Au bois dormant

Couverture du livre « Au bois dormant » de Christine Feret-Fleury aux éditions Black Moon
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Commençons par rappeler, pour éviter toute déconvenue, que ce roman n’est pas vraiment une réécriture du conte de la Belle au bois dormant ou, du moins, qu’il s’en éloigne beaucoup. L’autrice fait bien quelques références au conte original avec, entre autres, l’excellent surnom donné au tueur, le couperet fatidique des seize ans ou encore le petit clin d’œil final, mais ça s’arrête là.

    Nous découvrons ainsi l’histoire d’Ariane, une jeune fille qui va bientôt fêter ses seize ans. Surprotégée par ses parents, elle ne supporte plus cette cage dorée dans laquelle ils l’ont si minutieusement enfermée à double tour ni tous ces déménagements successifs et le culte du secret dans lequel semble vivre sa famille. Elle va néanmoins découvrir que le comportement de ses parents est motivé par leur envie de la protéger d’un mystérieux tueur en série surnommé le Rouet qui est bien décidé à la tuer le jour de son seizième anniversaire. Elle préfère donc fuir tentant ainsi de sauver sa vie et celle de ses parents. Sage décision ou terrible erreur ?

    Les événements s’enchaînent les uns après les autres ce qui donne un rythme plutôt soutenu à cette histoire sans temps morts ni longueurs inutiles. Ce point devrait ravir les lecteurs qui aiment l’action, mais pourrait gêner ceux qui aiment les récits très détaillés. En effet, certains passages auraient nécessité de plus amples développements et la psychologie de certains personnages aurait certainement mérité d’être plus approfondie. Mais rappelons que le livre reste un roman jeunesse et que sa relative brièveté permet d’aller droit au but sans tomber dans des épanchements inutiles. Pour ma part, cela ne m’a pas dérangée étant en recherche d’un récit qui se lit rapidement et avec avidité comme ce fut le cas ici.

    J’ai juste un peu regretté que le rôle de l’enquêteur Jude ne soit pas plus déterminant dans la résolution du mystère entourant ce tueur insaisissable. Il se peut qu’étant en lecture commune avec Satoru et June de l’intégrale de Sherlock Holmes, je sois trop habituée au sens de l’observation affûté et aux déductions brillantes du célèbre détective. Si je n’ai pas été estomaquée par les talents d’enquêteur de Jude, j’ai en revanche apprécié d’apprendre à connaître cet homme qui s’est constitué une telle carapace que ses collègues ont fini par le surnommer « le glaçon ». Mais en découvrant le rôle qu’a joué le tueur dans son passé, on ne peut que comprendre les raisons de son comportement. Le fait, en outre, que son intérêt pour la disparition d’Ariane n’est pas seulement d’ordre professionnel apporte une tension supplémentaire à un récit qui n’en manque déjà pas. J’en suis même venue à espérer que le tueur soit attrapé pour Ariane bien sûr, mais aussi pour que ce détective puisse définitivement tourner la page d’un passé dans lequel il semble empêtré.

    Quant à Ariane, persécutée par un tueur en série duquel elle ignorait tout jusqu’à l’orée de son seizième anniversaire, j’ai admiré son envie de se battre pour survivre, et de ne pas se morfondre dans le rôle de la victime. Ses actions et ses décisions ne seront pas forcément les plus pertinentes, mais en raison de son âge, difficile d’attendre de sa part la capacité de recul d’un adulte. Et puis, qu’on approuve ou non ses décisions, on ne peut qu’admirer sa capacité à agir sans tergiverser pendant des heures. On est dans l’urgence et la jeune fille mesure parfaitement la situation ! On est donc définitivement face à une adolescente ayant la tête sur les épaules ce que j’ai adoré.

    Au cours de sa fuite, elle pourra heureusement compter sur le soutien sans faille d’un groupe de femmes toutes très attachantes bien que différentes les unes des autres. Je dois d’ailleurs avouer m’être plus attachée à ces femmes qu’à Ariane. La situation dans laquelle elle se trouve m’a bien sûr touchée, mais il m’a manqué un petit quelque chose pour m’attacher à elle. Cela ne m’a néanmoins pas empêchée d’admirer son courage et sa volonté de préserver de ce tueur machiavélique les gens qu’elle aime, celui-ci n’hésitant pas à massacrer l’entourage de ses proies.

