Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

CAHIERS D'ETUDES STRATEGIQUES T.20

Couverture du livre « CAHIERS D'ETUDES STRATEGIQUES T.20 » de Cahiers D'Etudes Strategiques aux éditions Cahiers D'etudes Strategiques
Résumé:

Dans ce deuxième rapport annuel, l'équipe de l'Observatoire Stratégique des Etats-Unis relève les innovations qui sont apparues dans le système américain au cours de l'année 1995-96 et apporte quelques clarifications sur les "troubles" qui continuent de perturber le discours stratégique d'outre... Voir plus

Dans ce deuxième rapport annuel, l'équipe de l'Observatoire Stratégique des Etats-Unis relève les innovations qui sont apparues dans le système américain au cours de l'année 1995-96 et apporte quelques clarifications sur les "troubles" qui continuent de perturber le discours stratégique d'outre atlantique, depuis la disparition de l'ennemi soviétique.
Les Etats-Unis ne peuvent pas gouverner la planète sans alliés. En fondant le leadership sur la domination informationnelle, l'école de la RMA (révolution dans les affaires militaires) assignait aux Etats-Unis l'objectif d'éviter l'émergence d'un "peer cometitor" (rival de rang égal, surgissant probablement du camp des alliés, logique contraire à l'alliance.
Articuler suprématie technologique et alliances est une tâche à laquelle on s'attaque en 1996. L'Air Force s'y essaie avec le concept de "coalition verticale" et de "parapluie informationnel" qui renoue, hors nucléaire, avec la notion de protection. La Navy ou l'Army tendent à ramener sur les côtes ou sur terre le principe des coalitions.
Le débat passe par une relecture des crises récentes : comment se sont nouées les coalitions ad hoc dans le Golfe, en Somalie, à Haïti, au Rwanda ? Comment ont fonctionné les alliances traditionnelles en Asie, au Proche Orient en Europe ?
L'IFOR-SFOR en ex-Yougoslavie aura été en 1996 le laboratoire de la nouvelle pratique des alliances.
La réforme de l'OTAN cherche sa voie entre le modèle des commandements intégrés, devenu archaïque, et le modèle des CJTF (Combined Joint Yask Forces), molécules de l'alliance atlantique, "modernes" mais n'intégrant pas de doctrine politico-stratégique.
La question des alliances surgit aussi au niveau du reconditionnement des industries d'armement : les coalitions d'états, nouées autour du "rapport des forces techno-industrielles".

Donner votre avis