Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

CAHIERS D'ARCHIPEL ; les monuments funéraires et l'histoire du Sultanat de Pasai

Couverture du livre « CAHIERS D'ARCHIPEL ; les monuments funéraires et l'histoire du Sultanat de Pasai » de Claude Guillot et Ludvik Kalus aux éditions Maison Des Sciences De L'homme
Résumé:

Le nom du sultanat de Pasai ou Samudra-Pasai, situé sur la côte septentrionale de l'île de Sumatra à laquelle il a donné son nom, est bien connu des historiens pour avoir été le premier État musulman de l'immense archipel insulindien qui, à sa suite, devait adopter majoritairement l'islam. Il... Voir plus

Le nom du sultanat de Pasai ou Samudra-Pasai, situé sur la côte septentrionale de l'île de Sumatra à laquelle il a donné son nom, est bien connu des historiens pour avoir été le premier État musulman de l'immense archipel insulindien qui, à sa suite, devait adopter majoritairement l'islam. Il fut fondé autour de 1280 et disparut en 1523, absorbé par son voisin le sultanat d'Aceh. Il faut bien avouer que malgré l'importance de son rôle dans la destinée de la région, on ignore à peu près tout des deux siècles et demi de son histoire.
Cette ouvrage présente un inventaire de l'ensemble épigraphique de Pasai. Uniquement funéraire, cet ensemble constitue un exceptionnel témoignage archéologique puisqu'il comporte environ 150 tombes datées entre le XIIIe et le XVIe siècle. Il est remarquable aussi par son état de conservation.
Les auteurs de cet ouvrage ont reconstitué à partir de cet inventaire une généalogie des rois. Ainsi peuvent-ils affirmer que durant un demi-siècle, les dirigeants de ce royaume étaient d'origine « turque ». Un descendant du califat d'Abbasside a été invité à venir s'installer à Pasai. Il a tenu une place importante à la cour et sa présence assura une légitimité aux autorités musulmanes de ce lointain pays.

Donner votre avis