Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Avis de marée noire

Couverture du livre « Avis de marée noire » de Lucien Breton aux éditions L'ancre De Marine
Résumé:

Le grand public a le droit de savoir.
A l'heure où le tribunal de Rennes juge les responsables du drame de l'Erika, ce livre est un réquisitoire. Un réquisitoire dont l'écho explosif retentira longtemps après le procès, car le naufrage de l'Erika est loin d'être un cas isolé : 180 navires... Voir plus

Le grand public a le droit de savoir.
A l'heure où le tribunal de Rennes juge les responsables du drame de l'Erika, ce livre est un réquisitoire. Un réquisitoire dont l'écho explosif retentira longtemps après le procès, car le naufrage de l'Erika est loin d'être un cas isolé : 180 navires sombrent tous les ans, en moyenne. Si rien de ne change, des dizaines d'Erika surviendront, semant ruine et désolation sur nos côtes. Le scandaleux système qui provoque ces naufrages doit être mis en lumière, par des arguments irréfutables.
Qui peut le faire mieux que l'auteur ? Lucien Breton est un officier des Affaires maritimes ; l'essentiel de sa carrière a été consacrée à la prévention des naufrages et à la sécurité maritime. Ancien inspecteur de la sécurité des navires et du travail maritime, chef de centre de sécurité des navires et coordinateur de missions de sauvetage, il connaît et dénonce les trous béants de la législation par où s'engouffrent les majors du pétrole et les armateurs cupides.
Photos à l'appui, la description des "navires poubelles" qu'il a personnellement inspectés donne froid dans le dos. Au delà du danger pour l'écosystème, des hommes, des marins risquent leur vie. Nous avons le droit de savoir, et le devoir de faire savoir, avant qu'il ne soit trop tard. Pour nos marins, nos enfants, nos mers, notre planète.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.