Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Blanc comme la nuit

Couverture du livre « Blanc comme la nuit » de Ann Cleeves aux éditions Belfond
  • Date de parution :
  • Editeur : Belfond
  • EAN : 9782714444943
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

A Biddista, hameau perdu des Shetland, pendant le solstice d'été. Un homme est retrouvé mort, pendu dans un cabanon de pêcheurs au bord de l'eau, un masque de clown dissimulant son visage. Jimmy Perez n'a pas assez de l'aide des flics d'Inverness pour élucider l'affaire, d'autant plus délicate... Voir plus

A Biddista, hameau perdu des Shetland, pendant le solstice d'été. Un homme est retrouvé mort, pendu dans un cabanon de pêcheurs au bord de l'eau, un masque de clown dissimulant son visage. Jimmy Perez n'a pas assez de l'aide des flics d'Inverness pour élucider l'affaire, d'autant plus délicate que l'identité de la victime demeure inconnue. Entre Shetland et Yorkshire, les investigations piétinent. jusqu'à la découverte d'un nouveau corps. Cette fois, il s'agit de Roddy, l'enfant chéri de l'île, un jeune violoniste célèbre dans le monde entier. Quel lien pouvait bien unir les deux victimes ? Un meurtrier rôderait-il sur les falaises de Biddista ? Et surtout, quels secrets inavouables hantent les consciences des habitants ? En pleine saison des nuits blanches, durant ces jours où le soleil ne se couche jamais, Jimmy Perez devra déployer des trésors de sagacité pour briser le silence qui semble unir la petite communauté de Biddista, avant que le meurtrier ne frappe encore une fois

Donner votre avis

Avis (1)

  • Les idées sont assez intéressantes. L’histoire se passe sur une île dans un petit village où tout le monde se connaît, ou du moins pense se connaître.
    Les personnages sont simples, attachants et communs. Ce qui m’a plu c’est le fait qu’ils puissent être des gens que l’on côtoie dans la vie de...
    Voir plus

    Les idées sont assez intéressantes. L’histoire se passe sur une île dans un petit village où tout le monde se connaît, ou du moins pense se connaître.
    Les personnages sont simples, attachants et communs. Ce qui m’a plu c’est le fait qu’ils puissent être des gens que l’on côtoie dans la vie de tous les jours. Ce qui m’a un peu dérangée c’est qu’ils manquent un peu de personnalité.
    Il y a divers protagonistes avec des métiers différents mais tous ont plus ou moins le même caractère…

    Les idées s’enchaînent bien et l’histoire ne se déroule pas trop vite. La partie vie quotidienne est bien exploitée mais l’enquête n’est pas toujours très présente… Je pense qu’il aurait été utile d’indiquer plus de passages concernant l’enquête et les recherches.
    Les points de vue changent assez souvent mais ce qui est bien c’est que l’auteure ne divulgue jamais le nom du meurtrier.
    L’inspecteur est un peu mou, il ne prend pas assez d’initiatives et se concentre parfois trop sur les personnages plutôt que sur l’enquête en elle-même.

    Ann Cleeves nous plonge dans la routine de ses protagonistes. Une routine qui va être brisée par une série de meurtres inexpliqués tout au long de l’histoire. Ce n’est qu’à la fin que l’on saura qui est à l’origine de tout cela et les raisons.
    Le style est agréable à lire et l’histoire intéressante.
    Pour ce qui est des descriptions elles ne sont pas très présentes en général. J’aurais aimé ressentir plus les sentiments et les ressentis des personnages et ce qu’ils vivent dans diverses situations. Le fait que l’auteure utilise des points de vue externes ne nous aide pas non plus à imaginer certaines scènes.
    Les meurtres ne sont pas en très grand nombre, il n’y en a que lorsque Ann Cleeves le juge nécessaire ou pour redonner un peu de peps à l’histoire et à l’enquête. Il aurait été judicieux de rajouter des points de vue du meurtrier tout en gardant son identité secrète. Ces derniers ne sont pas du tout exploités.

    La fin est intéressante même si je n’ai pas vraiment compris l’utilité de la dernière scène… Elle n’est pas nécessaire et n’apporte pas grand-chose au récit. J’aurais à la limite préféré un point de vue plus professionnel, ou alors pourquoi pas un retour en arrière sur une scène importante qui se serait déroulée dans le passé du meurtrier…
    En résumé un bon roman dans lequel il manque tout de même quelques éléments essentiels à un bon polar !

    http://fais-moi-peur.blogspot.fr/2015/06/affaire-n057-blanc-comme-la-nuit-de-ann.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.