Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Batailles

Couverture du livre « Batailles » de Alexia Stresi aux éditions Stock
  • Date de parution :
  • Editeur : Stock
  • EAN : 9782234085206
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Il y a un avant, et un après, dans la vie de Rose. Tout a basculé quand elle avait vingt-sept ans. Le jour où sa mère a manqué à l'appel. Disparition volontaire, selon les mots de la police.
Brigitte n'a laissé que trois phrases en partant, dont une terrible : « Rose chérie, si tu m'aimes... Voir plus

Il y a un avant, et un après, dans la vie de Rose. Tout a basculé quand elle avait vingt-sept ans. Le jour où sa mère a manqué à l'appel. Disparition volontaire, selon les mots de la police.
Brigitte n'a laissé que trois phrases en partant, dont une terrible : « Rose chérie, si tu m'aimes autant que je t'aime, ne me recherche pas. » Elle a aussi écrit qu'elle reviendrait très vite. Cela fait dix ans.
Aujourd'hui, Rose va mieux. Elle s'est reconstruite. Mais un fait-divers qui secoue la France vient remuer beaucoup de choses : une mère a livré son bébé aux vagues d'une marée montante ; elle est ensuite rentrée chez elle et a repris ses lectures de philosophie.
Une déflagration. Pour Émile, le vieux pêcheur à pied qui découvre le corps sur la plage. Pour le médecin légiste pourtant aguerri. Même pour les gendarmes en charge de l'enquête. Pour Rose elle-même.
Celle-ci comprend qu'elle doit désobéir à sa mère et partir à sa recherche.

Pourquoi est-on si troublé par les faits-divers ? Que nous révèlent-ils de nos vies ?
Batailles nous entraîne avec virtuosité dans une troublante quête des origines et de la filiation.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (13)

  • Fille. Mère disparue. Anniversaire.
    Fille (bébé). Morte. Echouée. Mère en fuite.
    Changement de boulot. En couple. Mère toujours sans nouvelle.
    Debré. Réunion (île de la). Creuse. Prison.

    Le sujet était pourtant beau, l'enchevêtrement de deux histoires sur le fil rouge de l'abandon. Mais...
    Voir plus

    Fille. Mère disparue. Anniversaire.
    Fille (bébé). Morte. Echouée. Mère en fuite.
    Changement de boulot. En couple. Mère toujours sans nouvelle.
    Debré. Réunion (île de la). Creuse. Prison.

    Le sujet était pourtant beau, l'enchevêtrement de deux histoires sur le fil rouge de l'abandon. Mais le style, juste pas possible. Alors mon commentaire ne vaudra pas tripette.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Tout d'abord un grand merci à Lecteurs.com pour la découverte de ce roman et de cette auteure qui m'était inconnue.
    J'ai trouvé que l'histoire était accrocheuse et l'intrigue m'a vraiment donné envie. J'avais envie de comprendre à travers ce roman, le lien fort mère-fille exclusive puis la...
    Voir plus

    Tout d'abord un grand merci à Lecteurs.com pour la découverte de ce roman et de cette auteure qui m'était inconnue.
    J'ai trouvé que l'histoire était accrocheuse et l'intrigue m'a vraiment donné envie. J'avais envie de comprendre à travers ce roman, le lien fort mère-fille exclusive puis la disparition soudaine de cette mère réunionnaise adoptée par des Français dans la Creuse. Puis comment Rose, cette fille devenue soudain orpheline fait face à cette situation déstabilisante. Ensuite, le chemin qu'elle prend pour se reconstruire. J'ai aimé suivre son cheminement mais j'ai trouvé le style un peu simple et vite lu. J'ai été un peu déstabilisée par le fait divers dont j'avais entendu parlé à Berck et qui est largement relaté au milieu du roman. Quelques pages auraient suffies pour en faire le parallèle mais pas plus. Et la fin m'a aussi un peu déçue.
    J'ai donc un avis un peu mitigé pour ce nouveau roman.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • La vie est pleine de certitudes..... qui à tout instant peuvent voler en éclats.
    Les histoires de ces femmes de ces hommes qui font ce roman en sont la preuve.
    On se construit (ou tente) parfois sur des châteaux de cartes. On y croise beaucoup de thèmes, la relation mère fille, la quête...
    Voir plus

    La vie est pleine de certitudes..... qui à tout instant peuvent voler en éclats.
    Les histoires de ces femmes de ces hommes qui font ce roman en sont la preuve.
    On se construit (ou tente) parfois sur des châteaux de cartes. On y croise beaucoup de thèmes, la relation mère fille, la quête d’identité, le mensonge, l’homophobie, la négation de l’autre, le pouvoir, le silence, l’incompréhension et beaucoup de sentiments tels que l’amour, la haine, la peur, la douleur...
    L’histoire de ces deux femmes, la fille et sa mère disparue gravite autour de deux faits réels, ayant pour fondement des croyances, étouffés, dérangeants.
    Ce roman m’a permis de découvrir un pan dramatique de notre passé récent et un formidable auteur, merci Lecteurs.com pour ce joli cadeau.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Rose est sage-femme, elle a 27 ans.
    Elle téléphone à sa mère, la ligne est coupée.
    Elle se rend chez elle, elle n'habite plus là, a laissé à la concierge une lettre pour elle :
    « Rose chérie
    Si tu m 'aimes autant que je t'aime, NE ME CHERCHE PAS
    Je reviendrai bientôt
    Guérie de tout...
    Voir plus

    Rose est sage-femme, elle a 27 ans.
    Elle téléphone à sa mère, la ligne est coupée.
    Elle se rend chez elle, elle n'habite plus là, a laissé à la concierge une lettre pour elle :
    « Rose chérie
    Si tu m 'aimes autant que je t'aime, NE ME CHERCHE PAS
    Je reviendrai bientôt
    Guérie de tout j'espère
    Maman »
    Dix ans se passent, toujours pas de nouvelles.
    Rose décide enfin d'agir.
    Une très belle écriture pour une très belle histoire, bien structurée, à rebondissements.
    De superbes personnages parfaitement aboutis.
    On y parle de filiation, des enfants de la Creuse, de non-dits familiaux, de couple, de construction personnelle, d'un dramatique fait-divers.
    Il y a beaucoup de tendresse et d'amour.
    Beaucoup de souffrance aussi.
    Malgré une situation qui n'a rien d'heureuse, Alexia Stresi nous embarque dans une superbe histoire qu'elle réussit à ne pas rendre larmoyante.
    Je pense avoir tout aimé dans ce très beau roman .

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Trop contente d'avoir eu dans ma boite aux lettres le livre qui me faisait envie.
    Merci de me donner cette opportunité de le lire et de découvrir la plume de cette auteure que je ne connais pas.
    La présentation qu'il en était faite m'a donnée l'eau à la bouche.
    Alors je finis le roman que...
    Voir plus

    Trop contente d'avoir eu dans ma boite aux lettres le livre qui me faisait envie.
    Merci de me donner cette opportunité de le lire et de découvrir la plume de cette auteure que je ne connais pas.
    La présentation qu'il en était faite m'a donnée l'eau à la bouche.
    Alors je finis le roman que j'ai en cours (en fait pour tout vous dire j'en ai trois de commencés) et je me plonge dans l'univers de Brigitte et Rose.
    Je vous donnerai bien entendu mon sentiment une fois la dernière page tournée.
    Encore merci pour ce joli cadeau <3

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Bimidom, bimidom ou vol nout bann frer.
    Bimidom, bimidom ramas pa manter.
    Bimidom, bimidom ou fé mal nout ker.
    Bimidom, bimidom na kas ton bann fer.

