Alone

Couverture du livre « Alone » de Scott Sigler aux éditions Lumen
  • Date de parution :
  • Editeur : Lumen
  • EAN : 9782371021204
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

M. Savage - ou pluto^t Em, comme elle se fait appeler - a échappé de peu a` la mort. Comme tous les adolescents dont elle a désormais pris la tête, elle s'est réveillée dans le noir, seule, entravée dans un étrange cercueil. Sitôt libérée, elle a du^ affronter avec sa petite troupe un dédale de... Voir plus

M. Savage - ou pluto^t Em, comme elle se fait appeler - a échappé de peu a` la mort. Comme tous les adolescents dont elle a désormais pris la tête, elle s'est réveillée dans le noir, seule, entravée dans un étrange cercueil. Sitôt libérée, elle a du^ affronter avec sa petite troupe un dédale de couloirs sans fin, constelle´ d'ossements. Sans pouvoir compter sur qui que ce soit d'autre qu'eux-mêmes, ils ont été contraints de rivaliser d'intelligence pour découvrir la raison de leur emprisonnement. Confrontés a` un ennemi monstrueux, ils ont juré de ne jamais rendre les armes et, coûte que coûte, de survivre.

Omeyocan est peut-être le sanctuaire qu'elle et ses camarades recherchent. Mais la planète sur laquelle ils sont censés vivre n'a rien d'un monde vierge et nouveau. Les vestiges d'une civilisation perdue attestent d'un passe´ terrible, qui pourrait bien se répéter. Et quand un nouvel ennemi sort des ombres de la jungle toute proche, Em et les siens comprennent vite qu'ils n'ont nulle part ou` se réfugier. Ils n'ont pas le choix : c'est se battre ou bien succomber. Sans compter qu'au beau milieu de cette lutte désespérée, leur unité est compromise de l'intérieur - et lorsque l'adorateur enrage´ d'un dieu assoiffé de sang tente de voler le pouvoir a` Em, la fin semble bien proche...

Le nouveau thriller fantastique de Scott Sigler prend le lecteur a` la gorge dès la première ligne : rivalités, personnalités qui s'affrontent, machination qui se joue sans qu'ils le sachent... nos jeunes amnésiques se débattent pour sortir d'un piège dont ils ignorent tout. Un auteur a` la maestria reconnue, régulièrement classe´ dans les listes des meilleures ventes du New York Times, tisse un suspense impitoyable, a` mi-chemin entre Le Labyrinthe et Sa Majesté des mouches.

Donner votre avis

Avis(1)

  • The Generations a cette particularité de ne ressembler à aucune autre saga du genre. Le tome 1 m’avait laissé avec une étrange impression. Le huis clos angoissant m’avait pris en tenaille tout le long, à tel point que j’avais été incapable de m’en détacher. J’en avais pris plein les yeux avec le...
    Voir plus

    The Generations a cette particularité de ne ressembler à aucune autre saga du genre. Le tome 1 m’avait laissé avec une étrange impression. Le huis clos angoissant m’avait pris en tenaille tout le long, à tel point que j’avais été incapable de m’en détacher. J’en avais pris plein les yeux avec le 2e opus, appréciant tout particulièrement la manière dont s’érigeait la microsociété créée par Em. L’auteur savait jouer sur tous les fronts, nous guidant de surprise en surprise en misant sur notre crédulité. Un travail de génie, en somme ! Je ne cache pas que la barre était très haute et j’attendais énormément de cet ultime opus. Verdict ? Je n’ai pas été déçue. Je désirais quelque chose de bien particulier avec cette lecture, je suis ressortie avec plus… beaucoup plus que ce que j’étais venue chercher !

    Em doit faire face à de nouvelles menaces, de nouveaux dangers. Alors qu’elle fait tout son possible pour tenir les Sauterels rebelles à l’écart et maintenir une paix durable avec les autochtones d’Omeyocan, de nombreux rebondissements mettent le fragile équilibre de son peuple à rude épreuve. Une guerre sans merci est à leur porte et les mystères de toutes les civilisations sont sur le point d’éclater.

    De bien des façons, The Generations me fait penser à Red Rising, une de mes sagas préférées. L’intrigue n’a rien en commun, mais le mode de construction est sensiblement le même. Scott Sigler et Pierce Brown ont ce don étonnant de créer un univers poussé à l’extrême et de nous y entraîner sans le moindre mal. The Generations, c’est de la littérature Young-Adult comme j’en attends. C’est une histoire puissante, qui peut se faire tour à tour traitre et cruelle. Tout au long de ma lecture, mon cœur a fait des loopings et des cabrioles, je suis passée par un imbroglio de sentiments intenses. C’est une certitude : Scott Sigler maîtrise ce que l’on appelle l’ascenseur émotionnel !

    Pourtant, j’ai eu un peu peur en début de lecture. L’histoire commence assez lentement, le temps que l’on se remémore les événements précédents, et il m’a bien fallu une centaine de pages avant de reprendre mes marques et en tirer un réel plaisir. Une fois cette étape passée, j’ai tout oublié autour de moi. J’en ai oublié de manger. De dormir. Tout ce qui m’importait, c’était de percer les mystères qui entouraient cette fabuleuse saga.

    Et des mystères, il faut dire que l’auteur en gardait beaucoup sous le coude. J’en ai eu des palpitations tant les émotions devenaient fortes. J’avais l’impression de me retrouver au cœur du bouquet final d’un feu d’artifice. Les vérités explosent de tout côté, à tel point qu’on ne sait plus où donner de la tête. Scott Sigler est parvenu à me prendre dans ses filets, c’était infernal.

    Ce qui fait de Alone une si grande réussite, c’est également le panel de personnages qui nous est offert. Ils sont tout simplement vrais. Concrets. Tangibles. Presque vivants. L’auteur leur impose le pire, il les oblige à prendre des décisions lourdes de conséquences qui ont bien souvent un effet domino tout bonnement diabolique. Leurs personnalités sont extrêmement fouillées et approfondies, et c’est tout ce que j’aime.

    En résumé, ce troisième tome de The Generations n’aurait pas pu mieux conclure cette saga magistrale. Scott Sigler m’a retourné le cerveau avec ces aventures qui sortent de l’ordinaire. Si ce n’est pas un coup de cœur, c’est néanmoins un roman coup de poing qui m’a fait voir trente-six chandelles et m’a propulsée dans un méli-mélo d’émotions, où l’art de la guerre côtoie assidûment les mystères de l’univers.

    Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/science-fiction/the-generations-tome-1-alive-scott-sigler

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Autres éditions(1)

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions