• J'ai gardé ce roman, offert sous forme d'un e-book, depuis plusieurs semaines pour mes vacances. Je préssentais qu'il faudrait m'accrocher pour suivre le calvaire de cette petite fille kidnappée à 7 ans au Darfour en 1869 et béatifiée par le Pape Jean Paul II en 2000.
    Ce livre est un cri...qui...
    Voir plus

    J'ai gardé ce roman, offert sous forme d'un e-book, depuis plusieurs semaines pour mes vacances. Je préssentais qu'il faudrait m'accrocher pour suivre le calvaire de cette petite fille kidnappée à 7 ans au Darfour en 1869 et béatifiée par le Pape Jean Paul II en 2000.
    Ce livre est un cri...qui résonnera longtemps dans mes tripes. Il a rencontré un grand succès et de nombreux prix littéraire à juste titre. Le texte magnifique est enluminé d'une écriture fluide, sensible et puissante. Son héroïne d'exception résiste face à la violence : violence de la guerre, de l'esclavage, des viols, de la malnutrition, de la torture, du racisme, du fascisme, du mépris, de l'indifférence... Bakhita aura colorié mes vacances (des couleurs sombres teintées par moment de couleurs flamboyantes, éblouissantes).

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • durant cette lecture ,on est Bakhita ,mal avec elle et pour elle .Comme cette histoire et touchante et divinement bien écrite

    durant cette lecture ,on est Bakhita ,mal avec elle et pour elle .Comme cette histoire et touchante et divinement bien écrite

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • La belle écriture de Véronique Olmi au service d'une grande cause humaine : l'esclavage. De l'enfant à l'adulte en fin de vie, de l'esclave violée et torturée à la religieuse canonisée, on suit avec émotion et intérêt le parcours de Bakhita, une force hors du commun, dévouement, abnégation....
    Voir plus

    La belle écriture de Véronique Olmi au service d'une grande cause humaine : l'esclavage. De l'enfant à l'adulte en fin de vie, de l'esclave violée et torturée à la religieuse canonisée, on suit avec émotion et intérêt le parcours de Bakhita, une force hors du commun, dévouement, abnégation. Comment ne pas être touché par ce roman témoignage, même si on ignore la part de réel et de fiction, cet ouvrage restera dans les mémoires.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • dès le début du livre, c'est une succession de violence inouïe
    La vie d'une petite fille de 7 ans , enlevée à sa famille et à son village qui va être emportée dans la tourmente de l'esclavage
    sans aucun souvenirs lui permettant de retrouver son village natal, elle va se retrouver en Italie...
    Voir plus

    dès le début du livre, c'est une succession de violence inouïe
    La vie d'une petite fille de 7 ans , enlevée à sa famille et à son village qui va être emportée dans la tourmente de l'esclavage
    sans aucun souvenirs lui permettant de retrouver son village natal, elle va se retrouver en Italie dans un couvent
    Là, sa seule obsession sera de s'occuper des enfants orphelins et de leur prodiguer soins, amour et surtout nourriture
    L'église catholique va se saisir de ce destin improbable et en faire une vitrine à leur avantage

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • tres bonne lecture mais l eglise n en sort pas grandie

    tres bonne lecture mais l eglise n en sort pas grandie

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman magnifique, touchant, bouleversant, où la grandeur et la lumière d’un être prennent naissance dans ce que l’homme est capable de plus sombre. Une plume d’une beauté rayonnante ! »

    Un roman magnifique, touchant, bouleversant, où la grandeur et la lumière d’un être prennent naissance dans ce que l’homme est capable de plus sombre. Une plume d’une beauté rayonnante ! »

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un destin de femme exceptionnelle, racontée avec le talent de Véronique Olmi. C' est fort sans pathos, émouvant, incroyablement vrai. Comment une enfant peut-elle survivre à autant d'horreur sans devenir folle.

    Un destin de femme exceptionnelle, racontée avec le talent de Véronique Olmi. C' est fort sans pathos, émouvant, incroyablement vrai. Comment une enfant peut-elle survivre à autant d'horreur sans devenir folle.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Bakhita a été enlevée à 7 ans dans son village du Darfour par des négriers musulmans dans les années 1970. Elle en oublie son nom. Par sadisme, ses maquignons l’appelleront Bakhita, qui signifie « chanceuse ».
    Elle sera vendue , connaîtra les horreurs et les souffrances de l'esclavage . A...
    Voir plus

    Bakhita a été enlevée à 7 ans dans son village du Darfour par des négriers musulmans dans les années 1970. Elle en oublie son nom. Par sadisme, ses maquignons l’appelleront Bakhita, qui signifie « chanceuse ».
    Elle sera vendue , connaîtra les horreurs et les souffrances de l'esclavage . A l’adolescence, elle sera rachetée par le consul d'Italie, affranchie à la suite d'un procès retentissant. Elle rentrera ensuite dans les ordres et consacrera sa vie aux enfants pauvres, lors du tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme. Elle sera canonisée en 2000 par Jean Paul II.
    Lorsqu’on découvre Bakhita, on ne peut plus l’abandonner. On endosse la douleur de cette petite fille et de tous ceux qui l’accompagnent. L’émotion et l’abomination nous saisissent. On l’accompagne jusqu’à son procès, initié par la mère supérieure qui la libérera de son statut d’esclave.
    Un livre saisissant, à lire et relire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Destin d'une fillette, arrachée à sa famille à l'âge de 7 ans par des négriers au Darfour à la fin du 19ème siècle, cette famille qu'elle ne reverra jamais mais qu'elle n'oubliera jamais, jusqu'à ses derniers jours....... Elle traversera avec courage et force pays et épreuves mais oubliera...
    Voir plus

    Destin d'une fillette, arrachée à sa famille à l'âge de 7 ans par des négriers au Darfour à la fin du 19ème siècle, cette famille qu'elle ne reverra jamais mais qu'elle n'oubliera jamais, jusqu'à ses derniers jours....... Elle traversera avec courage et force pays et épreuves mais oubliera comment elle s'appelait.
    L'auteure, de sa belle écriture et avec une foule de détails qui nous permettent de voyager avec Bakhita "La chanceuse....", de vivre son calvaire, ses souffrances, les tragédies dont elle est le témoin. Elle devra toujours s'arracher à des lieux et des personnes auxquels elle s'attache, toujours repartir, toujours souffrir jusqu'à la révélation qu'il existe peut être un lieu de repos, de protection, loin du monde et de la folie des hommes.
    Je me pose la question à la fin de la lecture si cette femme était totalement croyante où si la religion n'a pas été une protection, un asile mais même là, où elle pensait pouvoir enfin souffler, reprendre force, elle sera à nouveau séparer des êtres qu'elle aime ou envoyer sillonner le pays pour promouvoir le récit de son histoire. C'était une façon pour celle d'échapper à l'esclavage, à la maltraitance, aux humiliations. Elle, elle ne demandait qu'à vivre simplement, entourée d'enfants qu'elle comprenait si bien, d'instinct.
    Il y a des scènes à la limite du soutenable, et ses drames, l'esclavage et sa couleur de peau, ont été pour elle, jusqu'à son dernier jour, sources d'interrogations, de curiosité des autres, de remarques et de violence mais qu'elle ne comprend pas toujours, dans sa logique.
    Le récit retrace l'histoire d'une partie de l'Afrique, de ses négriers, du colonialisme, mais aussi de l'église à cette époque.
    J'ai trouvé l'écriture agréable, les narrations un peu longues parfois, répétitives, cela ralentit peut être la lecture. J'ai aimé suivre le destin de cette enfant, déracinée, qui toute sa vie a porté les stigmates de celle-ci, dans sa chair mais aussi dans ses pensées, dans un récit plein d'émotions mais aussi de dépaysement.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je trouve incroyable de me dire qu'au milieu de toute cette inhumanité, ce barbarisme, cette violence, cette cruauté, une femme puisse faire preuve de tant d'amour et d'humanité, en décidant finalement d'aider son prochain et les enfants pauvres. Bien sûr, l'Église a été un moyen pour elle de se...
    Voir plus

    Je trouve incroyable de me dire qu'au milieu de toute cette inhumanité, ce barbarisme, cette violence, cette cruauté, une femme puisse faire preuve de tant d'amour et d'humanité, en décidant finalement d'aider son prochain et les enfants pauvres. Bien sûr, l'Église a été un moyen pour elle de se libérer de ses chaînes, peut être le seul échappatoire possible, mais cela lui a aussi permis de consacrer sa vie à aider les personnes dans le besoin.


    Au final, j'ai aimé ce livre car même s'il s'inspire librement de la vie de cette femme devenue Sainte en 2000, il permet de mettre en lumière un destin singulier et extraordinaire. Je ne connaissais pas cette femme et je suis contente que l'auteure nous ait permis de la connaître.

    https://chroniquescroqueusedelivres.wordpress.com/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com