Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Au-devant des périls ; la marche en avant de la nation hindoue

Couverture du livre « Au-devant des périls ; la marche en avant de la nation hindoue » de Arundhati Roy aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782072900013
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

« L'Inde n'est pas vraiment un pays.C'est un continent.Un continent plus complexe et divers que l'Europe, avec bien plus de langues (780 au dernier décompte, hors dialectes), de nationalités et de sous-nationalités, de peuples et de religions indigènes.Imaginez ce vaste océan, cet écosystème... Voir plus

« L'Inde n'est pas vraiment un pays.C'est un continent.Un continent plus complexe et divers que l'Europe, avec bien plus de langues (780 au dernier décompte, hors dialectes), de nationalités et de sous-nationalités, de peuples et de religions indigènes.Imaginez ce vaste océan, cet écosystème social fragile et fractionné, placé soudainement sous l'ordre d'une organisation suprémaciste hindoue, cherchant à accomplir l'idéologie de la nation unique, de la langue unique, de la religion unique, de la Constitution unique. » Arundhati RoyDans ce texte rendu public à New York le 12 novembre 2019 et revu par l'auteur pour la présente édition, Arundhati Roy alerte l'opinion internationale sur la politique antimusulmane du Premier Ministre indien, Narendra Modi. En refusant la citoyenneté indienne à deux millions de Musulmans de l'État d'Assam, à la faveur de l'établissement du Registre national des citoyens (NRC), et en abolissant l'autonomie constitutionnelle de la Vallée du Cachemire, au mépris des règles établies en 1947, le gouvernement indien, animé par l'extrémisme ethno-nationaliste hindou, fait peser une lourde menace sur la diversité sociale et la stabilité politique du continent indien. Tout se passe comme s'il s'agissait de créer, légalement, une citoyenneté à plusieurs niveaux, dans laquelle un ensemble d'individus n'a aucun droit et vit à la merci de la bonne volonté des autres, un « système de castes modernes, qui coexistera avec l'ancien. » Toujours soucieuse de défendre les droits humains là où ils sont manifestement bafoués et pourraient l'être plus encore, irrésolue au silence, Arundhati Roy fait le lien entre les signes précurseurs de cette irrésistible ascension d'une nation hindoue et la montée des fascismes dans l'Europe du premier XXe siècle.

Donner votre avis