Aventures en Guyane ; journal d'un explorateur disparu

Couverture du livre « Aventures en Guyane ; journal d'un explorateur disparu » de Raymond Maufrais aux éditions Points

5

2 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Points
  • EAN : 9782757838464
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Voici l'un des récits les plus poignants de l'histoire de l'exploration. En 1950, Maufrais a 23 ans lorsqu'il se lance seul et à pied dans la jungle guyanaise en direction des mythiques monts Tumuc-Humac alors inconnus. On ne le reverra plus. Si un Indien n'avait pas découvert par hasard ses... Lire la suite

Voici l'un des récits les plus poignants de l'histoire de l'exploration. En 1950, Maufrais a 23 ans lorsqu'il se lance seul et à pied dans la jungle guyanaise en direction des mythiques monts Tumuc-Humac alors inconnus. On ne le reverra plus. Si un Indien n'avait pas découvert par hasard ses carnets au bord d'une rivière, ce face à face exemplaire d'un homme avec son destin ne nous serait jamais parvenu. Le mystère de sa disparition hantera toute une jeunesse éprise comme lui d'idéal, d'aventure et de liberté.

Né à Toulon en 1926, Raymond Maufrais participe à 18 ans aux combats de la Libération. Il part ensuite au Brésil se joindre à une expédition chez les Indiens Chavantes. Trois ans plus tard, il disparaît en Guyane dans une odyssée sans retour. Son père passera le reste de sa vie à le chercher dans toute l'Amazonie. En vain.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    Ce tout jeune homme, né à Toulon en 1926, et qui a participé à 18 ans aux combats de la Libération, a décidé de partir au Brésil pour se rendre chez les Indiens Chavantes.
    En 1950, il disparaît en Guyane et son corps n’a jamais été retrouvé. Seul un Indien a découvert, un jour par hasard, ses carnets de voyage et c’est ainsi que le père de Raymond (Edgar), parti plusieurs fois pour tenter de retrouver son fils, a pu les récupérer et nous pouvons, à présent, lire ce témoignage dont le titre est « AVENTURES EN GUYANE ». Edgar Maufrais aura mis douze ans, douze ans de persévérance mais en vain.

    Page 27 : « Par les deux Maufrais, une leçon de courage, de foi et d’amour, encore unique aujourd’hui, nous a été donnée. A nous d’en garder la mémoire vivante. Une petite rue de Toulon, ouverte en 1976 dans un quartier excentré, la Floranne, nous y aide. Elle s’appelle rue Raymond et Edgar Maufrais. Le père et le fils sont désormais réunis pour toujours », et on voit que ces aventures sont de précieux écrits.

    Ce récit est donc ce qu’a enduré Raymond, accompagné du chien Bobby, et c’est une incontournable aventure de ce jeune voyageur qui veut relier la Guyane française et le Brésil, en passant par les Monts Tumuc-Humac, jamais explorés à cette époque-là.
    Raymond, ne pensant pas que cela serait lu, nous livre ses impressions brutes, sans recherche de style. C’est sa vie quotidienne, son enfer, ses souffrances. Mais considérablement affaibli par la faim qui le taraude sans cesse – la faim, son obsession car s’il pouvait trouver quelque chose à manger, cela lui permettrait de mieux surmonter tous les dangers qui l’entourent. Il arrive tout de même à toujours se relever et à tenter d’avancer, ne serait-ce qu’un peu.
    Je ne raconterai pas tout (il faut le lire pour le croire) et cela force l’admiration d’autant plus qu’il est parti en solo (à part le chien) alors que tout le monde insistait en lui disant que c’était de la folie.

    Il faut signaler que, dès le départ, son expédition se présentait mal à cause d’un manque de moyens financiers. De plus, la région était très dangereuse. Mais le jeune homme fait preuve d’une volonté farouche, d’un courage impressionnant. Il meurt de faim ? Tant pis, peut-être que demain lui donnera l’occasion de manger quelque chose ? Il se rabat un peu sur ce qui semble comestible mais ça ne tient pas au corps. Il souffre également de multiples blessures et de fièvre…. Que du malheur !

    C’est un extraordinaire récit de voyage qui donne à réfléchir sur ces grands explorateurs bénéficiant d’une énorme logistique, de sponsors, et de moyens de communications pour appeler au secours.
    Raymond, lui, il fait ce qu’il peut, avec ce qu’il a, ce qu’il trouve. Il fait bien quelques rencontres avec des Indiens mais ceux-ci ne lui sont pas d’une grande aide car plutôt cupides. Il doit donc se débrouiller avec ce que la jungle veut bien lui concéder mais il est également malade et se soigne avec les moyens du bord car la forêt guyanaise est impitoyable et lui octroie de multiples blessures en guise de bienvenue….
    Dans son carnet, Raymond Maufrais ne manque pas de décrire la flore et la faune qui l’entourent et il arrive aussi à nous offrir quelques traits d’humour et de poésie. Il pense également très souvent à ses chers parents et à la chaleur du foyer familial.
    C’est un bel exemple de bravoure, malheureusement insensée. Il faut lire ses passages dans des rapides (des sauts), voir tout ce qu’il tente pour survivre, assister à la perte d’un précieux matériel déjà bien petit et pas adapté à une telle aventure dans ce climat de la Guyane.

    Que dire de plus ? A part tarir d’éloges et rappeler que cette expédition a donné lieu à un film : « LA VIE PURE ».
    Un livre saisissant, inattendu pour moi sur cet aventurier disparu trop jeune à tout jamais, et qui m’a été offert par une amie que je rencontre lorsque nous arrivons à concilier nos emplois du temps respectifs.
    Cette fois, elle était venue de son Vaucluse pour passer une journée à Marseille (dans une tempête de Mistral incroyable), mais nous nous sommes bien accrochées….

    Alors, Michèle, je te dédie cette critique et je voudrais signaler ton gentil trait humoristique lorsque tu m’as dit : « Ce livre nous changera un peu de tes contrées glaciaires ! ».
    Comme tu vois, tu ne t’es pas trompée car en Guyane c’est chaleur garantie et même un peu trop mais quand on est dans son fauteuil, on supporte bien.
    Merci encore, Amie, et bon Premier Mai 2017 !

  • 0.25

    Ce livre est bouleversant.
    J'ai souffert, espéré, je me suis découragée, j'ai eu peur, faim, j'ai été émerveillée par les rencontres, les paysages... avec Raymond Maufrais.
    Et même si je savais pertinemment que c'était une histoire vraie, le vrai journal retrouvé après la disparition de l'auteur, je me suis plusieurs fois prise à penser qu'il allait s'en sortir, retrouver sa famille, réussir son défi fou... Et ce témoignage sincère n'en est que plus poignant et marquant.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Appel De L'Aventure Raymond Maufrais L'HARMATTAN

Voir tous les livres de Raymond Maufrais