Bakhita

Couverture du livre « Bakhita » de Véronique Olmi aux éditions Albin Michel
  • Date de parution :
  • Editeur : Albin Michel
  • EAN : 9782226393227
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l'esclavage. Rachetée à l'adolescence par le consul d'Italie, elle découvre un pays d'inégalités, de pauvreté et d'exclusion.
Affranchie à la suite d'un procès retentissant à Venise,... Voir plus

Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l'esclavage. Rachetée à l'adolescence par le consul d'Italie, elle découvre un pays d'inégalités, de pauvreté et d'exclusion.
Affranchie à la suite d'un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.
Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte. Avec une rare puissance d'évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d'âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu'elle soit razziée.

Donner votre avis

Articles (3)

Avis(46)

  • Il est des existences plus romanesques que les meilleurs romans. C'est cette existence que nous livre ici Véronique Olmi avec beaucoup de talent et de délicatesse : le destin de Bakhita, ancienne esclave devenue religieuse canossienne et canonisée en l'an 2000 par le pape Jean-Paul II.

    Il est des existences plus romanesques que les meilleurs romans. C'est cette existence que nous livre ici Véronique Olmi avec beaucoup de talent et de délicatesse : le destin de Bakhita, ancienne esclave devenue religieuse canossienne et canonisée en l'an 2000 par le pape Jean-Paul II.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce roman est l’histoire de la vie de Bakhita, qu’elle a racontée à une institutrice et qui, publiée en Italie en 1931, y fut un phénomène d’édition. Devenue religieuse, Bakhita se dévouera aux enfants les plus démunis. Elle meurt en 1947. En 2000, sous le pontificat de Jean-Paul II, elle devient...
    Voir plus

    Ce roman est l’histoire de la vie de Bakhita, qu’elle a racontée à une institutrice et qui, publiée en Italie en 1931, y fut un phénomène d’édition. Devenue religieuse, Bakhita se dévouera aux enfants les plus démunis. Elle meurt en 1947. En 2000, sous le pontificat de Jean-Paul II, elle devient la première sainte soudanaise, la première femme noire devenue sainte sans passer par le martyre — le pape dira à son adresse : « Il n’y a que Dieu qui puisse donner l’espérance aux hommes victimes des formes d’esclavage anciennes et nouvelles. » Refermant le roman de Véronique Olmi, c’est surtout la foi en l’écriture qu’on renouvelle — cette écriture qui, durablement, a inscrit dans notre esprit le prénom d’une petite esclave qui n’en avait plus. Lire un livre pour découvrir des vies si profonde est un véritable travail sur soi et régénère pour plusieurs mois.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Histoire très très dure, de cette esclave devenue nonne.
    Livre intéressant mais qui comporte, je trouve, quelques longueurs.

    Histoire très très dure, de cette esclave devenue nonne.
    Livre intéressant mais qui comporte, je trouve, quelques longueurs.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai espéré que cette histoire soit une romance et non pas une biographie tellement l'histoire de Bakhita m'a bouleversée. L'auteur Véronique Olmi raconte avec sa plume fluide et pleine de poésie le sort de cette petite fille enlevée à l'âge de 7 ans vers 1875 pour être vendue comme esclave....
    Voir plus

    J'ai espéré que cette histoire soit une romance et non pas une biographie tellement l'histoire de Bakhita m'a bouleversée. L'auteur Véronique Olmi raconte avec sa plume fluide et pleine de poésie le sort de cette petite fille enlevée à l'âge de 7 ans vers 1875 pour être vendue comme esclave. Plusieurs semaines après avoir terminé le livre, je reste marquée par la scène de scarification qui a retiré la vie de sa petite camarade. Malgré la dureté, c'est un très beau livre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com