Aqni'a al-tatarruf, manabi' sina'at al-radikaliyya al-diniyya bi l-Maghrib

Couverture du livre « Aqni'a al-tatarruf, manabi' sina'at al-radikaliyya al-diniyya bi l-Maghrib » de Mohamed Sammouni aux éditions En Toutes Lettres
Résumé:

Synopsis des enquêtes :

1- Études islamiques : des zaouïas à l'université.
Dans les deux facultés des Lettres et des Sciences humaines, la filière des études islamiques, créée en 1979 est un lieu où des professeurs salafistes diffusent une vision extrémiste de l'islam.

2- Le grand voyage... Voir plus

Synopsis des enquêtes :

1- Études islamiques : des zaouïas à l'université.
Dans les deux facultés des Lettres et des Sciences humaines, la filière des études islamiques, créée en 1979 est un lieu où des professeurs salafistes diffusent une vision extrémiste de l'islam.

2- Le grand voyage d'Abou Hafs.
Le parcours d'Abdelwahab Rafiki, autrefois salafiste jihadiste connu sous le nom d'Abou Hafs et aujourd'hui partisan d'une approche plus humaniste de l'islam, éclaire l'histoire de la radicalisation, de l'Afghanistan au conflit en Syrie, en passant par les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca.

3- École publique : réformer pour ne (presque) rien changer.
La récente polémique sur la place de la philosophie dans un manuel d'éducation islamique montre les limites de la réforme des manuels scolaires, faite dans la précipitation et insuffisante pour contrer l'extrémisme.

4- Bir Chifa, le quartier de tous les extrêmes.
À Tanger, le quartier de Bir Chifa a fourni un des plus gros contingents de jihadistes partis pour la Syrie et l'Irak. Des brigades de la vertu y sévissent. À Bir Chifa, radicalisme religieux et délinquance cohabitent.

5- Jihadistes marocains : de l'Afghanistan à la Syrie.
Afghanistan, Al Qaeda, Irak, Daech... les jihadistes marocains ont été sur tous les fronts. Retour sur cette histoire et portraits des principales figures qui ont marqué ce mouvement.

6- Bilmawen : radicalisme contre rites ruraux.
Mixité, travestissements et inversion carnavalesque des rôles, les traditions populaires rurales sont une cible pour les radicaux, qui menacent tout un pan du patrimoine culturel.

7- Niqab : simple tissu ou posture idéologique ?
Le niqab ou la burqa symbolisent la fixation des salafistes radicaux sur la place des femmes dans l'espace public. Derrière le tissu, qui sont ces femmes ?

8- Chastes ou extrémistes ? Dans la cellule des mineures.
Le 7 octobre 2016, le jour même des élections législatives, une cellule de dix mineures a été démantelée par le Bureau central des recherches judiciaires et accusée de planifier des opérations terroristes. Ces mineures sont-elles radicalisées ou "chastes" comme l'affirme le comité des salafistes qui a pris leur défense ?

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions