Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Architecture et existence ; vers une écosophie des milieux habités

Couverture du livre « Architecture et existence ; vers une écosophie des milieux habités » de Chris Younes aux éditions Eterotopia
  • Date de parution :
  • Editeur : Eterotopia
  • EAN : 9791093250083
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

« Il n'est rien de plus terrible que l'infini » écrit Nietzsche dans Le Gai Savoir à propos du « petit bateau » qui quitta la terre pour s'enfoncer dans l'océan. Tracer des limites et opérer des passages par transferts, incursions, déplacements, interférences notamment, rend compte de la façon... Voir plus

« Il n'est rien de plus terrible que l'infini » écrit Nietzsche dans Le Gai Savoir à propos du « petit bateau » qui quitta la terre pour s'enfoncer dans l'océan. Tracer des limites et opérer des passages par transferts, incursions, déplacements, interférences notamment, rend compte de la façon d'agencer le stable et l'instable, le délimité et l'illimité, la mesure et l'incommensurable, le vide et le plein, la continuité et la discontinuité dans la fabrique des établissements humains. Architecturer l'existence, c'est accorder une importance toute particulière à ce qu'il en est de faire monde en se mettant à l'épreuve du sentir et des corythmes. Cet ouvrage insiste sur l'expérience de la rencontre et l'ouverture de possibles entre crise et création.
A partir du moment où sont détruites les velléités positivistes ainsi que celles ratiocinantes à fonder la fabrication des milieux habités sur un sol stable et assuré, nous assistons à la résurgence du champ de l'expérience. Il s'agit d'affronter la disparition de la prétention dogmatique à l'universalité ainsi que les exploitations éhontées. Tout se déroule comme s'il s'agissait d'une puissance de réinvention des formes de vie, que ce soit par des ajustements en fonction du temps qui passe ou par des transmutations culturelles. C'est ainsi qu'un espace de vie diffère d'un espace inerte, puisqu'il ne perd jamais cette initiative qui reflète sa vitalité. C'est un changement radical dans la façon de penser l'architecture et la ville.

Donner votre avis