Americanah

Couverture du livre « Americanah » de Chimamanda Ngozi Adichie aux éditions Gallimard
Résumé:

"En descendant de l'avion à Lagos, j'ai eu l'impression d'avoir cessé d'être noire." Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l'Amérique qui compte bien la rejoindre.... Voir plus

"En descendant de l'avion à Lagos, j'ai eu l'impression d'avoir cessé d'être noire." Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l'Amérique qui compte bien la rejoindre.
Mais comment rester soi lorsqu'on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés, quand tout à coup le fait d'être noir est censé dicter vos réactions et vos pensées ?
Obinze partira finalement en Angleterre et, pendant quinze ans aux États-Unis, Ifemelu tentera de trouver sa place au sein d'un pays profondément marqué par le racisme et la discrimination. De défaites en réussites, elle trace son chemin, pour finir par revenir sur ses pas, jusque chez elle, au Nigeria.
À la fois drôle et grave, doux mélange de lumière et d'ombre, Americanah est une magnifique histoire d'amour, de soi d'abord mais également des autres, ou d'un autre. De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d'immigrant, et parcourt trois continents d'un pas vif et puissant.

Donner votre avis

Avis(22)

  • 523 pages entre Nigeria, Amérique et Angleterre, dans une balade où les questions de race, les cheveux, l'argent facile et les rapports humains ont toute leur place au même titre que l'amour, ses bonheurs ou ses insatisfactions.
    523 pages de plaisir, d'une littérature féminine et engagée où...
    Voir plus

    523 pages entre Nigeria, Amérique et Angleterre, dans une balade où les questions de race, les cheveux, l'argent facile et les rapports humains ont toute leur place au même titre que l'amour, ses bonheurs ou ses insatisfactions.
    523 pages de plaisir, d'une littérature féminine et engagée où l'on ne s'ennuie pas une seconde et où tourne les pages avec avidité pour découvrir la suite. Et 523 pages qu'on ferme comme à regret.
    J'ai tout aimé de ce roman, de sa couverture si graphique et éclatante, à la plume à la fois nerveuse et indolente de l'auteur, en passant par les émotions si justement décrites, les instantanés de la vie à Lagos ou aux USA (et parfois les caricatures croustillantes des américains bobos ou celles, pleines d'humanité, des migrants sans-papier).
    Je me suis laissée bercer par l'histoire sans y chercher de revendications identitaires ou féministes mais j'ai lu avec plaisir les extraits de blog qui sont une sorte de manifeste contre le racisme ordinaire, celui que les États-Unis ne parviennent pas à cacher derrière l'élection d'Obama.
    J'ai aimé que l’héroïne, qu'on peut identifier facilement comme étant Chimamanda Ngozi Adichie elle-même, passe d'une volonté d'intégration en Amérique à un ardent besoin de retour aux origines.
    Bref, je me suis régalée !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Premier livre que je lis de l'auteur et je remercie Babelio de m'avoir permis de la découvrir. Elle a su parler d'un sujet brûlant aux Etats-Unis avec subtilité et sous un autre angle qu'habituellement. J'ai vraiment été surprise et plutôt agréablement, je n'avais pas du tout conscience à quel...
    Voir plus

    Premier livre que je lis de l'auteur et je remercie Babelio de m'avoir permis de la découvrir. Elle a su parler d'un sujet brûlant aux Etats-Unis avec subtilité et sous un autre angle qu'habituellement. J'ai vraiment été surprise et plutôt agréablement, je n'avais pas du tout conscience à quel point les cheveux sont un sujet délicat et sérieux aux Etats-Unis lorsque l'on est noire. Cela peut être pénalisant pour un emploi l'auteur nous a raconté durant une rencontre littéraire très sympathique et instructive, qu'il est inenvisageable pour une noire qui cherche du travail d'y aller avec les cheveux à l'afro ou tressés, il est essentiel qu'ils soient lisses. La couleur de peau aussi a une incidence les femmes noires claires ont plus de chance de trouver du travail que celles qui sont très foncées.
    Les thèmes sont les difficultés de s'intégrer, les différences entre le rêve et la réalité , l'immigration, la connaissance de soi, la quête d'identité, l'amour, l'amitié et la réussite sociale. C'est en arrivant en Amérique que le personnage principale découvre qu'elle est noire, à travers le regard des autres et leurs comportements question qui ne se posait pas au Nigéria. C'est d'ailleurs un fait autobiographique !
    On découvre des inégalités et des incompréhensions interraciales, on voyage entre les Etats-Unis et le Nigéria, on découvre les diverses communautés représentées aux USA. Une belle histoire d'amour au milieu de tout ça et un style aérien et direct qui m'a tenu jusqu'au dénouement que j'ai beaucoup aimé.
    C'est plus qu'un roman c'est aussi un témoignage de l'époque. Un Americanah, c'est un nigérian un peu prétentieux car il a vécu aux Etats-Unis et qui revient faire fortune au pays.
    J'ai tourné les pages et tourner les pages j'ai même raté mon arrêt de bus , un vrai page turner et intelligent en plus.

    VERDICT
    Un livre émouvant et drôle, malicieux et tendre, intelligent et irrévérencieux qu'il faut découvrir de toute urgence.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions