titre d'un livre en particulier, l'odeur du tabac...

    Cela l'habite et elle trouve ses réminiscences, dans une silhouette.

    Dès les premières pages, le style s'impose, ce qui est son intime peut aussi devenir notre.
    L'auteur divague de souvenirs réels et bien ancrés à des images fugaces qui lui arrivent comme des papillons que l'on voit se poser sur des fleurs au détour de la mise en émoi de nos cinq sens.

    En fond sonore, le bruit de l'eau qui chemine dans la nature, accentué par de jolies phrases longues et légères.

    La narratrice si elle pérégrine à travers sa mémoire, n'en oublie pas le présent et son lot de beautés, de rencontres et d'instants joyeusement volés.

    Cette lecture est comme les pensées qui peuvent traverser notre esprit lorsque l'on regarde le soleil se lever sur un beau paysage, avec les premiers parfums de la terre encore emmitouflée de rosée.

    Le lecteur se laisse prendre à cette douce chanson, et l'auteur nous parle aussi de ses lectures et cite quelques ouvrages sur lesquels nous avons envie de nous précipiter.

    C'est vraiment un intemporel.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Dans ce nouveau roman, Michèle Lesbre nous emmène sur les traces de son père en retournant sur les lieux qui ont compté pour elle.
    Elle nous offre un voyage le long d'un canal, au gré des rencontres qu'elle y fera.
    Comme dans ces précédents romans, on a envie de faire de bout de...
    Voir plus

    Dans ce nouveau roman, Michèle Lesbre nous emmène sur les traces de son père en retournant sur les lieux qui ont compté pour elle.
    Elle nous offre un voyage le long d'un canal, au gré des rencontres qu'elle y fera.
    Comme dans ces précédents romans, on a envie de faire de bout de "Chemins" avec elle...

Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Présent dans les listes

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions