Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Billie

Couverture du livre « Billie » de Anna Gavalda aux éditions Le Dilettante
Résumé:

"Billie, ma Billie, cette petite princesse à l'enfance fracassée qui se fraye un chemin dans la vie avec un fusil de chasse dans une main et On ne badine pas avec l'amour dans l'autre est la plus jolie chose qui me soit arrivée depuis que j'écris".

Donner votre avis

Articles (1)

  • Billie, le retour raté d'Anna Gavalda
    Billie, le retour raté d'Anna Gavalda

    Michel Houellebecq confie souvent avoir l'impression écrasante de porter un monde entier sur ses épaules quand il écrit ses romans. Pour « Billie », Anna Gavalda semble s'en être tirée avec un sac à dos rempli de chamallows. 

Avis (18)

  • Chaleureux est vraiment le mot qui qualifie ce roman. Derrière les mots crus, le franc-parler de Billie (que l'auteur abandonne peu à peu , une fois le lecteur accroché), l'âpreté de la vie de ses personnages, passe un fort courant de générosité, nécessaire et indispensable dans le monde assez...
    Voir plus

    Chaleureux est vraiment le mot qui qualifie ce roman. Derrière les mots crus, le franc-parler de Billie (que l'auteur abandonne peu à peu , une fois le lecteur accroché), l'âpreté de la vie de ses personnages, passe un fort courant de générosité, nécessaire et indispensable dans le monde assez pourri qu'elle décrit en toile de fond. Après m'être régalé avec un final de comédie (Ah! la rando avec la famille revenue de la manif contre le mariage pour tous !), j'ai refermé le livre en me disant qu'Anna Gavalda avait réussi son coup. Un joli moment de lecture facile, une envie de (re)lire "On ne badine pas avec l'amour", des bons sentiments et quelques clichés parfaitement assumés mais effacés par une écriture un peu décalée, font qu'on se dit que tout n'est pas à jeter au royaume du best-seller. Anna Gavalda semble ne pas oublier que la littérature peut aider à vivre le commun des mortels, que les bons sentiments ne sont pas toujours synonymes de niaiseries et ça, elle le fait très bien.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J’ai beaucoup aimé les romans précédents d’Anna Gavalda, mais bizarrement, lorsque son dernier livre est sorti, je n’ai pas eu envie de l’acheter. D’autant que la couverture, avec ce petit âne court sur pattes dans cette herbe trop verte m’intriguait sans m’attirer.
    On me l’a prêté.
    Et bien...
    Voir plus

    J’ai beaucoup aimé les romans précédents d’Anna Gavalda, mais bizarrement, lorsque son dernier livre est sorti, je n’ai pas eu envie de l’acheter. D’autant que la couverture, avec ce petit âne court sur pattes dans cette herbe trop verte m’intriguait sans m’attirer.
    On me l’a prêté.
    Et bien mon intuition était bonne.
    Je l’ai lu sans me départir d’un certain détachement et je n’ai pas pu adhérer vraiment à l’histoire ni m’attacher aux personnages.
    Billie, une adolescente paumée, en marge de la société, ne trouve appui et reconnaissance qu’auprès de Frank, un camarade de classe rejeté lui aussi.
    « On ne badine pas avec l’amour », pièce que la classe de troisième doit jouer, va les réunir dans les rôles de Perdican et de Camille. Et c’et le début d’un amour/amitié indestructible.
    La vie va les séparer sans qu’ils se perdent vraiment de vue, et ils se retrouvent adultes.

    Le ton est direct, vif, contemporain, mais ça sonne faux.
    Les dialogues sont peu crédibles. Billie, peu cultivée, s’exprime parfois dans un langage qui ne lui correspond pas.
    Et puis la dernière partie, dans les Cévennes, ne tient pas debout.
    Le roman se termine parce qu’il faut bien finir, comme si l’auteur était vraiment à cours d’inspiration.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • "On sait d'où on vient, tous les deux, et à chaque fois qu'on voit l'autre heureux, ça nous fait un peu l'effet Kiss Cool +1. On savoure pour l'autre, on savoure pour soi et on savoure encore pour le grand kif que ça procure, de foutre en l'air la donne de départ"

    Quoi qu'on pense d'Anna...
    Voir plus

    "On sait d'où on vient, tous les deux, et à chaque fois qu'on voit l'autre heureux, ça nous fait un peu l'effet Kiss Cool +1. On savoure pour l'autre, on savoure pour soi et on savoure encore pour le grand kif que ça procure, de foutre en l'air la donne de départ"

