Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Chants d'écume ; fleurs fanées

Couverture du livre « Chants d'écume ; fleurs fanées » de Antoine Livic aux éditions Stellamaris
Résumé:

Dans son petit traité de poésie française, Théodore de Banville soutenait que la poésie est « le seul art complet qui contienne tous les autres » et qu'elle « doit charmer l'oreille, enchanter l'esprit, représenter les sons, imiter les couleurs, rendre les objets visibles, et exciter en nous les... Voir plus

Dans son petit traité de poésie française, Théodore de Banville soutenait que la poésie est « le seul art complet qui contienne tous les autres » et qu'elle « doit charmer l'oreille, enchanter l'esprit, représenter les sons, imiter les couleurs, rendre les objets visibles, et exciter en nous les mouvements qu'il lui plaît d'y produire ». C'est cet exercice que tente ici l'auteur, dans ce recueil en deux cahiers. «Chants d'écumes» se veut un hommage aux hommes de mer, notamment aux pêcheurs d'ici ou d'ailleurs et à leurs compagnes, qui a touché le fils de marin et breton d'adoption que je suis. Dans ces pages, on sent le souffle du vent, l'appel du large, on vit au rythme des marées quand « les fleurs de l'écume/ Restent sur le sable, pour qui n'a plus de rêve ». Au-delà du narratif de scènes saisissantes (à propos notamment de «Toussaint en Bretagne», et «À ceux d'Islande» ) il nous invite à le suivre vers les îles inconnues des mémoires oubliées : « Voguer, aimer, sombrer, éternels voyages ». Éditant plusieurs auteurs sénégalais, j'ai aussi été particulièrement sensible à «Pêcheurs d'ailleurs», qui rappelle la grande solidarité des gens de mer... Dans le second cahier, «Fleurs fanées», il ranime, de manière très intimiste, à la façon des poètes du 19ème siècle, dans les jardins secrets d'anciens printemps, ces fleurs que le Temps a emporté... : « celle que l'on n'a pas su retenir... » ou « qui ne vécût que le temps d'une rose »..., dans des sonnets ou des ballades d'une grande sensibilité où il exprime toute sa tendresse pour les êtres aimés. Stellamaris

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.