Am stram gram

Couverture du livre « Am stram gram » de M. J. Arlidge aux éditions Les Escales Editions

4.25

24 notes

Résumé:

Deux victimes prises au piège. Une seule issue : tuer ou être tué Un couple se fait enlever. Les jeunes gens se réveillent désorientés au fond d'une piscine vide qui n'a plus d'échelle.
Ils ont peur, mais ils sont en vie et à deux ils peuvent tout affronter.
Sauf que...
Ils trouvent une arme... Voir plus

Deux victimes prises au piège. Une seule issue : tuer ou être tué Un couple se fait enlever. Les jeunes gens se réveillent désorientés au fond d'une piscine vide qui n'a plus d'échelle.
Ils ont peur, mais ils sont en vie et à deux ils peuvent tout affronter.
Sauf que...
Ils trouvent une arme à feu - chargée d'une unique balle - et un portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un ultime message : " Vous devez tuer pour vivre. " Chaque fois, le ravisseur plante le décor, observe, attend et laisse ses proies s'entretuer. Torturées par la peur, le désespoir, la faim et la soif, elles n'ont qu'un moyen de mettre fin à leurs souffrances : décider qui vivra et qui mourra.
Elles semblent avoir été choisies au hasard, pourtant tout est méticuleusement organisé. Quel lien les unit ?
Le commandant Helen Grace et son équipe savent que le temps leur est compté pour arrêter ce prédateur complexe qui se délecte de transformer ses victimes en meurtriers.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    Une idée de départ originale et un suspense vraiment efficace font de ce livre un thriller à ne pas rater

  • 0.2

    Ce qui est sûr avec ce roman, c’est que l’on est vite plonger dans la noirceur. Entre ces enlèvements où les victimes sont obligés de tuer pour sauver leur peau, une flic au passé sombre et les coins sombres de Southampton. On découvre au fur et à mesure le passé de certains policiers ainsi que leur vie actuelle. A croire que pour être flic il faut être un peu écorché vif. C’est évidemment le passé d’Helen Grace qui est le plus intéressant, elle la flic au cœur de pierre. Elle cache beaucoup de chose que seul le lecteur sait. On est ainsi mis dans le secret de son côté sombre.

    On découvre aussi les bas fonds de certains quartiers où se côtoient quotidiennement la misère et la violence. Comme partout, des gens y vivent voire même survivent dans ces endroits. On voit aussi qu’on a pas toujours les aides qu’on mérite pour différentes raisons. Etant infirmière, j’avoue que ça m’a un peu révolté car c’est aussi ce que je vois parfois dans mon quotidien.

    Ensuite vient les enlèvements. Mais qui est cette personne qui kidnappe des couples de personnes qui ne sont pas forcément proche l’une de l’autre. Et lors de cette séquestration, il n’y a qu’une seule règle : tuer ou être tuer. Dès le début du roman on est mis en haleine devant ce dilemme mais également par la rapidité des chapitres qui me donne l’impression que tout s’enchaîne vite. J’ai eu l’impression que tout allait vite et que c’était une course contre la montre… même jusqu’à la fin où les chapitres s’enchainent et s’alternent de sorte qu’on est pris par le livre malgré soi. On a envie de savoir où jusque ça va aller et quelles décisions vont être prise.

    J’ai parfois dû fermer le livre car certains passages sont à mon sens assez malsains. Pourtant j’ai lu énormément de thriller et même d’autres genres de livres mais on aborde un côté vraiment sombre du thriller avec les déviances de chacun que parfois ça en devient dérangeant. Et c’est également ce qui fait qu’on apprécie autant un thriller. J’aime quand l’auteur me dérange par les scènes qu’il décrit (oui j’ai un côté maso je pense haha) parce que ça veut dire que ça marche, qu’on se l’imagine bien, qu’on est vraiment en pleine immersion du livre. J’ai dû refermer le livre deux ou trois fois en tout.

