Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Battements de coeur

Couverture du livre « Battements de coeur » de Cécile Pivot aux éditions Calmann-levy
Résumé:

«  Elle aime la ville, lui la nature. Elle aime la  mer, lui la campagne. Elle lit beaucoup, lui  peu. Elle est bordélique, lui est maniaque. Elle se couche tard, lui s'endort tôt. Elle  goûte les bourgognes, lui les bordeaux. Ces  dissemblances deviennent vite un jeu entre eux. Ils se... Voir plus

«  Elle aime la ville, lui la nature. Elle aime la  mer, lui la campagne. Elle lit beaucoup, lui  peu. Elle est bordélique, lui est maniaque. Elle se couche tard, lui s'endort tôt. Elle  goûte les bourgognes, lui les bordeaux. Ces  dissemblances deviennent vite un jeu entre eux. Ils se séduisent, se défient,  tentent de se convaincre qu'ils ne sont pas faits l'un  pour l'autre,  mais c'est perdu d'avance et ils le savent.»   Tout oppose Anna et Paul, hormis une même habitude des relations sans lendemain. Et pourtant, ces deux grands solitaires vont s'aimer. Passionnément.  Un amour si dense, si parfait, qu'il suffirait d'un rien pour qu'il vole en éclats.

 

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (9)

  • Je m'attendais avec ce roman à une belle histoire d'amour passionnée et lyrique et j'ai été déçue car j'ai trouvé le style surtout littéraire et ne laissant pas la place aux sentiments de s'exprimer pleinement. De plus, une grande part est consacrée à la séparation, à la douleur du personnage...
    Voir plus

    Je m'attendais avec ce roman à une belle histoire d'amour passionnée et lyrique et j'ai été déçue car j'ai trouvé le style surtout littéraire et ne laissant pas la place aux sentiments de s'exprimer pleinement. De plus, une grande part est consacrée à la séparation, à la douleur du personnage principal féminin, à la rupture, c'est assez triste. Ce roman ne m'a pas tellement touchée, il survole pour moi ce qui aurait pu être une magnifique histoire.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • C’est un livre sur une histoire d’amour sur deux personnes, totalement différentes, absolument peu disponibles pour une relation suivie….et pourtant, les contraires s’attirent et l’impossible devient des années de vie commune.
    Et puis, un jour, tout cela s’arrête, pourquoi, personne ne le sait...
    Voir plus

    C’est un livre sur une histoire d’amour sur deux personnes, totalement différentes, absolument peu disponibles pour une relation suivie….et pourtant, les contraires s’attirent et l’impossible devient des années de vie commune.
    Et puis, un jour, tout cela s’arrête, pourquoi, personne ne le sait vraiment, ni même Anna et Paul.
    C’est classique, intemporel, universel….et aussi touchant, à chacun sa façon de faire son deuil, à chacun sa façon de passer à autre chose
    Un joli roman à savourer.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • L’amour, encore l’amour, toujours l’amour… voilà un thème cher aux romancier(ère)s. Cécile Pivot le reprend à son compte dans son premier roman "Battements de cœur". C’est bien une histoire d’amour en effet qu’elle nous raconte, mais l’amour est-il toujours heureux et comment l’oublier...
    Voir plus

    L’amour, encore l’amour, toujours l’amour… voilà un thème cher aux romancier(ère)s. Cécile Pivot le reprend à son compte dans son premier roman "Battements de cœur". C’est bien une histoire d’amour en effet qu’elle nous raconte, mais l’amour est-il toujours heureux et comment l’oublier ?

    Anna, éditrice, vit seul avec ses deux fils Gabriel et Hugo atteint de troubles autistiques. C’est d’ailleurs ces derniers qui ont fait fuir leur père. Depuis cette défection, Anna est devenue la reine des relations sans lendemain. Un jour elle rencontre Paul, grand charmeur devant l’éternel, champion des rencontres d’une nuit, et… alors que tout les oppose, si ce n’est cette propension à séduire et jeter aussi vite, ils tombent amoureux. Il ne s’agit pas d’un petit sentiment vite oublié non ils s’aiment passionnément, follement, éperdument, jusqu’au jour où…

    Je ne vais pas spolier votre lecture en vous rapportant tous les détails. Je vous laisse entre les lignes de l’auteure qui narre à merveille les sentiments exacerbés des deux personnages. Pour être franche, le début ne m’a pas captivée, je lui trouvais des relents de déjà dit, déjà écrit, je n’y discernais guère d’originalité, je n’y dénichais aucun cachet particulier. Et puis, paradoxalement, mon intérêt a grandi à travers Hugo, ce jeune garçon différent, attachant, aimé de son grand frère parfois seul à obtenir de lui un moment de calme. J’ai été touchée par les difficultés de cette mère à parler de son enfant, son courage, son abnégation, mais aussi sa manière de vivre sa vie contre vents et marées. Et cette femme-là m’a finalement plus intéressée que l’amoureuse elle-même.

