Algérie : des évènements à la guerre ; idées reçues sur le conflit franco-algérien

Couverture du livre « Algérie : des évènements à la guerre ; idées reçues sur le conflit franco-algérien » de Sylvie Thenault aux éditions Le Cavalier Bleu
Résumé:

Peut-on ajourd'hui parler de la Guerre d'Algérie d'une façon dépassionnée ? Les blessures restent vives de part et d'autre de la Méditerranée. Les Harkis, les Pieds-Noirs, la commémoration des manifestations d'octobre 61, en témoignent.
De ce que l'on a pudiquement appelé les « événements » à... Voir plus

Peut-on ajourd'hui parler de la Guerre d'Algérie d'une façon dépassionnée ? Les blessures restent vives de part et d'autre de la Méditerranée. Les Harkis, les Pieds-Noirs, la commémoration des manifestations d'octobre 61, en témoignent.
De ce que l'on a pudiquement appelé les « événements » à la reconnaissance de ce qui fut une guerre, le chemin fut long et semé d'idées reçues qui perdurent aujourd'hui encore : « Ce n'était pas une guerre, mais une opération de maintien de l'ordre », « La bataille d'Alger est le symbole de la guerre d'Algérie », « De Gaulle a donné l'indépendance à l'Agérie », « Les intellectuels français soutenaient le FLN », « Le FLN a ensuite mis en place un État autoritaire », « L'islamisme puise ses racines dans la guerre d'Algérie », ...
Il semble pourtant que l'on soit prêt maintenant à regarder cette période en face, avec le recul d'un demisiècle et l'accès progressif aux archives.
Des origines du conflit à la période qui suivi la fin de la guerre, cet ouvrage analyse les moments-clés, les séquelles encore vives et leur impact sur les mémoires.

Donner votre avis