    Ce tueur fait d’ailleurs quelque peu froid dans le dos notamment avec cette impression qu’il donne d’être omniscient et omnipotent. C’est comme s’il gardait constamment l’œil sur ses proies malgré tous leurs efforts pour échapper à sa vigilance. A cet égard, j’ai beaucoup aimé le fait que le tueur retourne contre elles les mille et une précautions mises en place par la police et les familles. C’est assez logique, mais diablement tordu à l’image du motif de ses agissements que je vous laisserai évidemment découvrir par vous-mêmes. Je n’avais pas réussi à identifier l’identité du tueur ce qui est un point positif surtout dans un roman jeunesse, genre où les fins semblent parfois téléphonées. Toutefois, j’ai trouvé qu’il y avait un petit décalage entre le tueur tel qu’on le découvre à la fin et celui que l’on suit tout au long du livre, comme si nous étions face à deux personnes différentes.

    Enfin, j’ai beaucoup aimé la plume de l’autrice qui vous plonge avec grand réalisme dans son récit au point que durant ma lecture, j’ai parfois eu l’impression de sentir le regard du tueur s’appesantir sur moi. Je ne cherche pas forcément une belle plume dans un thriller, mais quand comme ici, la beauté de la plume se met au service du suspense et de l’angoisse, je ne peux qu’être comblée.

    Pour conclure, l’autrice nous propose, grâce à une plume aussi immersive qu’agréable, un récit bien rythmé qui, s’il emprunte des références à un célèbre conte, n’a rien de féerique. Les personnes aimant les histoires à l’ambiance angoissante et à la tension permanente devraient être comblées. Proposé comme thriller jeunesse, je pense qu‘Au bois dormant contient la part suffisante de suspense et d’angoisse pour plaire aux adultes à condition qu’ils acceptent que le récit ne soit pas aussi fouillé que dans un thriller classique. Pour ma part, c’est avec un plaisir certain que je vais me plonger dans la bibliographie de l’autrice dont la plume m’a conquise.

  • 0.2

    On est loin du coté aseptisé du conte originel version Walt Disney, c’est un bon policier. En fait le conte n’est qu’un fil conducteur dont se sert le tueur pour orchestrer ses meurtres. Dès les premières lignes une ambiance angoissante se dessine et on plonge dans l’histoire. Un rythme endiablé tout du long avec une chute très sombre.

    C ‘est un page turner, amateurs de frissons et de thrillers vous allez être servis. La plume de Christine Féret-Fleury nous accroche dès le début du roman en nous offrant une alternance de point de vue qui donne du rythme et qui nous permet de nous familiariser avec les personnages. C’est très bien ficelé et on se prend au jeu, on mène l’enquête , on cherche les indices et on s’angoisse.

    Les personnages sont bien dépeints, la fin est tout simplement super bien trouvée et fait le lien avec le conte originel. Je pense que les adolescents même les plus résistants et récalcitrants à la lecture tomberont sous le charme.

    Le style de l’auteur est très plaisant et les ingrédients sont bien choisis pour nous tenir en haleine : mystère, meurtre, ambiance sombre, non-dits, tueur en cavale, personnages bizarres et enigmatiques…Elle a su nous faire ressentir parfaitement les sentiments de tous ses personnages, tout en gardant le mystère sur le Rouet.

    Une belle surprise et un excellent moment de lecture.

    VERDICT

    À lire si vous êtes fan de frisson, d’intrigue et de contes ! Les ados devraient tomber sous le charme offrez-leur et vous ferez mouche.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Chaan ; la caverne des trois soleils Christine Feret-Fleury PERE CASTOR

Voir tous les livres de Christine Feret-Fleury

Autres éditions

Au bois dormant Christine Feret-Fleury BLACK MOON

4

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com