    Par ailleurs, j’ai aimé l’écriture simple, fluide, délicate, travaillée. J’ai aimé aussi les personnages tous particulièrement bien observés, décrits dans leur vie quotidienne avec leurs qualités mais aussi leurs défauts, leurs fragilités, leurs interrogations. J’ai aimé l’étude presque scientifique, une sorte d’auscultation méticuleuse de l’évolution de l’histoire d’amour entre Paul et Anna, semblable à une parabole. L’auteure rend parfaitement compte de la progression du sentiment jusqu’à la perfection puis de sa chute liée à un petit, tout petit rien, un grain de sable qui fait dérailler la machine. J’ai enfin aimé tout ce qui a trait à l’édition – Anna est éditrice –, aux mots, aux livres mais aussi – Paul est paysagiste – aux arbres et à la nature.

    Certes, ce n’est pas un coup de cœur et j’aurais tendance à dire que le sujet est éculé mais Cécile Pivot a su, de mon point de vue, le traiter de manière nouvelle, équilibrée et touchante.

    https://memo-emoi.fr

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E ! J'ai terminé hier après-midi le premier roman de Cécile Pivot que j'ai adoré !
    Une histoire d'amour entre Anna, éditrice et Paul, paysagiste, deux êtres que tout semble séparer, opposer, habitués tous deux aux histoires sans lendemains, qui vont pourtant vivre un amour...
    Voir plus

    M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E ! J'ai terminé hier après-midi le premier roman de Cécile Pivot que j'ai adoré !
    Une histoire d'amour entre Anna, éditrice et Paul, paysagiste, deux êtres que tout semble séparer, opposer, habitués tous deux aux histoires sans lendemains, qui vont pourtant vivre un amour intense, passionnel, fusionnel... Mais parce qu'un couple se construit aussi avec les failles, les doutes, les névroses de chacun, un jour un grain de sable infime viendra gripper la mécanique de leur histoire et conduire à l'implosion de leur couple.

    ☆Une histoire banale me direz-vous ? Oui, mais non car l'auteur analyse le sentiment amoureux puis sa déliquescence avec une finesse et une intelligence remarquable. Tout sonne juste. Ses personnages sont merveilleusement bien campés, les personnages secondaires ( les enfants et le meilleur ami et associé d'Anna) sont formidables aussi.

    ☆ J'ai beaucoup aimé la dernière partie où Anna se réfugie dans la littérature et l'isolement le plus total pour se reconstruire, quant à la fin, dans le tout dernier chapitre qui donne son sens au titre du livre, elle est superbe... Je pourrais en parler longuement mais je préfère vous dire une seule chose: "Lisez-le !"

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Anna & Paul se rencontrent par hasard à une soirée, passent une nuit ensemble et, alors qu'ils st tellement différents, tombent amoureux.
    Ils recomposent une famille & vivent passionnément leur histoire d'amour jusqu'à ce que les sentiments s'apaisent & que la vie quotidienne devient une...
    Voir plus

    Anna & Paul se rencontrent par hasard à une soirée, passent une nuit ensemble et, alors qu'ils st tellement différents, tombent amoureux.
    Ils recomposent une famille & vivent passionnément leur histoire d'amour jusqu'à ce que les sentiments s'apaisent & que la vie quotidienne devient une routine.... Les émotions se décalent.... L'inquiétude de Paul de voir sa belle disparaître fait place à l'inquiétude d'Anna...
    De jolis thèmes que l'amour, l'extinction des sentiments, l'amitié précieuse entre Anna & Matthieu, qui ont créé une maison d'édition, le handicap du fils d'Anna, la famille recomposée...
    Une très belle plume de Cécile Pivot que j'ai eu la chance de découvrir grâce à Netgalley.
    Mais si j'ai vraiment bcp aimé le roman, j'ai moins aimé la fin & la conduite d'Anna que je n'ai pas très bien comprise..

