Autour du décès

Couverture du livre « Autour du décès » de Roger Castetbon aux éditions Centre Genealogique Pyrenees-atlantiques
Résumé:

Dans ce troisième tome de la collection « La vie d'antan », l'auteur a analysé un grand nombre de testaments, dont le contenu est révélateur des coutumes régionales. Mais les testateurs ont dû tenir compte du Code Civil de 1804, qui met fin au droit d'aînesse. Ils n'ont pas manqué de ruser,... Voir plus

Dans ce troisième tome de la collection « La vie d'antan », l'auteur a analysé un grand nombre de testaments, dont le contenu est révélateur des coutumes régionales. Mais les testateurs ont dû tenir compte du Code Civil de 1804, qui met fin au droit d'aînesse. Ils n'ont pas manqué de ruser, mais cette ruse est devenue inutile avec l'accélération de l'exode des cadets, et même des aînés. L'étude continue avec l'examen des coutumes qui entouraient la mort, lesquelles ont vu disparaître la socialisation de la mort et du deuil.

L'auteur a cherché à retrouver dans les registres de décès, non seulement les faits de la vie quotidienne comme les accidents ou les crimes, mais il a également recherché les traces de l'Histoire de France : famines, épidémies et surtout guerres, qui n'ont épargné aucun de nos villages.

Il s'est ensuite penché sur l'histoire des sépultures, de l'art funéraire et du culte des morts. Dans ce domaine également, l'évolution est saisissante. Finies les sépultures dans l'église, les fosses communes, l'édification de lanternes des morts. Disparus les « memento mori », les cénotaphes.

Pour mener à bien ce travail, Roger Castetbon s'est appuyé sur l'examen d'un grand nombre d'actes de décès, de testaments, mais aussi sur le travail des historiens, afin de mettre en perspective leurs conclusions et ses découvertes. Il a également visité pendant des années les cimetières et les églises des villes et villages, ce qui a permis d'illustrer ce travail d'un grand nombre de photographies.

Malgré l'aridité du sujet la lecture de l'ouvrage est très intéressante, car on y apprend des choses étonnantes ou bien oubliées. Et si on le rapproche des deux précédents sur la naissance et le mariage, apparaît une conclusion évidente : la maison dans la quelle on naissait, on se mariait, on mourait, a perdu sa place centrale dans la vie des hommes et des femmes. Faut-il le regretter ou s'en réjouir ? A chacun son choix.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com