    Bumidom, Bumidom, tu nous voles nos frères.
    Bumidom, Bumidom, ne mens pas.
    Bumidom, Bumidom, tu fais mal à nos cœurs.
    Bumidom, Bumidom,...
    Voir plus

    Bimidom, bimidom ou vol nout bann frer.
    Bimidom, bimidom ramas pa manter.
    Bimidom, bimidom ou fé mal nout ker.
    Bimidom, bimidom na kas ton bann fer.

    Bumidom, Bumidom, tu nous voles nos frères.
    Bumidom, Bumidom, ne mens pas.
    Bumidom, Bumidom, tu fais mal à nos cœurs.
    Bumidom, Bumidom, nous casserons tes fers.

    A l'origine de ce livre l'affaire dite " Des enfants réunionnais de la Creuse".
    Pour contribuer au repeuplement de certains départements français, dont la Creuse, Michel Debré, alors député de La Réunion a eu l'idée de placer des orphelins originaires de l'Ile de La Réunion, dans des familles françaises de régions dépeuplées. Entre 1962 et 1984, au moins 2 150 enfants réunionnais ont donc été "déportés en métropole" par l'instance en charge, le Bureau pour le développement des migrations dans les départements d'outre-mer (Bumidom). Le problème , c'est que pour faire du chiffre, ces enfants ne sont pas tous orphelins comme le prévoyait le programme et que beaucoup de ces enfants ont été arrachés à leurs parents souvent non lecteurs et donc facilement abusables. Un scandale.
    En 2014, l'Assemblée nationale adopte une résolution qui reconnaît la « responsabilité morale » de l'État français. Mais les victimes et leurs descendants attendent toujours une réparation...

    Brigitte est une de ces enfants. Elle a occulté cette partie de sa vie pour se consacrer à Rose, sa petite fille, née d'une rencontre d'un soir; Rose grandit et devient une jolie jeune femme. Un jour, Brigitte disparait, ne laissant qu'un petit mot à sa fille: si tu m'aimes, ne me cherche pas. Je reviendrai. Dix ans plus tard, Brigitte n'est pas revenue et Rose, devenue maman à son tour, décide de partir à sa recherche après le choc d'un fait divers qui a secoué la France: un infanticide.
    Un magnifique roman sur la transmission, la relation mère-fille, la recherche des origines et de la vérité. Poignant !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J’avais adoré son précédent roman, « Looping », paru en 2017. Un magnifique portrait de femme avec une belle plume au souffle romanesque.
    Mais quelle déception pour ce roman ! Peut-être ai-je eu trop d’attentes sur ce livre ?
    Le roman mêle un fait divers à l’histoire de Rose dont la mère...
    Voir plus

    J’avais adoré son précédent roman, « Looping », paru en 2017. Un magnifique portrait de femme avec une belle plume au souffle romanesque.
    Mais quelle déception pour ce roman ! Peut-être ai-je eu trop d’attentes sur ce livre ?
    Le roman mêle un fait divers à l’histoire de Rose dont la mère disparaît du jour au lendemain en lui laissant une lettre dans laquelle elle lui demande de ne surtout pas la chercher.
    En parallèle, un vieil homme découvre le corps d’une fillette métisse de 15 mois sur la plage de Berck, s’ensuit une enquête et de nombreuses questions pour comprendre cet infanticide.
    Rose raconte son enfance avec une mère imprévisible, Brigitte, que certains prenaient pour une folle. Rose est d’une beauté qui fait se retourner tous les regards sur son passage, personne ne remarque qu’elle est métisse alors que sa mère est noire. Cette dernière lui interdit de fréquenter des enfants noirs.
    Dix ans après cette disparition, Rose va finalement partir à sa recherche, en quête de son identité, désobéissant pour la première fois de sa vie à sa mère.
    Le roman raconte par bribes l’arrivée de Brigitte, adoptée à l’âge de 4 ans par un couple de la Creuse. Elle fait partie de ces enfants « déportés » de La Réunion pour repeupler une région rurale, parfois arrachés à leur famille « pour leur bien » alors qu’ils ne sont pas orphelins. Un programme mis en place par Michel Debré, député de l’île à ce moment-là.
    Il y a une multitude de personnages dont les récits s’entremêlent ainsi que les périodes.
    Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages que je n’ai pas trouvé crédibles. Il y a un côté naïf, parfois maladroit sur les thèmes traités.
    L’écriture change selon les personnages, comme si l’auteure essayait de traduire l’accent, le caractère des personnages. Parfois les pronoms sont absents : « En est encore malade. » Les phrases sont alors courtes et sèches. Il m’a manqué le côté romanesque que j’avais tant aimé dans « Looping ».
    Avez-vous lu ce roman ou le précédent ? Vous ont-ils plu ? Je suis preneuse de vos avis.

