Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Avenue des géants

Couverture du livre « Avenue des géants » de Marc Dugain aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070453535
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Al Kenner serait un adolescent ordinaire s'il ne mesurait pas près de 2,20 mètres et si son QI n'était pas supérieur à celui d'Einstein. Sa vie bascule par hasard le jour de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Plus jamais il ne sera le même. Désormais, il entre en lutte contre ses mauvaises... Voir plus

Al Kenner serait un adolescent ordinaire s'il ne mesurait pas près de 2,20 mètres et si son QI n'était pas supérieur à celui d'Einstein. Sa vie bascule par hasard le jour de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Plus jamais il ne sera le même. Désormais, il entre en lutte contre ses mauvaises pensées. Observateur intransigeant d'une époque qui lui échappe, il mène seul un combat désespéré contre le mal qui l'habite.
Inspiré d'un personnage réel, Avenue des Géants, récit du cheminement intérieur d'un tueur hors du commun, est aussi un hymne à la route, aux grands espaces, aux mouvements hippies, dans cette société américaine des années 60 en plein bouleversement, où le pacifisme s'illusionne dans les décombres de la guerre du Vietnam.

Donner votre avis

Articles (2)

  • Au top des lectures de l’été : une sélection de pépites littéraires
    Au top des lectures de l’été : une sélection de pépites littéraires

    Depuis l’automne 2011, quelques pépites ont vu le jour, alors si vous les avez manquées, la période estivale s’avère propice à ce rattrapage, pur plaisir littéraire. Entre les découvertes, les auteurs primés, les confirmés toujours aussi talentueux, que de styles à découvrir. A commencer par un titre qui donne le ton et qui fait un tabac, La listes de mes envies de Grégoire Delacourt. Alors, bel été et bonnes lectures !

  • Suivez le top de la librairie Bookstore à Biarritz

    Inès Lavigne de la librairie Bookstore à Biarritz, vous présente ses coups de coeur du moment.

Avis (19)

  • Dugain nous propose une extraordinaire immersion dans le cerveau d'un des plus célèbres serial Killer américain.
    Une descente abyssale et glaçante dans l' esprit d'un tueur supérieurement intelligent.
    Un très bon roman.

    Dugain nous propose une extraordinaire immersion dans le cerveau d'un des plus célèbres serial Killer américain.
    Une descente abyssale et glaçante dans l' esprit d'un tueur supérieurement intelligent.
    Un très bon roman.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Marc Dugain s’est inspiré de l’histoire vraie d’un tueur en série américain (Ed Kemper toujours emprisonné en Californie)qui a défrayé la chronique dans les années 60-70 pour écrire ce roman absolument époustouflant, brillant, passionnant... Al Kenner est un géant de 2,20m au QI supérieur à...
    Voir plus

    Marc Dugain s’est inspiré de l’histoire vraie d’un tueur en série américain (Ed Kemper toujours emprisonné en Californie)qui a défrayé la chronique dans les années 60-70 pour écrire ce roman absolument époustouflant, brillant, passionnant... Al Kenner est un géant de 2,20m au QI supérieur à celui d’Einstein, doté d’hypermnésie, mais c’est surtout un être brisé, humilié par une enfance terrible, un paria à la lucidité terrifiante...Au début du roman, il est interné et raconte à son psy comment il en est arrivé là, puis il sort de l’hôpital et nous entraine avec lui dans .sa quête tragique vers un impossible amour maternel et une intégration tout aussi impossible dans la société... Il est question de grands espaces, de moto, d’oxygène et d’angoisses ...Formidablement écrit, il y a un véritable suspense et le personnage forcerait presque l’empathie, mais... Lisez-le c’est un roman magnifique, il raconte des choses terribles sans jamais tomber dans le voyeurisme ou le gore et écrit la plupart du temps à la première personne du singulier, il nous permet d’approcher au plus près les pensées intimes d’un être monstrueusement... fascinant !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une fois encore, j’ai craqué sur un livre de serial killer d’autant plus que celui-ci est sensé romancer la vie d’Ed Kemper. Donc, le récit nous plonge dans l’enfance d’un sociopathe qui, suite à des démêlés avec sa famille, décide de tuer ses grands-parents paternels. Jusque-là, le lecteur est...
    Voir plus

