Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Caillebotte, peintre et jardinier

Couverture du livre « Caillebotte, peintre et jardinier » de Collectif aux éditions Hazan
  • Date de parution :
  • Editeur : Hazan
  • EAN : 9782754108683
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Dans le cadre de la troisième édition du festival Normandie Impressionniste, le musée des impressionnismes Giverny organise avec le Museo Thyssen de Madrid, une exposition « Caillebotte, peintre et jardinier », qui se propose d'étudier le thème du jardin dans l'oeuvre de Caillebotte, en... Voir plus

Dans le cadre de la troisième édition du festival Normandie Impressionniste, le musée des impressionnismes Giverny organise avec le Museo Thyssen de Madrid, une exposition « Caillebotte, peintre et jardinier », qui se propose d'étudier le thème du jardin dans l'oeuvre de Caillebotte, en éclairant ses échanges artistiques avec Claude Monet.
  Longtemps, Gustave Caillebotte (1848-1894) a été considéré comme un peintre amateur fortuné, collectionneur et mécène de ses amis impressionnistes. Depuis la grande rétrospective de 1994 (Paris, Grand Palais et The Art Institute of Chicago) suivie de nombreuses autres manifestations dont - Dans l'intimité des frères Caillebotte Peintre et photographe en 2011 au musée Jacquemart-André et dernièrement Caillebotte à Yerres, au temps de l'impressionnisme (2014) au Centre d'Art et d'Expositions La Ferme Ornée, Caillebotte est désormais reconnu comme l'une des figures majeures du groupe impressionniste.
  L'exposition se propose d'étudier de façon approfondie les jardins de Caillebotte et les oeuvres qui en sont inspirés. Elle sera également l'occasion de mettre en évidence les relations artistiques complexes qui, dans ce contexte, le lient à Monet. Elle présentera quatre sections principales, qui s'articuleront autour de ses lieux de résidence :
  Le Paris d'Haussmann, un univers minéral Dans le nouveau Paris haussmannien, Caillebotte devient le témoin de la ville en pleine transformation, de l'activité des ouvriers, peintres ou poseurs de parquet (Les raboteurs de parquet, 1875). Il observe de sa fenêtre des boulevards, les arbres chétifs mais ceux aussi des jardins publics qui se multiplient alors.
  Villégiatures à Yerres : 1861 1879 Dans la propriété familiale d'Yerres, Caillebotte explore les ressources du parc à l'anglaise, un jardin privé qui ressemble beaucoup aux nouveaux espaces publics parisiens avec ses allées sinueuses, ses massifs soignés et ses fabriques.
Il s'intéresse également au jardin potager qui lui inspire de nombreuses compositions, ainsi qu'au cours de l'Yerres qui est le théâtre des loisirs nautiques, baignades et canotage.
        La Seine et les explorations normandes : 1880 1888 L'artiste se rend à plusieurs reprises en Normandie où il voit son ami Monet qui s'installe à Giverny en 1883. Caillebotte peint à cette époque des paysages normands qui témoignent d'une technique très libre.
  Le Petit-Gennevilliers : 1888 1894 Caillebotte s'installe définitivement en 1888 dans une nouvelle maison au Petit Gennevilliers (en face d'Argenteuil) où il crée un jardin qui, progressivement, prend une place prédominante dans son oeuvre. L'artiste fait aussi construire une serre et élabore divers projets de décoration sur le thème de la végétation et des fleurs.
 

Donner votre avis