Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Au temps des requins et des sauveurs

Couverture du livre « Au temps des requins et des sauveurs » de Kawai Strong Washburn aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782072861086
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

En 1995 à Hawaii, au cours d'une balade familiale en bateau, le petit Nainoa Flores tombe par-dessus bord en plein océan Pacifique. Lorsqu'un banc de requins commence à encercler l'enfant, tous craignent le pire. Contre toute attente, Nainoa est délicatement ramené à sa mère par un requin qui le... Voir plus

En 1995 à Hawaii, au cours d'une balade familiale en bateau, le petit Nainoa Flores tombe par-dessus bord en plein océan Pacifique. Lorsqu'un banc de requins commence à encercler l'enfant, tous craignent le pire. Contre toute attente, Nainoa est délicatement ramené à sa mère par un requin qui le transporte entre ses mâchoires, scellant cette histoire extraordinaire du sceau de la légende.
Sur près de quinze ans, nous suivons l'histoire de cette famille qui peine à rebondir après l'effrondrement de la culture de la canne à sucre à Hawaii. Pour Malia et Augie, le sauvetage de leur fils est un signe de la faveur des anciens dieux - une croyance renforcée par les nouvelles capacités déroutantes de guérisseur de Nainoa. Mais au fil du temps, cette supposée faveur divine commence à briser les liens qui unissaient la famille. Chacun devra alors tenter de trouver un équilibre entre une farouche volonté d'indépendance et l'importance de réparer la famille, les coeurs, les corps, et pourquoi pas l'archipel lui-même.
Avec cet éblouissant premier roman, Kawai Strong Washburn lève le voile sur l'envers du décor hawaiien, à rebours des clichés et du tourisme de luxe. Il offre de ces îles une vision plurielle et bouleversante, servie par un choeur de voix puissant, et livre une histoire familiale unique et inoubliable.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (13)

  • La vie d'une famille à Hawaï. Le rêve d'une vie et loin d'une vie de rêve. Union et désunion. C'est l'amour qui subsiste

    La vie d'une famille à Hawaï. Le rêve d'une vie et loin d'une vie de rêve. Union et désunion. C'est l'amour qui subsiste

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Les 1eres pages on ne sait pas trop où l'histoire se situe, villes, noms, prénoms aux accents exotiques, il y fait chaud, froid? est-ce une île paradisiaque ou la banquise?
    Moi je les aime de suite ces noms, je m'envole, si poétiques venus d'ailleurs.
    Une histoire de famille nombreuse...
    Voir plus

    Les 1eres pages on ne sait pas trop où l'histoire se situe, villes, noms, prénoms aux accents exotiques, il y fait chaud, froid? est-ce une île paradisiaque ou la banquise?
    Moi je les aime de suite ces noms, je m'envole, si poétiques venus d'ailleurs.
    Une histoire de famille nombreuse aimante, soudée, le mystère et la magie en plus.
    Jusqu'à ce que le narrateur -en Noa enfant "spécial" - nous campe à Hawaii, oui c'est là, c'est sûr.
    "(...) ils disaient que j'avais été béni, choisi par les esprits, que ça avait une signification."
    C'est imagé et drôle, notre Anna Gavalda version ukulele, comme cette vision enfantine: "une chemise taille S tendue sur un torse taille L"

    avec parfois des passages dignes du "diner de cons"
    "- Laisse tomber, a fait Noa. Ce type, c'est un Parkinson.
    - Parkinson, Smith, je m'en branle de son nom de famille... "
    ou
    - "Tu frappes comme une hotesse de l'air. J'ai vu des bagarres plus violentes pendant le black-friday."
    d actualité donc
    Mais il plane toujours une grande part de divin, une poésie et un mystère dans ce roman, entre 2 rires ou passage énigmatique...

    un à un les enfants grandissent tous surdoués dans leur domaine- quittent le nid, leur île... la Californie /San Diego pour la cadette Kaui où elle n'est plus "l'ombre de Noa, une ombre en forme de sœur"
    Les odeurs ont de l'importance et participent ce bien-être qui ne nous lache pas pendant toute la lecture -et quels rires!- "une odeur de fromage léché par le chien qu'on a laissé dehors toute la nuit" 'fallait la trouver!!
    "un réfectoire moche et lourd qui sentait le pancake"
    bref un roman comme unfeel-good mais subtil et intelligent Découvert dans le cadre du #grandprixdeslectriceselle2022

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une force et une densité inouïe m’ont transportée du début à la fin de ce roman. Une histoire terriblement réaliste et à la fois si poétique.
    Pas de sable fin ni de surf ou de cocktail sur la plage ensoleillée si clichée, vu et raconté dans nos médias.
    Kawaï Strong Washburn nous raconte...
    Voir plus

    Une force et une densité inouïe m’ont transportée du début à la fin de ce roman. Une histoire terriblement réaliste et à la fois si poétique.
    Pas de sable fin ni de surf ou de cocktail sur la plage ensoleillée si clichée, vu et raconté dans nos médias.
    Kawaï Strong Washburn nous raconte Hawaï, son Hawaï.
    Très beau roman ❤️

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce roman prend place dans le Hawaï des années 90 et nous conte l’histoire du petit Nainoa
    Flores, tombé par dessus bord et miraculeusement sauvé de la noyade par un requin. On suit
    ensuite le quotidien de sa famille pendant une dizaine d’années, dans l’angoisse et la misère,
    après la faillite...
    Voir plus

    Ce roman prend place dans le Hawaï des années 90 et nous conte l’histoire du petit Nainoa
    Flores, tombé par dessus bord et miraculeusement sauvé de la noyade par un requin. On suit
    ensuite le quotidien de sa famille pendant une dizaine d’années, dans l’angoisse et la misère,
    après la faillite de la plantation de canne à sucre qui employait les parents de Nainoa.
    J’ai trouvé le style de l’auteur très beau et poétique. J’ai été surprise de découvrir qu’il
    s’agissait d’un premier roman tellement je l’ai trouvé abouti et bien écrit.
    Ce livre m’a fait découvrir Hawaï comme jamais on n’en parle tout en tissant une histoire
    familiale riche et complexe qui m’a profondément ému.
    Un grand coup de coeur.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Roman polyphonique, qui se passe à Hawaï mais loin de la carte postale de cette île touristique : loin des blondes plages, des vagues à surfeurs.. Malia, Augie et leurs enfants Nainoa, Dean et Kaui, vont chacun nous raconter leur vie, leur relations en famille et avec les autres . Natifs de...
    Voir plus

    Roman polyphonique, qui se passe à Hawaï mais loin de la carte postale de cette île touristique : loin des blondes plages, des vagues à surfeurs.. Malia, Augie et leurs enfants Nainoa, Dean et Kaui, vont chacun nous raconter leur vie, leur relations en famille et avec les autres . Natifs de l'île, ils sont les héritiers de légendes ancestrales et croient aux pouvoirs magiques des ancêtres, qui apparaissent dans les rêves, dans la faune (canne à sucre..) dans la faune (rôle magique des requins). L'auteure nous parle aussi de la modernité, des traditions mais surtout de la survie, car cette famille essaie de s'en sortir : faut il rester sur l'île, aller tenter sa chance sur le continent, par le sport de haut niveau (le basket universitaire pour Dean), par des études scientifiques (pour la petite dernière Kaiu) ou alors croire en ses pouvoirs magiques (comme pour Noa, le dernier qui aurait des pouvoirs magiques de guérisseur. Chacun va raconter sa vie, ses espoirs, ses ressentis. Un texte sombre sur le déterminisme social, des pages d'espoir mais aussi beaucoup de misère, d'ombres/ Ai eu du mal avec une écriture « laborieuse », certains passage de langage parlé et un souci dans la non traduction de termes locaux. La lecture m'a été difficile, laborieux, bien qu'il y ait des passages flamboyants (description des songes, avec des fantômes, des pages sur les matches de basket), des passages « dérangeants, des scènes de soûlerie, de prises de drogue.. Un avis mitigé face à ce texte, alors que j'aurai tant aimé être touchée par ces personnages et par leur univers.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Avec son premier roman, Kawai Strong Washburn nous embarque sous le soleil d'Hawaii, loin des clichés. Il lève le voile sur l'envers du décor paradisiaque et offre de ces îles une vision tragique et terrible, un territoire américain relégué et rongé par la misère, mais fort de ses mythes et de...
    Voir plus

    Avec son premier roman, Kawai Strong Washburn nous embarque sous le soleil d'Hawaii, loin des clichés. Il lève le voile sur l'envers du décor paradisiaque et offre de ces îles une vision tragique et terrible, un territoire américain relégué et rongé par la misère, mais fort de ses mythes et de sa nature luxuriante.

    À travers l'histoire familiale des Flores, Kawai Strong Washburn aborde les difficultés économiques des hawaiiens post effondrement de la culture de la canne sucre et dénonce leur nécessaire exil sur le continent américain pour survivre. Au tourisme de luxe, il oppose la misère des autochtones. Pour adoucir le contraste et faire perdurer les croyances ancestrales locales, il convoque les Dieux et transforme l'un de ses personnages en véritable légende. En dotant ce fils d'un don surnaturel, il aborde la délicate question des liens familiaux et la rivalité au sein de la fratrie. Dès lors, le frère et la sœur distancés, devront se démarquer pour tenter d'égaler le statut de l'enfant prodige protégé des Dieux et surtout capter l'attention des parents. Alors, bénédiction ou malédiction ?

    Au temps des requins et des sauveurs est un roman polyphonique. Sur une période d'une quinzaine d'années, la voix de la mère alterne avec celles des frères et sœur. Chacun a voix au chapitre. Au gré de ceux-ci, nous assistons au délitement de cette famille. Les problèmes financiers, l'absence de communication, la rivalité inavouée entre les enfants et la difficulté pour le fils adulé à assumer ses pouvoirs puis ses défaites feront vaciller cette tribu jusqu'à la mener au bord du précipice.

