Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Biologie Moleculaire Et Phylogenese Des Lemuriens (Madagascar)

Couverture du livre « Biologie Moleculaire Et Phylogenese Des Lemuriens (Madagascar) » de Montagnon-D aux éditions Editions Universitaires Europeennes
Résumé:

Les Lémuriformes utilisés appartiennent aux genres Lemuridae, Indriidae, Lepilemuridae, Cheirogaleidae, et Daubentonia. Un sub fossile (Megaladapis edwardsi) est également inclus, ainsi que deux espèces de Tupaia. Les reconstructions phylogénétiques sont effectuées avec un fragment de cytochrome... Voir plus

Les Lémuriformes utilisés appartiennent aux genres Lemuridae, Indriidae, Lepilemuridae, Cheirogaleidae, et Daubentonia. Un sub fossile (Megaladapis edwardsi) est également inclus, ainsi que deux espèces de Tupaia. Les reconstructions phylogénétiques sont effectuées avec un fragment de cytochrome b, un fragment de 12S rRNA, ou une combinaison des deux, avec les méthodes NJ, ML, MP, Parsimony Ratchet, Quarter Puzzeling. Ces reconstructions sont comparées par des tests LTR (Likelihood Test Ratio) et des tests 'quatre clusters'. L'association trouvée entre Daubentonia et Tupaia peut indiquer l'existence de deux colonisations distinctes de Madagascar par les Lemuriformes. Megaladapis edwardsi se trouve groupé avec les Lepilemuridae. Les différentes séquences étudiées évoluent sous des horloges moléculaires locales. Les dates de divergence des principaux groupes ont pu être déterminées. La séparation la plus ancienne (voisine de 60 millions d'années) est celle de Daubentonia et Tupaia; alors que la plus récente (voisine de 11 millions d'années) est celle de Megaladapis et Lepilemuridae. Pour les autres groupes les dates de divergence varient entre 48 et 29 millions d'années.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.