    En ce qui concerne la fin, tout va très vite, peut-être un peu trop vite car du coup je me suis retrouvée sur ma faim. Ne vous attendez pas forcément à un grand épilogue. La fin est pour moi trop abrupte même s’il y a une vraie fin là n’est pas le soucis. C’est p’tet mon côté où j’aime que tout soit détaillée qui fait défaut ici. Après je sais également que l’auteur a sorti deux livres qui reprend le même personnage principal en la personne de Helen Grace. Donc je me dis que je trouverai des réponses à mes questions dans les prochains thrillers. Dans tous les cas, je suis contente d’avoir découvert un nouvel auteur prometteur pour moi. J’aime le rythme effréné qu’il nous impose, même si c’est entrecoupé par la vie privée de certains protagonistes je trouve que ça apporte un plus à ce rythme. On apprend en peu de temps beaucoup de choses, malgré nous on s’attache à certains d’entre eux, même aux victimes… Du coup l’angoisse que l’on ressent est vraiment prenante et ça fait du bien !

  • 0.25

    Les faits sont violents, personne n'est épargné. Mourir ou devenir meurtrier, aucune issue si ce n'est ce choix presque impossible aux répercussions effrayantes. C'est pourtant ce dont il est question ici, et l'auteur traite le sujet avec brio. Un "am stram gram" vraiment diabolique.

    Helen Grace est un personnage intéressant et complexe, dotée d'une forte personnalité accompagnée d'une certaine vulnérabilité. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, ce fut appréciable de découvrir les différents éléments de cette brigade de police et les voir évoluer dans leur enquête.

    Les chapitres sont courts, le suspense est maîtrisé, la lecture est ainsi particulièrement fluide et dynamique. L'auteur nous captive jusqu'au dénouement, d'autant plus que les rebondissements sont au rendez-vous.
    On se demande sans cesse qui peut bien se cacher derrière ces atrocités, mais on ne devine rien avant que la vérité n'explose. Cette histoire se montre à la fois saisissante, brutale et passionnante.

    Un thriller habilement écrit, stimulant et intense, ne laissant aucun répit pour le lecteur.


    http://www.faimdelire.com/2017/09/am-stram-gram-de-mj-arlidge.html

  • 0.25

    « Pic et pic et colegram, bour et bour et ratatam, am stram, gram…. Mais comme le roi ne le veut pas ce ne sera pas toi! » Ritournelle d'une comptine bien connue des enfants et qui résume assez bien l'ambiance de ce roman au suspense diabolique et terriblement efficace qui ne cesse de jouer avec nos nerfs.

    Car ce roman, c'est un peu comme le coup de la roulette russe sauf que là, ils sont deux à y « jouer »…. Sauf qu'ils ne « jouent » pas mais qu'on les a kidnappés et enfermés dans des lieux isolés jusqu'à ce que l'un de deux décide de tuer l'autre avec le révolver qui ne possède qu'une seule balle aimablement mis à leur disposition par la personne qui les a kidnappés …. A moins qu'ils ne décident de mourir tous les deux de faim et de soif, mais le message sur le téléphone portable laissé à proximité des victimes en guise d'ultimatum est clair : "Tuer ou être tué, c'est le prix de votre liberté" !

    Et le scénario pervers et sadique recommence toujours et encore. C'est d'abord un couple, puis des collègues de travail, puis une mère et sa fille, et encore des collègues de travail sans que le commandant Helen Grace qui mène l'enquête avec Charlie et Mark notamment, ses plus proches collaborateurs, ne trouvent d'éléments reliant les crimes les uns aux autres.

    Il faut dire que les chapitres courts qui se succèdent rapidement impriment un parcours syncopé et rythment bien ce thriller machiavélique. On n'a pas le temps de souffler. L'écriture est fluide et coulent bien. Pas de difficultés de lecture ce qui permet de dévorer les pages plus vite pour connaitre la suite de cette histoire addictive et originale. Un vrai page-turner !

    On n'évite cependant pas quelques clichés tel que le flic alcoolique qui traine des tonnes de problèmes et l'autre flic, Helen, mystérieuse et « dure à cuire » avec une force de caractère hors du commun qui ne souhaite pas être aimée, mais respectée. Bref des personnages au bord de la caricature mais qui évitent quand même les poncifs du genre, un exploit ! la psychologie des personnages est assez fouillée, retorse et remarquablement exploitée par l'auteur.

    En un mot, ce récit est mené de main de maître et j'avoue ne pas avoir « vu venir » la fin ! C'est un tour de force, car, grande adepte du genre, j'en lis tellement (Thilliez, Chattam, Giebel, Grangé et tant d'autres) que rarement les « chutes » des romans m'étonnent et de plus en plus exigeante, je veux toujours plus d'originalité et de sensationnel.

