Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Allan Kaprow ; painting 1946-1957

Couverture du livre « Allan Kaprow ; painting 1946-1957 » de Philip Ursprung et Andreas Baur aux éditions Snoeck
  • Date de parution :
  • Editeur : Snoeck
  • EAN : 9783864422027
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Allan Kaprow (1927-2006) doit surtout sa renommée mondiale à ses performances artistiques. Mais il ne se contente pas d'être à l'origine du concept d'happening - une forme d'art qu'il a marquée à la fin des années 1950 à New York, ses Environments eux aussi - d'immenses installations variables... Voir plus

Allan Kaprow (1927-2006) doit surtout sa renommée mondiale à ses performances artistiques. Mais il ne se contente pas d'être à l'origine du concept d'happening - une forme d'art qu'il a marquée à la fin des années 1950 à New York, ses Environments eux aussi - d'immenses installations variables de pneus de voitures, tonneaux ou blocs de glace - sont considérés comme des jalons essentiels de l'histoire de l'art récente. Pourtant, Allan Kaprow a commencé sa carrière artistique en tant que peintre, notamment dans le cadre de ses études auprès d'Hans Hofmann ; il a également étudié l'histoire de l'art chez Meyer Shapiro et la composition chez John Cage, et a donc affiché très tôt une ouverture à la théorie, mais aussi aux approches artistiques et interprétatives du monde les plus diverses. Il a alors évolué en permanence au coeur des ten - sions entre l'intuition, la forme ouverte et le rapport au temps d'une part, la pratique réfléchie du théoricien et historien de l'art d'autre part. L'exposition à la villa Merkel d'Esslingen est pour la première fois exclusivement consacrée aux premières oeuvres peintes de 1946 à 1957 et met en évidence les modèles qui ont guidé le jeune artiste et sur lesquels il a travaillé, tout particulièrement son intérêt pour les questions de l'espace et ses efforts pour faire se court-circuiter les prestations d'un Jackson Pollock et d'un John Cage. L'exposition couvre jusqu'aux créations du milieu des années 1950, qu'il appelait « collages actions » et auxquelles il a intégré petit à petit des matériaux du quotidien et des objets courants. L'exposition et le livre présentent abondamment des peintures de Kaprow qui n'avaient encore jamais été données à voir auparavant.

Donner votre avis