Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Arlington Park

Couverture du livre « Arlington Park » de Rachel Cusk aux éditions Points
  • Date de parution :
  • Editeur : Points
  • EAN : 9782757810064
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Les femmes d'arlington park, une banlieue résidentielle cossue d'angleterre, ont tout pour être heureuses: des pavillons coquets, des cuisines impeccables, le confort d'un quotidien douillet.
Pourtant, juliet, amanda, maisie et solly semblent perdues en eaux troubles. dans les moments de... Voir plus

Les femmes d'arlington park, une banlieue résidentielle cossue d'angleterre, ont tout pour être heureuses: des pavillons coquets, des cuisines impeccables, le confort d'un quotidien douillet.
Pourtant, juliet, amanda, maisie et solly semblent perdues en eaux troubles. dans les moments de solitude, au supermarché ou dans une cabine d'essayage, elles dévoilent leur conscience et leurs pensées.

Donner votre avis

Articles (1)

  • Contrecoup de Rachel Cusk
    Contrecoup de Rachel Cusk

    Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants : dans le cas de l’écrivain Rachel Cusk, ce furent deux filles. Mais la fin des contes ne racontent jamais complètement la fin des histoires. Pour Rachel Cusk, il n’y aura pas eu de noces d’or ni de mains tachées par la vieillesse qui se tiennent tendrement. Son mari la quitte un jour et c’est le choc, suivi de son onde qu’elle raconte dans Contrecoup (ed. de l’Olivier)

Avis (4)

  • https://animallecteur.wordpress.com/2020/07/31/arlington-park-rachel-cusk/


    Arlington Park c’est le genre de roman psychologique que j’affectionne beaucoup. Il n’y a pas de grandes actions avec des rebondissements toutes les deux pages, ça ne va pas à toute allure mais ça décrypte, ça...
    Voir plus

    https://animallecteur.wordpress.com/2020/07/31/arlington-park-rachel-cusk/


    Arlington Park c’est le genre de roman psychologique que j’affectionne beaucoup. Il n’y a pas de grandes actions avec des rebondissements toutes les deux pages, ça ne va pas à toute allure mais ça décrypte, ça dissèque parfaitement la psychologie des personnages. Bien que ça ne me concerne pas du tout, cette vie de mère et épouse qui vit dans une banlieue chic, j’ai aimé m’immiscer dans ces vies bien loin de la mienne.

    Ce roman est grinçant. Il aborde l’ennui ordinaire des mères de famille qui ont laissé de côté leurs ambitions et leurs intérêts professionnels, leurs frustrations liées au mariage, à la maternité, à la jalousie mal placée, à leurs rêves brisés. Un savant mélange qui reflète leur aliénation domestique. Alors que ces femmes ont tout pour être heureuse : un mari aimant, une belle maison en banlieue, des enfants mignons qui fréquentent des bonnes écoles… elles frôlent la folie et la dépression, enfermées dans leur cages dorées.

    Arlington Park a été adapté en film en 2013 par Isabelle Czajka sous le titre La vie domestique. L’histoire est transposée en France en banlieue proche de Paris. Il pleut beaucoup moins que dans le livre mais on passe la plupart du temps avec ces femmes dans leurs cuisines, puisque c’est là que passent le plus clair de leur temps les femmes non ?! (* à lire sur un ton ironique). Mis à part une question de météo, le film est très fidèle au roman.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Déçue, je ne suis pas allée au bout. Je m'attendais à plus d'humour. L'auteure nous raconte l'histoire de femmes qui s'ennuient du coup, moi aussi... dommage

    Déçue, je ne suis pas allée au bout. Je m'attendais à plus d'humour. L'auteure nous raconte l'histoire de femmes qui s'ennuient du coup, moi aussi... dommage

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • "Quel sens cela avait-il? Elle ne voulait pas se taper des dîners pour huit et les servir ensuite. Elle ne voulait pas passer le beurre, ni débarrasser les amuses-gueules. Elle voulait vivre-vivre!"

    "Quel sens cela avait-il? Elle ne voulait pas se taper des dîners pour huit et les servir ensuite. Elle ne voulait pas passer le beurre, ni débarrasser les amuses-gueules. Elle voulait vivre-vivre!"

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.