    Quoi qu'on pense d'Anna Gavalda pour moi c'est toujours un morceau de bonheur qu'elle nous donne et "Billie" qui ne tient que par ses "tuteurs fragiles" auxquels il ne faut pas toucher c'est encore ça : un bijou un peu à contre courant mais un bijou tout de même genre bonbon acidulé qu'on a qd même envie de garder sur la langue le plus longtemps possible.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Anna Gavalda, elle est un peu inclassable, dans mon échelle de valeurs à moi. Parfois nettement au dessus du lot comme dans Ensemble c’est tout ou L’Echapée belle, ces romans qui transmettent des émotions puissantes et réparatrices, parfois décevante. Mais Anna Gavalda c’est comme Eric-Emanuel...
    Voir plus

    Anna Gavalda, elle est un peu inclassable, dans mon échelle de valeurs à moi. Parfois nettement au dessus du lot comme dans Ensemble c’est tout ou L’Echapée belle, ces romans qui transmettent des émotions puissantes et réparatrices, parfois décevante. Mais Anna Gavalda c’est comme Eric-Emanuel Schmitt, quand un roman sort je l’achète sans trop me poser de question.

    C’est l’histoire d’un «petit pédé souffreteux et de sa Cosette des dépotoirs». Par bribes, on découvre les mésaventures de deux jeunes, meurtris et ballottés par la vie, qui ont vécu des instants de grâce. La Cosette en question, c’est dans sa tête à elle que tout se passe, elle s’appelle Billie et elle cause comme une charretière.

    Des "genre", des "en mode" et des jurons à toutes les phrases, un récit casse-gueule partiellement réaliste, l’intérêt de cette aventure bancale n’est finalement que très relatif. Elle nous raconte comment deux enfants s’apprivoisent, deviennent adolescents, se recherchent, se perdent, se retrouvent, grandissent comme ils peuvent, tombent et se relèvent. C’est déjà bien trop vu. Si seulement le lyrisme et la poésie nous entrainaient dans la ronde des émotions, si nous nous sentions transportés dans un voyage sentimental, le but serait atteint. Mais Billie est écrit d’une manière tellement brute, tellement primitive qu’il n’y a plus aucune valeur ajoutée. Gavalda est la reine de la douceur, celle qui nous a tous chamboulés avec Camille, Pierre et Philibert, ces écorchés qui nous ressemblent et auxquels on s’identifie en se disant que nous aussi on en bave, nous aussi on traverse des périodes de tempête mais nous aussi on finit par relever la tête.

    Je me suis sentie pourtant si proche de Billie parfois. Le souvenir amer de l’absence totale de respect de soi, les vêtements toujours plus provocants sans parler de l’attitude, l’époque où voir le parent absent se refléter dans tout un tas d’adultes est terriblement douloureux. Et c’est toujours cette écriture brutale qui m’a rebutée. Le caractère de Billie peint de manière tellement extrême, improbable, exagérée que la distance entre l’histoire et moi n’a jamais pu se réduire suffisamment pour que je sois totalement prise par celui-ci. C’est dommage, c’est tout ce que je recherche en me plongeant dans un roman.

    Ce livre m’a fait rire, m’a fait pleurer, m’a fait ressentir et en le refermant je me sens vivante. Donc malgré tout ce que je pourrai lui reprocher, c’est une réussite.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J' ai été quelque peu surprise des remarques faites par les lecteurs. Comme tous les romans d' Anna Gavalda, " Billie " c' est frais, léger, plein d' espoir...
    Bref, moi j' ai adoré et j' approuve complètement le commentaire de Sandy.

    J' ai été quelque peu surprise des remarques faites par les lecteurs. Comme tous les romans d' Anna Gavalda, " Billie " c' est frais, léger, plein d' espoir...
    Bref, moi j' ai adoré et j' approuve complètement le commentaire de Sandy.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Anna Gavalda dit avoir eu beaucoup de mal à se remettre à l'écriture après une longue pause. En lisant Billie, on se dit qu'il n'était pas utile de rompre ce silence. Certains ont parlé d'un roman raté, c'est pire qu'un roman raté ! C'est mal écrit et mal construit. Et surtout, c'est pauvre....
    Voir plus

    Anna Gavalda dit avoir eu beaucoup de mal à se remettre à l'écriture après une longue pause. En lisant Billie, on se dit qu'il n'était pas utile de rompre ce silence. Certains ont parlé d'un roman raté, c'est pire qu'un roman raté ! C'est mal écrit et mal construit. Et surtout, c'est pauvre. Grossier au lieu d'être impertinent. Lourd au lieu d'être poétique. Bref, rien de bon ! Dramatique ...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.