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Un beau tempo pour ce roman, la relation intense, le style poétique et la passion dévastatrice de cette histoire d'amour finira par vous conquérir.

    L'attachement aux personnages se vite, Paul et Anna des écorchés de l'amour. Tout les oppose et pourtant l'attirance est evidente et la relation...
    Voir plus

    Un beau tempo pour ce roman, la relation intense, le style poétique et la passion dévastatrice de cette histoire d'amour finira par vous conquérir.

    L'attachement aux personnages se vite, Paul et Anna des écorchés de l'amour. Tout les oppose et pourtant l'attirance est evidente et la relation qui en decoulera ne pourra être qu'extreme ne pouvant se suffire du banal.

    J'ai entendu les battements de coeur de ces deux amants, j'ai monté avec eux l'escalier de l'amour. Une histoire intense adoucie par les mots de l'auteur.

    Il se dégage une grande mélancolie et le temps employé ainsi que le début du roman ne laisse aucun doute quant à la fin de celui ci.

    J'ai entendu les battements de coeur de ces deux amants, j'ai monté avec eux l'escalier de l'amour. Une histoire intense adoucie par les mots de l'auteur.

    Il se dégage une grande mélancolie et le temps employé ainsi que le début du roman ne laisse aucun doute quant à la fin de celui ci.

    J'ai entendu les battements de coeur de ces deux amants, j'ai monté avec eux l'escalier de l'amour. Une histoire intense adoucie par les mots de l'auteur.

    Il se dégage une grande mélancolie et le temps employé ainsi que le début du roman ne laisse aucun doute quant à la fin de celui ci. C'est réél, bien écrit. Il vous entraine sur la route de la passion. Les émotions sont savamment transmises au lecteur, je déplore cependant un rythme un peu lent. Il reste une belle lecture sur la passion, celle que l'on rêve tous de vivre.

    https://happymandapassions.blogspot.com/2019/01/battements-coeur-pivot-avis.html

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Belles émotions ressenties à la lecture de ce roman, Ils s'aiment, ils s'aiment moins, ils se séparent; dit comme cela, on pourrait croire que "Battements de coeur" est insipide, remâché, sans intérêt.
    C'est tout le contraire. Anna et Paul, tous deux divorcés avec deux enfants, que tout oppose,...
    Voir plus

    Belles émotions ressenties à la lecture de ce roman, Ils s'aiment, ils s'aiment moins, ils se séparent; dit comme cela, on pourrait croire que "Battements de coeur" est insipide, remâché, sans intérêt.
    C'est tout le contraire. Anna et Paul, tous deux divorcés avec deux enfants, que tout oppose, vont s'aimer follement et profondément pendant onze ans, se séparer au bout de deux ans de délitement de leur couple.
    Chaque personnage exprime son ressenti, Anna et Paul se complètent puis s'opposent. Je me suis sentie très proche d'Anna qui est forte en apparence, a une belle carrière d'éditrice mais qui cache de profondes failles : absence d'amour de ses parents, voire leur indifférence, la culpabilité d'avoir donné naissance à un enfant autiste. Elle laisse sa carapace se fendre pour accueillir cette passion qui va la fragiliser car elle devient dépendante, en quête d'un amour absolu pour compenser celui qui lui a cruellement manqué dans son enfance.
    Les failles enfouies, oblitérées par le bonheur, réapparaissent brusquement à la faveur de la mort brutale de son père qui coïncide avec un minuscule détail : un matin, Paul, ne sacrifie pas à leur rituel et ne l'embrasse pas. A partir de là, tout déraille, Anna ne peut accepter l'adoucissement de la passion, elle est en manque d'amour. Paul, dont les attentes correspondent à ce qu'ils vivent, un amour doux, confortable, routinier ne comprend pas le déluge de reproches qu'Anna déverse sur lui. Plus Anna vitupère, se plaint, pleure, plus Paul, agacé, s'éloigne et c'est la séparation.
    Anna, abandonnée brusquement, s'effondre et plonge dans une profonde dépression. Son seul salut, elle le doit à son éloignement physique (elle se retire en Croatie coupée de tout), à la mer où elle nage chaque jour comme une renaissance et surtout à la lecture. Les livres lui ont toujours permis de combler le manque d'amour à commencer par celui de ses parents. Je partage totalement cette phrase extraite du roman "j'ai souvent ressenti le pouvoir salvateur des livres" et les livres-amis sont partout dans ce roman.
    Roman émouvant, sincère, qui sonne juste grâce à une écriture simple, limpide, au plus proche des sentiments, du ressenti. Rien d'extraordinaire si ce n'est la vie avec ses intenses bonheurs, ses échecs, ses blessures.
    L'émotion naît aussi de ces très belles pages sur le fils autiste d'Anna et de ses relations à sa mère et à son frère (Cécile Pivot est elle-même maman d'un enfant autiste) qui ressent dans sa chair la peine de sa mère.
    Très belle lecture.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Cécile Pivot réussit un premier roman qui touche au cœur. Cet amour sera-t-il le bon, après une première expérience manquée de part et d’autre?