    J'ai donc été très agréablement surprise par ce thriller et je vais de ce pas acquérir les deux autres livres d'Arlidge : « il court, il court, le furet » (le premier de l'auteur) et « la maison de poupée » (une sorte de suite à Am stram gram si j'en crois ce que j'ai lu)…. A suivre.


    Plus d'avis sur mon blog: https://christinehoussin1.wixsite.com/bouquinista
    Ma page Facebook: https://www.facebook.com/bouquinista/

  • 0.25

    Am Stram Gram est un excellent thriller !

    Nous rencontrons le commandant Helen Grace, alors qu’une horrible affaire de meurtres retentit. Une femme kidnappe deux personnes à chaque fois, les enferme dans un lieu clos et leur offre un choix funèbre : tuer ou être tué pour pouvoir être libéré.

    J’ai adoré Am Stram Gram pour tout un tas de raisons. Tout d’abord, j’ai été séduite par la narration. Les chapitres sont très courts et se succèdent rapidement, tout en offrant un maximum d’indices et de détails à chaque fois. Le lecteur n’est donc pas lésé et peut se faire sa propre opinion. Cette succession de chapitres assez brefs donne aussi un très bon rythme de lecture ce qui rend cette dernière palpitante. C’est très efficace !

    J’ai également été séduite par l’intrigue. Une femme kidnappant deux individus et les forçant à faire ce choix tragique de tuer ou d’être tué, cela m’a paru être un scénario complètement fou et original. On se demande qui peut bien être cette femme et ce que sont ses motivations. Le suspens est présent à chacune des pages, accentué par de l’action pure et dure qui ne nous laisse aucun répit. Aucun temps mort n’est permis dans ce thriller et c’est génial.

    Ce qui m’a le plus plu dans toute cette histoire, c’est le commandant Helen Grace. C’est un personnage que j’ai apprécié par sa force de caractère et sa complexité. Elle n’est pas sympathique, elle ne donne pas envie qu’on la protège ni qu’on l’aime. A priori, je pense que si l’on rencontrait ce type d’individu dans la vie, on la détesterait d’emblée. Mais c’est justement le fait que M.J. Arlidge choisisse un personnage aussi controversé qui fait tout l’intérêt et l’originalité du récit. Elle n’est pas affable mais elle inspire le respect, elle intrigue et l’on se surprend à vouloir connaître son passé pour comprendre ce qui fait d’elle une femme aussi dure envers les autres et elle-même. J’ai été complètement séduite par Helen Grace.

    En définitive, Am Stram Gram est un thriller génial qui, en alliant une narration au rythme incroyable, une intrigue originale et un personnage principal très spécial, provoque tout un tas de sentiments et emmène le lecteur d’un bout à l’autre du récit sans temps mort. Une réussite totale !

  • 0.2

    Enfin un roman comme je les aime où l'on rentre dès les premières pages dans le vif du sujet!

    J'ai vraiment tout de suite été happée par cette intrigue qui démarre au quart de tour. On se retrouve parmi des personnages attachants, torturés, étonnants avec une histoire où le rythme est soutenu par de courts chapitres.

    L'écriture est fluide. Tout est réuni pour ne plus avoir envie de poser ce livre avant d'avoir tourné la dernière page.
    Le seul point négatif serait peut être les moments de séquestration où l'on a l'impression que ça dure quelques heures alors que ça s'étend sur plusieurs jours.

    A part ça, ça a vraiment été un coup de cœur pour moi. Et j'ai hâte de lire les autres œuvres de Mr Arlidge.

  • 0.25

    Voilà un livre qui m'aura tenu en haleine tout au long de sa lecture, qui aura été assez rapide. Car nous sommes bien ici en présence d'un très gros page-turner et si vous le commencez, vous allez avoir du mal à vous en défaire.

    Cela commence par deux jeunes personnes enlevées et séquestrées dans une piscine, avec comme idée perverse : tuer l'autre pour s'en sortir. Ce premier enlèvement ne sera pas le dernier, ils se succéderont malheureusement, au grand damn du commandant Helen Grace qui va se retrouver face à un tueur en série qui va se révéler être bien plus proche d'elle qu'on ne le pense.

    Une histoire vraiment prenante et quand vous allez avoir fini ce livre, vous allez vouloir lire les autres histoires d'Helen Grace !