    Merci à Netgalley et Stock de m’avoir permis de lire ce roman que j’attendais avec impatience.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Rose découvre que sa mère, Brigitte a disparu. Pour seule consolation, ce mot laissé par sa mère et qui demande à la jeune femme de vingt-sept ans de ne pas chercher à la retrouver. Pour Rose c’est un véritable cataclysme et l’incompréhension. Mais elle doit se rendre à l’évidence, Brigitte ne...
    Voir plus

    Rose découvre que sa mère, Brigitte a disparu. Pour seule consolation, ce mot laissé par sa mère et qui demande à la jeune femme de vingt-sept ans de ne pas chercher à la retrouver. Pour Rose c’est un véritable cataclysme et l’incompréhension. Mais elle doit se rendre à l’évidence, Brigitte ne donnera plus signe de vie et le temps passe sans les retrouvailles espérées.

    Une dizaine d’années plus tard, c’est un fait divers terrible qui va donner envie à Rose de se mettre en quête de sa mère mais aussi de sa propre identité. Ce fait divers, c’est l’abandon sur une plage de Berck d’une petite fille de 15 mois par sa mère. Enfant qui sera retrouvée noyée. Devenue mère à son tour, Rose se penche sur ses origines. Car sa mère fait partie de ces plus de 2 000 enfants nés à la Réunion et déplacés en métropole entre 1963 et 1982 pour repeupler les campagnes de la Creuse. Un secret d’état qui a du mal à cacher que des enfants ont été enlevés à leurs parents, déracinés, accueillis tant bien que mal dans de nouvelles familles et qui se trouvent la plupart du temps rejetés de tous les côtés. Et que leur histoire et leur vie sont irrémédiablement marquées et changées par ce déplacement.

    Alexia Stresi ausculte les liens filiaux, la maternité, l’héritage familial et l’abandon à travers une histoire très féminine. Elle interroge sur ce qui fait qu’on devient mère, sur ce qu’on transmet à ses propres enfants de sa mémoire ou sur ce qu’on fait peser sur leurs épaules.

    L’histoire est touchante mais à mon sens le fait divers est en trop. L’auteure ajoute l’histoire de quelques personnages habitants de Berck confrontés à ce drame mais sans que cela apporte réellement de ressort à l’histoire. Le fait d’être mère me parait au contraire être un excellent point de départ et largement suffisant pour la quête de Rose car elle s’interroge beaucoup sur ce qu’elle va transmettre à ses jumelles, sur la manière de leur parler de leur grand-mère disparue, sur cette différence entre elles car si Rose a la peau claire, ses deux filles ont hérité de la couleur de peau de leur grand-mère. L’héritage de Brigitte et de Rose me paraît déjà suffisamment lourd pour justifier de raconter cette histoire sans y ajouter ce sordide fait divers. Ou en tous les cas je n’en ai pas saisi l’intérêt dans le cadre de ce récit. Mais cette quête d’identité, ce besoin de comprendre d’où l’on vient, ce désir de transmettre une histoire sans en communiquer le fardeau sont très justement traités à travers les personnages en miroir de Rose et de Brigitte.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Autres éditions (1)