    Après un échec sentimental, que ce soit du côté de la femme ou de celui de l’homme et que l’on soit quitté ou que l’on décide de quitter, vient...
    Voir plus

    Cécile Pivot réussit un premier roman qui touche au cœur. Cet amour sera-t-il le bon, après une première expérience manquée de part et d’autre?

    Après un échec sentimental, que ce soit du côté de la femme ou de celui de l’homme et que l’on soit quitté ou que l’on décide de quitter, vient forcément le temps des questions et souvent, celui des remises en question. Ai-je choisi le bon? Qu’est-ce-qui a fait que la relation a fini par s’user? Ne vaut-il pas mieux être seul que mal accompagné? Anna Capaldy a décidé de s’offrir un break. Sa rupture avec Étienne, qui a préféré aller voir ailleurs si l’herbe était plus verte, l’a secouée. D’autant qu’elle doit a sous son toit leurs deux garçons, Gabriel et Hugo, que les médecins ont diagnostiqué autiste et qu’elle entoure de toute son affection.
    Elle a aussi édicté certaines règles. En tant qu’éditrice, elle s’interdit par exemple de coucher avec un écrivain. Les relations qu’elle s’autorise sont des aventures d’un soir: «Elle compte sur le sexe et les hommes pour s'amuser dans la vie».
    Une relation sérieuse est d’autant plus inenvisageable qu’elle n'aime que les hommes qui la fuient.
    Lors de ce dîner chez Louis Landersonne, elle a à peine remarqué son frère Paul et, il faut bien l’avouer, est surprise de l’invitation à déjeuner au Plaza qu’il lui propose au lendemain de leur rencontre.
    Paul, qui a également un parcours sentimental et conjugal chaotique, s’investit davantage dans son métier de paysagiste que survole l’éducation de ses deux enfants, Rose, la fille qu’il a eu avec Isabelle et Tom, le fils qu’il a eu avec Laurence sept ans plus tard. Il a appris à «éteindre le feu avant même l'étincelle».
    Et si leur premier rendez-vous se passe très bien, il vont vite se rendre compte que leurs intérêts sont n ne peut plus divergents. « Elle aime la ville, lui la nature. Elle aime la mer, lui la campagne. Elle lit beaucoup, lui peu. Elle est bordélique, lui est maniaque. Elle se couche tard, lui s’endort tôt. Elle goûte les bourgognes, lui les bordeaux. Ces dissemblances deviennent vite un jeu entre eux. Ils se séduisent, se défient, tentent de se convaincre qu’ils ne sont pas faits l’un pour l’autre, mais c’est perdu d’avance et ils le savent.» Anna a 38 ans, Paul 43. Ils ne vont plus se quitter.
    Au bout de quelques mois, ils décident d’acheter une maison, partent en vacances tous les six en Grèce puis en Toscane. Un bonheur que Tom a envie de partager. Il demande à son père de vivre avec eux. Anna va accepter, même si elle sent que l’équilibre des familles recomposées et fragile. Peut-être a-t-elle l’intuition d’un premier coup de canif dans leur contrat. Ce qui n’était qu’un jeu entre eux, le refus de Paul de se marier, va devenir une source d’inquiétude.
    Quand Gabriel, qui a rompu avec son père, prend son envol et s’engage dans des études de médecine – il veut se spécialiser en autisme – il faut s’adapter à nouveau.
    Au fil des jours, on va constater l’usure du couple que Hugo, hypersensible, sent au plus profond de lui. L’heure de prendre de la distance a sonné.
    Cécile Pivot a la précision de l’entomologiste pour dire combien telle attitude, tel détail, telle remarque vient s’inscrire au passif de cette histoire d’amour qui, comme dit la chanson, finit mal en général. Un premier roman très réussi, sensible et qui sonne on ne peut plus vrai.
    https://urlz.fr/8E0S

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.