Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

CAHIERS SENS PUBLIC ; la société des hommes célestes

Couverture du livre « CAHIERS SENS PUBLIC ; la société des hommes célestes » de Roberto Gac aux éditions Maison Des Sciences De L'homme
Résumé:

La Société des Hommes Célestes est incontestablement un Faust d'un genre nouveau. Roberto Gac utilise avec brio les ressorts de l'intertextualité et de l'auto-fiction pour mettre en oeuvre un ambitieux projet littéraire, qui se déploie dans une perspective résolument critique : dévoiler certains... Voir plus

La Société des Hommes Célestes est incontestablement un Faust d'un genre nouveau. Roberto Gac utilise avec brio les ressorts de l'intertextualité et de l'auto-fiction pour mettre en oeuvre un ambitieux projet littéraire, qui se déploie dans une perspective résolument critique : dévoiler certains mécanismes fondamentaux de l'éducation occidentale contemporaine et de la psychologie freudienne, à travers un récit original et audacieux, plein d'humour et d'une parfaite composition. Le narrateur (fils d'un instituteur français exilé au Chili entre les deux guerres, devenu professeur au lycée français de Santiago) gravit progressivement tous les échelons de la connaissance, de l'Ecole maternelle (le Kindergarten) à la Faculté de philosophie (l'Instituto Pedagégico où les pensées de Heidegger, d'Ortega et de Sartre sont étudiées avec enthousiasme), en passant par l'éducation religieuse (l'école primaire et le collège, tenus par la congrégation française de La Salle), l'Ecole militaire (le lycée et son organisation prussienne), la Faculté de médecine (largement tributaire des Medical Schools américaines), l'enseignement psychanalytique. Ecrasé par le poids de cette " bonne éducation ", et incapable de faire face au déséquilibre provoqué par sa passion pour Maggie (voluptueuse infirmière chilienne qui décide de devenir érothérapeuthe au cabaret " Le Château de Méphistophélès "), il s'écroule et sombre dans la folie. C'est là que commence le livre, ainsi que le long récit psychothérapeutique du narrateur hospitalisé en France dans un symbolique " Hôtel-Dieu ". Il accepte d'y être interné pour échapper à la persécution d'une secte, la Société des Hommes Célestes, et fait la rencontre du Docteur M., en qui il reconnaît Méphistophélès. Ses soupçons sont d'autant plus délirants qu'il se prend lui-même pour un nouveau Faust, dont la mission serait, outre la dénonciation de cette mystérieuse Société, l'invention d'un nouveau genre littéraire destiné à remplacer le roman...

Donner votre avis