  • 0.25

    J’ai presque eu un coup de cœur pour ce roman !
    L’histoire est assez originale et je pense qu’elle pourrait sûrement arriver dans la vie de tous les jours. Il y a finalement des combats de coqs, de chiens, mêlant humains et animaux alors pourquoi pas un combat à arme égale entre hommes ?
    C’est un livre qui fait beaucoup réfléchir sur la condition humaine…

    Le roman est prenant du début à la fin. Je me suis douté parfois de certaines choses mais j’ai tout de même eu de belles surprises tout au long de l’histoire.
    Les idées sont intéressantes et j’ai eu envie de découvrir la fin. J’ai vraiment eu du mal à m’arrêter de lire, voulant toujours savoir ce qui allait arriver aux protagonistes.
    Ces derniers sont d’ailleurs attachants, sensibles, humains. M.J. Arlidge a créé des personnages qui peuvent être des personnes que l’on rencontre dans la vie de tous les jours, certains peuvent être nos voisins, nos amis, notre famille… Il y a bien sûr des personnages plus forts physiquement et moralement que les autres mais ce n’est pas dérangeant et on ne peut pas dire qu’ils sont des héros invincibles.
    Ce que j’ai trouvé un petit peu dommage c’est que les victimes n’étaient pas assez mises en avant et n’apparaissent qu’au moment présent. J’aurais peut-être apprécié découvrir un peu plus leur quotidien, ou avoir des flash-back les concernant. M.J. Arlidge évoque certaines choses mais pas assez pour se familiariser avec eux…

    L’auteur aurait pu indiquer la durée que les victimes restent enfermées. Il aurait pu être bien par exemple de mettre jour 1, jour 2 ou de faire défiler les heures précises… Ici c’est selon moi un peu trop rapide… Je n’ai malheureusement pas ressenti l’enfermement et l’oppression qu’ont pu éprouver les personnages.
    L’auteur nous décrit par contre assez bien les protagonistes et l’enquête. On sent que ce dernier a fait des recherches pour être le plus convaincant possible, et c’est réussi ! Ce qui m’a par contre un petit peu manqué ce sont les métiers que l’on peut retrouver dans les affaires criminelles. En effet, l’auteur se concentre essentiellement sur trois enquêteurs et en oublie les autres…

    La fin est surprenante. Je ne m’y attendais vraiment pas… C’est donc selon moi un roman réussi et je serais curieuse de lire d’autres enquêtes de cet auteur pour retrouver certains des protagonistes.
    En résumé, un roman que je vous conseille sans hésiter et qui, je pense, vous surprendra tout au long de la lecture.

    http://fais-moi-peur.blogspot.fr/2016/12/affaire-n258-am-stram-gram-de-mj-arlidge.html

  • 0.25

    Glacial !

    Un roman lu du train à la plage, dont la noirceur fait souvent s'écarquiller les yeux et se dresser la chair de poule. L'auteure est à la fois crue et subtile, ne cherche à aucun moment à ménager son lecteur et invente un univers sombre tant dans la description des lieux que l'on est amené à visiter que par les personnalités des personnages. Les douces notes de bonheurs simples et d'heureux événements ne sont que de passage, aussitôt brutalement écrasée par un pied de plomb. L'intrigue est captivante, nouvelle, déroutante, et étrangement, pas si dérangeante que ça. Les notes du passé qui renvoient à l'assassin sont choisies et aussi violentes que les scènes mortuaires : vraiment, l'auteure ne déroge pas à sa règle de noirceur, et c'est un véritable plaisir pour tout amateur de ce type de lecture.

    Et pour ne rien gâcher, la fin est abrupte, comme crachée en bas de page sans plus de cérémonie. Une idée de la suite, une envie de happy ending, un besoin de "que sont-ils devenus" ? Passez votre chemin, Am stram gram a des promesses bien plus dramatiques à vous dévoiler. Et sincèrement, on se régale !

  • 0.25

    Un polar que j'ai adoré, dans le style torture psychologique et dénouement inattendu. L'ambiance est oppressante et les personnages sont hyper intéressants. J'aime la plume de l'auteur, qui distille l'angoisse petit à petit. Un vrai "page-turner" que je les aimes.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Eeny meeny M. J. Arlidge ADULT PBS

Voir tous les livres de M. J. Arlidge

Autres éditions

Am stram gram M. J. Arlidge 10/18

4.25

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com