    Bien que la plume de Kawai Strong Washburn soit à la fois poétique et envoutante, j'ai quelque peu peiné dans ma lecture. Il m'a manqué un je ne sais quoi que je ne parviens pas à définir. Réflexion faite, il me semble ce roman aurait gagné à être plus concis, plus ramassé. À vouloir embrasser trop de thématiques, on prend le risque de se disperser et de diluer son message. Quoi qu'il en soit et bien que dense, Au temps des requins et des sauveurs est un premier roman à découvrir.

    https://the-fab-blog.blogspot.com/2021/11/mon-avis-sur-au-temps-des-requins-et.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Hawaï, les plages, les spots de surf et les colliers de fleurs …Oublions ce décor de rêve pour brochure touristique pour se plonger dans le quotidien beaucoup plus prosaïque d’une famille dans la tourmente, après que l’abandon de la culteur de la canne à sucre. Or il faut manger, il faut aussi...
    Voir plus

    Hawaï, les plages, les spots de surf et les colliers de fleurs …Oublions ce décor de rêve pour brochure touristique pour se plonger dans le quotidien beaucoup plus prosaïque d’une famille dans la tourmente, après que l’abandon de la culteur de la canne à sucre. Or il faut manger, il faut aussi assurer l’avenir des trois enfants : Dean, le basketteur doué, Nainoa, le miraculé d’un plongeon au milieu des requins et Kaui, l’intellectuelle.
    Mais pour mettre à profit et développer leurs potentialités, il faut partir conquérir d’autres territoires et pour cela il faut de l’argent, perpétuelle quête pour ces parents soucieux de voir leurs enfants se sortir de la misère ordinaire.

    Chacun se livrera, chapitre après chapitre, expliquant comment les espoirs s’envolent peu à peu. Roman choral avec ce paradoxe que le lecteur est le confident de pensées intimes, en opposition totale avec les silences qui masquent la vérité dans cette famille où les tentatives de communication tournent souvent à l’humour qui clôt le débat.

    On sent aussi la charge mentale placée sur les épaules de ces enfants dans la précarité, mais lourds d’une injonction à réussir, d’autant plus délicate que cette précarité dont ils doivent s’affranchir est peu compatible avec un parcours étudiant paisible.

    Si l’histoire est globalement sombre et pessimiste, les dialogues sont pétris d’ironie et d’humour parfois un peu leste (dès le départ, les émanations corporelles parfumées à l’H2S et les intrusions digitales inconvenantes, font partie des conversations du couple parental)

    En filigrane, les dieux, dont on finit par douter, malgré les manifestations à mi chemin entre rêve et réalité, en raison de leur mauvaise volonté à venir au secours de leurs fidèles.

    Un roman riche, émouvant, qui montre le verso de la carte postale idyllique.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Nous sommes dans les années 90 à Hawaii, pays de croyances ancestrales et de Dieux anciens,
    Ce livre est la saga des Flores : Malia et Augie, les parents, Dean, Nainoa et Kaui les enfants.
    Nainoa a été conçu une nuit où ses parents ont vu une procession de « marcheurs nocturnes » fantômes des...
    Voir plus

    Nous sommes dans les années 90 à Hawaii, pays de croyances ancestrales et de Dieux anciens,
    Ce livre est la saga des Flores : Malia et Augie, les parents, Dean, Nainoa et Kaui les enfants.
    Nainoa a été conçu une nuit où ses parents ont vu une procession de « marcheurs nocturnes » fantômes des ali’i disparus, vieille légende ancestrale, crainte et respectée.
    En 1995, le petit Nainoa tombe dans l’océan Pacifique et est ramené à ses parents par une horde de requins. Il développe ensuite des dons de guérisseur qui rapportent de l’argent à sa famille qui vit plus que chichement. Toutefois, cela l’épuise et le coupe de son frère et de sa sœur qui sont relégués dans l’ombre et lui en veulent.
    A l’adolescence, chacun part étudier à l’étranger : Portland pour Nainoa, San Diego pour Kaui et Spokane pour Dean.
    Les vieilles rancœurs de l’enfance font que les liens se distendent entre eux.
    Dean et Kaui, par leurs compétences, sont promis à un brillant avenir mais gâchent leur chance. Toutefois, c’est quand Nainoa disparait que tout vacille.
    Avec ce roman, nous sommes entrainés du côté des îles hawaiiennes, caché aux touristes, là où règnent la pauvreté et les galères quotidiennes des petits boulots cumulés pour gagner sa pitance et tenter de faire vivre décemment sa famille. Nous y découvrons également le poids des croyances et superstitions ancestrales qui dirigent la vie des hawaiiens.
    L’auteur, qui, à chaque chapitre, donne la parole à un membre de la famille explore le ressenti de chacun et leur interprétation de la vie des autres en y introduisant les rancœurs passées.
    C’est un roman sombre où le bonheur a très peu de place dans ce décor paradisiaque.
    J’ai été un peu déstabilisée par les expressions en hawaiien et les références à cette culture. Les descriptions des magnifiques paysages, malheureusement, ne me parlent pas.
    J’ai lu ce livre jusqu’à la dernière page par respect pour le travail de l’auteur.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.