Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Blacksad T.1 ; quelquepart entre les ombres

Couverture du livre « Blacksad T.1 ; quelquepart entre les ombres » de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido aux éditions Dargaud
  • Date de parution :
  • Editeur : Dargaud
  • EAN : 9782205049657
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

"Parfois, quand j'entre dans mon bureau, j'ai l'impression de marcher dans les ruines d'une ancienne civilisation. Non à cause du désordre qui y règne, mais parce que certainement cela ressemble au vestige de l'être civilisé que je fus jadis.

Donner votre avis

Avis (8)

  • Largement à la hauteur de mes attentes. Je suis subjugué par cette BD. Chaque vignette est une œuvre d'art. Le souci du détail est à couper le souffle. L'histoire manque un peu d'originalité, mais rien que pour les graphismes, je lui mets la note maximale. Suivant!

    Largement à la hauteur de mes attentes. Je suis subjugué par cette BD. Chaque vignette est une œuvre d'art. Le souci du détail est à couper le souffle. L'histoire manque un peu d'originalité, mais rien que pour les graphismes, je lui mets la note maximale. Suivant!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Attention chef d’œuvre… Je ne vais pas vous faire l’affront de vous le présenter mais pour apaiser l’impatience qui monte depuis qu’on nous a annoncé des tomes 6 et 7 pour une aventure en 2 volumes, j’avais terriblement envie de parler de Blacksad.

    Que dire à part que le dessin est...
    Voir plus

    Attention chef d’œuvre… Je ne vais pas vous faire l’affront de vous le présenter mais pour apaiser l’impatience qui monte depuis qu’on nous a annoncé des tomes 6 et 7 pour une aventure en 2 volumes, j’avais terriblement envie de parler de Blacksad.

    Que dire à part que le dessin est exceptionnel (Guarnido Power !), que les scénarios sont forts, touchent à des thèmes très contemporains, que tous les personnages (des animaux plus humains que jamais) y compris les secondaires sont ciselés, qu’on attend depuis 2013 et que maintenant ça suffit, on veut du Blacksad !!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Sale journée pour John Blacksad convoqué sur les lieux d'un meurtre et qui découvre que le cadavre est celui de Natalia, une comédienne célèbre dont il a partagé le lit à une époque lointaine et heureuse de sa vie. Alors, en souvenir de cette femme aimée, le privé se lance sur la trace de...
    Voir plus

    Sale journée pour John Blacksad convoqué sur les lieux d'un meurtre et qui découvre que le cadavre est celui de Natalia, une comédienne célèbre dont il a partagé le lit à une époque lointaine et heureuse de sa vie. Alors, en souvenir de cette femme aimée, le privé se lance sur la trace de l'assassin, même si la police lui a conseillé de ne pas se mêler de l'affaire. Ses investigations le conduisent vers le scénariste Léon Kronski, dernier amant en date de la belle, mais celui-ci semble avoir quitté la ville dans la précipitation. En vacances, selon sa femme de ménage informée par un ''ami aux yeux globuleux''. Blacksad continue ses recherches, bien décidé à venger la mort de son ancienne maîtresse et des souvenirs qui lui sont liés.

    Désabusé, cynique, dur au mal et obstiné, si Philip Marlowe était un chat, il aurait les traits de John Blacksad. Il ne manque rien à cette BD pour créer parfaitement l'ambiance d'un vieux film noir : la femme aussi fatale que volage, les bas-fonds de la ville, les indics, la salle de boxe un peu glauque, les voyous, le gros riche un peu mafieux, etc. Les animaux sont tellement expressifs qu'ils paraissent naturels dans leurs rôles. Et les dessins sont splendides. Le souci du détail et la finesse des traits servent les personnages et les décors. En résumé, cette BD est de toute beauté, avec un scénario dans la grande ligne des romans noirs, un privé malmené par la vie comme on les aime, l'anthropomorphisme totalement maîtrisé et des dessins superbes. A lire d'urgence !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • De magnifiques dessins au service d'un bon scénario. J'aime vraiment beaucoup et je lirai les tomes suivants.

    De magnifiques dessins au service d'un bon scénario. J'aime vraiment beaucoup et je lirai les tomes suivants.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • dès ce 1er tome, j'ai aimé cet enquêteur Backsad, mi humanoïde, mi animal... très bien dessiné et à la personnalité complexe ;o)

    dès ce 1er tome, j'ai aimé cet enquêteur Backsad, mi humanoïde, mi animal... très bien dessiné et à la personnalité complexe ;o)

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Bonjour à tous,

    J'avais eu un écho extrêmement favorable de "blacksad" par d'autres lecteurs et une confirmation en librairie ce weekend chez BDNet à Nation, boutique que je vous conseille au 36 Boulevard de Charonne 75020 Paris.
    Les dessinateur et scénariste espagnols ont vraiment...
    Voir plus

    Bonjour à tous,

    J'avais eu un écho extrêmement favorable de "blacksad" par d'autres lecteurs et une confirmation en librairie ce weekend chez BDNet à Nation, boutique que je vous conseille au 36 Boulevard de Charonne 75020 Paris.
    Les dessinateur et scénariste espagnols ont vraiment beaucoup de talents. Sur la base d'un enquête de détective privé du nom de "John Blacksad", un chat noir à museau blanc, avec un rythme enlevé et presque musical de la série télévisée "mike hammer", je trouve le premier volet des 4 opus sortis en librairie, très bien fait.
    Question graphique, le rendu et la colorisation sont admirables surtout dans les expressions animalières en fonction des différentes situations d'un quotidien pourtant humain. Je crois que l'origine du succès de cette BD réside en grande partie dans cette prouesse du dessinateur. Il y a des planches magnifiques de précisions avec des plans et des perspectives superbes. Le succès se retrouve également dans le scénario et le casting dans le nom des personnages et des animaux qui les réprésentent : "Smirnov", un berger allemand commissaire de police, "Natalia Wilford", une chatte comédienne première cliente de John ainsi que son premier amour, assassinée par Ivo Statoc, "Léon Kronski", un lion scénariste et amant de Natalia, tué par Ivo Statoc, "Jake Ostiombe", un gorille boxeur ancien garde du corps de Natalia et ami de John, "Fiston", un lézard envoyé par Statoc pour éliminer John, qui se fait tuer par un "homme de main" d’Ivo Statoc, "Poli", un iguane gérant d’un bar nommé "L’Iguana", essentiellement fréquenté par des reptiles, deux gardes du corps de Statoc, un ours et un rhinocéros, chacun d'une très grande force physique et enfin "Ivo Statoc", un crapaud homme d’affaires très puissant et sans scrupules assassiné par Blacksad. Et bien d'autres personnages dont un orang-outan en guitariste de blues...
    Dans mes recherches, je note que les droits d'adaptation pour le cinéma sont effectifs depuis 2004 et que plusieurs réalisateurs sont présentis avec l'idée de rester fidèle à l'original. Les prix obtenus par les auteurs sont très nombreux en 2000 dont le Prix Némo au festival de Maison-Laffitte.
    Voilà de quoi vous mettre l'eau à la bouche. J'ai hâte au prochain numéro.
    Bonne lecture
    Jean-Michel

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • une plongée dans les années 50, avec ce polar en BD. Dessins à l'aquarelle superbes et un scénario impeccable.

    une plongée dans les années 50, avec ce polar en BD. Dessins à l'aquarelle superbes et un scénario impeccable.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • On ne présente plus Blacksad, sûrement la meilleure bande dessinée de tous les temps.

    On ne présente plus Blacksad, sûrement la meilleure bande dessinée de tous les temps.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.