    Une fois encore, j’ai craqué sur un livre de serial killer d’autant plus que celui-ci est sensé romancer la vie d’Ed Kemper. Donc, le récit nous plonge dans l’enfance d’un sociopathe qui, suite à des démêlés avec sa famille, décide de tuer ses grands-parents paternels. Jusque-là, le lecteur est happé par l’aspect un tantinet voyeuriste de l’histoire. Mais c’est après que ça se gâte. J’aimais énormément l’atmosphère oppressant et glauque de la ferme où vivait Al Kenner (le personnage central) et j’avoue avoir avalé les 170 premières pages d’une traite sans m’en rendre compte. Cependant, l’histoire s’en voit dépourvu lorsqu’il se fait interner à Atascadero puis relâcher en Californie. Il ne se passe pas grand-chose dans ce roman, comparé à d’autres traitant du même sujet, jusqu’à la fin où Al déballe tout son parcours meurtrier à Duigan. C’est avant tout un roman psychologique où le personnage principal nous livre ses états d’âmes. Malgré ses actes répréhensibles, il est d’ailleurs difficile de ne pas éprouver de la sympathie pour Al Kenner.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • L'auteur s'est inspiré d'un personnage réel, un tueur hors normes. Mais c'est surtout un livre dédié aux grands espaces et à la société américaine dans les années 60.

    L'auteur s'est inspiré d'un personnage réel, un tueur hors normes. Mais c'est surtout un livre dédié aux grands espaces et à la société américaine dans les années 60.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Marc Dugain entre ici dans l'esprit du tueur en série américain Ed Kamper. Il décrit le cheminement personnel qui fait d'un homme un meurtrier. Un roman vraiment captivant.

    Marc Dugain entre ici dans l'esprit du tueur en série américain Ed Kamper. Il décrit le cheminement personnel qui fait d'un homme un meurtrier. Un roman vraiment captivant.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • un roman dérangeant qui nous fait plonger dans la tête d"un assassin froid et distant ...

    un roman dérangeant qui nous fait plonger dans la tête d"un assassin froid et distant ...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Marc Dugain fait de la docu-fiction avec « Avenue des Géants », c'est-à-dire qu’il part d’un vrai personnage avec une vraie histoire (ici Al Kenner) et lui donne le rôle de narrateur, imaginant sa psychologie et son parcours à partir de ce qu’il sait de la réalité. Al Kenner, 15 ans, tue sa...
    Voir plus

    Marc Dugain fait de la docu-fiction avec « Avenue des Géants », c'est-à-dire qu’il part d’un vrai personnage avec une vraie histoire (ici Al Kenner) et lui donne le rôle de narrateur, imaginant sa psychologie et son parcours à partir de ce qu’il sait de la réalité. Al Kenner, 15 ans, tue sa grand-mère le jour de l’assassinat de Kennedy, il vivait chez elle et elle le gonflait. Il tue par la même occasion son grand-père… parce qu’il se trouvait là ! Déclaré irresponsable, il est envoyé dans un hôpital psychiatrique qui le traite et le libère à sa majorité en lui recommandant de ne pas s’approcher de sa mère. Il faut dire que sa mère et lui sont englués dans une relation de haine qui ne peut déboucher à terme que sur un drame. Pourtant, sans ressources, c’est chez elle qu’il retourne vivre. Al Kenner est aujourd’hui emprisonné à vie et aurait été exécuté si la peine de mort avait été en application à l’époque, çà donne une idée de la tournure qu’on pris les évènements ! Marc Dugain nous immerge dans la psychologie complexe, torturée et déviante de cet homme jeune, mesurant plus de 2m20, au QI supérieur à 150 et qui semble hors-norme à tous les points de vue. C’est efficace car par moment, on se prendrait presque d’affection pour ce grand gaillard qui, à sa sortie de l’hôpital, se voit fermer toutes les portes qui auraient pu lui assurer la rédemption. Incapable d’éprouver de l’empathie, écrasé par le poids de sa propre intelligence, incapable de s’insérer dans une société américaine en pleine mutation, il répond tellement parfaitement à la définition du psychopathe que çà en fait presque un cas d’école. Entre les chapitres censés se dérouler dans les années 60, des petits flash forwards viennent rappeler, mine de rien, qu’on a à faire à quelqu’un qui a commis quelque chose d’horrible (je ne dis pas quoi, les derniers chapitres sont glaçants) et qu’on devrait se garder de toute empathie pour cet homme incapable d’en avoir. C’est efficace dans le sens où c’est malsain, que la lecture du parcours de Kenner est éprouvante. Mais le style est agréable, les chapitres courts donne un rythme soutenu, c’est une lecture que je recommande à condition de sa voir dans quoi on met les pieds : ce n’est pas un polar, pas vraiment une fiction, c’est bien plus dérangeant que cela.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • L auteur nous rend attachant ce garçon déjanté dont les crimes sont epouvantables

    L auteur nous rend attachant ce garçon déjanté dont les crimes sont epouvantables

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.