Changer l'eau des fleurs

Couverture du livre « Changer l'eau des fleurs » de Valerie Perrin aux éditions A Vue D'oeil
  • Date de parution :
  • Editeur : A Vue D'oeil
  • EAN : 9791026902379
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu'elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu'un homme et une femme... Voir plus

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu'elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu'un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l'on croyait noires se révèlent lumineuses.
Malgré les épreuves, Violette, véritable fée du quotidien, croit obstinément au bonheur.
Un hymne au merveilleux des choses simples.

Donner votre avis

Avis(35)

  • Un coup de ❤️ pour cette lecture tout simplement merveilleuse remplie de lumière, d'amour, de vie, de morts aussi
    Voir plus

    Un coup de ❤️ pour cette lecture tout simplement merveilleuse remplie de lumière, d'amour, de vie, de morts aussi

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une belle histoire de vie, triste, dure mais haletante et qui ne cesse de rebondir au fil des 650 pages. Des petits riens qui deviennent des raisons de vivre et des mots chuchotés qui se transforment en bouées de sauvetage.
    Vraiment agréable à lire même si cela reste dans la lignée des livres...
    Voir plus

    Une belle histoire de vie, triste, dure mais haletante et qui ne cesse de rebondir au fil des 650 pages. Des petits riens qui deviennent des raisons de vivre et des mots chuchotés qui se transforment en bouées de sauvetage.
    Vraiment agréable à lire même si cela reste dans la lignée des livres actuels sur la beauté des choses simples de la vie. Donc beaucoup apprécié même s'il m'a semblé peu original et peut être un peu long.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Evidemment, quand on est une ancienne ado des années 80 (autant dire du siècle dernier), en lisant ce titre, on se met à fredonner –« Fermer les volets et ne plus changer l’eau des fleurs… »- et on retrouve instantanément la mélancolie qui se dégageait de la voix traînante de son interprète, le...
    Voir plus

    Evidemment, quand on est une ancienne ado des années 80 (autant dire du siècle dernier), en lisant ce titre, on se met à fredonner –« Fermer les volets et ne plus changer l’eau des fleurs… »- et on retrouve instantanément la mélancolie qui se dégageait de la voix traînante de son interprète, le rythme lancinant et hypnotique, le charme indéfinissable de cette évocation de fin d’amour, de fin d’été, pas le désespoir, non, mais une infinie tristesse empreinte de beauté…
    Ce très joli roman laisse derrière lui la même espèce de sillage. Empli d’humanité, de tendresse et d’humour, il se bâtit avec beaucoup de subtilité et de délicatesse autour de la fragile et discrète Violette, gardienne de cimetière de son état, fleurisseuse de tombes et pourvoyeuse de cafés revigorants à ses heures. Comme elle cache sous ses vêtements sombres les couleurs éclatantes des tenues qui lui réchauffent le cœur, Violette dissimule, derrière un visage d’une discrète impassibilité, les remous et les douleurs d’une vie moins lisse qu’il n’y paraît. Le roman est tout à son image. On croit lire une bluette plutôt bien troussée et l’on s’avance peu à peu dans un récit d’une belle intensité, construit avec la rigueur et l’intelligence d’un bon polar dont la fin vous saisit.
    Un moment de pur bonheur de lecture qui mérite vraiment le détour !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Violette n’a jamais vraiment eu de chance. Sans jamais se plaindre, elle a beaucoup subi.
    Très jeune, elle épouse Philippe Toussaint et ils ont une petite fille, Léonine.
    Ils sont gardes-barrière. Enfin, elle plutôt, parce que lui préfère faire des tours de moto que de s’occuper d’elles et des...
    Voir plus

    Violette n’a jamais vraiment eu de chance. Sans jamais se plaindre, elle a beaucoup subi.
    Très jeune, elle épouse Philippe Toussaint et ils ont une petite fille, Léonine.
    Ils sont gardes-barrière. Enfin, elle plutôt, parce que lui préfère faire des tours de moto que de s’occuper d’elles et des barrières.
    Après un drame, Violette se retrouve gardienne de cimetière.
    Elle est douce Violette, entière, compréhensive.
    J’ai adoré cette jeune femme un peu décalée, puis cette femme mûre, si seule mais si humaine.
    Au début, j’étais un peu déçue par rapport aux « Oubliés du dimanche »
    Et puis très vite, la même émotion, le même enthousiasme, la même envie d’en savoir plus.
    Valérie Perrin n’en est qu’à son deuxième roman. J’espère vivement que d’autres suivront.
    Quelle intensité dans l’écriture.
    Quelle subtilité dans la construction du roman.
    Quel amour pour ses personnages.
    Même Philippe Toussaint, si antipathique au début, finit pat nous attendrir.
    Cette petite communauté au coeur du cimetière de Brancion-en-Chalon est un havre de paix et de bonheur simple malgré les drames et les peines.
    Et pour notre plus grand plaisir, c’est un gros livre. Plus de 650 pages, et pas une seconde d’ennui.
    Merci à Valérie Perrin de ce partage

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions