Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Bagages perdus

Couverture du livre « Bagages perdus » de Cecile Reims aux éditions Le Temps Qu'il Fait
Résumé:

« Car ce que je ne sais comment nommer, qui n'est ni une histologie de l'âme, ni une autobiographie, ni un récit ; qui n'a pas de Nom et n'en réclame point, pourrait aussi se lire en commençant par la fin qui, sans la moindre intention, sans même que le souvenir du début ne l'influençât - si ce... Voir plus

« Car ce que je ne sais comment nommer, qui n'est ni une histologie de l'âme, ni une autobiographie, ni un récit ; qui n'a pas de Nom et n'en réclame point, pourrait aussi se lire en commençant par la fin qui, sans la moindre intention, sans même que le souvenir du début ne l'influençât - si ce n'est par réminiscence - le rejoint : bouclant la boucle en un mouvement indéfiniment orbital... » Ce livre presque inédit (puisqu'il a paru une première fois sans être jamais diffusé) est le début de l'entreprise autobiographique que Cécile Reims poursuit en marge de son travail de graveur depuis plus de trente années. Tout s'y trouve déjà de sa méthode d'exploration : in- terrogation des rêves et de la solitude, observation de l'acte créateur et de la vie quotidienne, remémoration du douloureux passé et questionnement sans fin de la mort initiale... Et le silencieux dialogue avec le compagnon de tous les instants.
« Je porte le deuil de mes pertes » pourrait être le résumé de ces pages obstinées - à moins que ce soit « Que ma joie demeure ».

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.