Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Adieu Jérusalem

Couverture du livre « Adieu Jérusalem » de Alexandra Schwartzbrod aux éditions Stock
  • Date de parution :
  • Editeur : Stock
  • EAN : 9782234060753
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

2017. Mounir est un modeste employé de l'Institut scientifique de Kazan, en Russie. La veille de son départ pour La Mecque, où il doit accomplir le Hadj, le grand pélerinage, le site explose sous ses yeux dans une fumée de fin du monde. Dans l'avion, il est pris de convulsions et meurt peu après... Voir plus

2017. Mounir est un modeste employé de l'Institut scientifique de Kazan, en Russie. La veille de son départ pour La Mecque, où il doit accomplir le Hadj, le grand pélerinage, le site explose sous ses yeux dans une fumée de fin du monde. Dans l'avion, il est pris de convulsions et meurt peu après son arrivée.
À son insu, il a introduit dans la ville sainte le plus terrible des fléaux qu'on croyait disparu depuis le Moyen-Âge. Persina Yersis. La peste noire.
La bactérie se répand à une vitesse incontrôlable parmi les pélerins. Les morts se chiffrent par milliers. Dans la panique, la rumeur enfle : les juifs ont empoisonné l'eau de la Mecque. Et cette rumeur franchit les frontières, jusqu'à Jérusalem où les Palestiniens puis les Arabes d'Israël lancent des actions de représailles contre les Juifs. Israël s'embrase, Jérusalem tombe.

Cette catastrophe bouleverse l'échiquier politique international et fera basculer dans son sillage des destins individuels : de l'Égyptien Youssef Chahid, médecin volontaire à l'hôpital de La Mecque, à l'Estonien Rein Laristel, tout juste élu secretaire général de l'ONU ; de l'Américaine Susan Rice, secrétaire d'État des États-Unis confrontée au plus périlleux défi de sa carrière, au commissaire arabe israélien Eli Bishara en lutte contre le chaos ; jusqu'à la belle juive turque Ana Güler, déchirée entre Istanbul et Jérusalem. À travers eux, l'histoire s'incarne : de Kazan à La Mecque, de New-York à Tel Aviv, de Washington à Istanbul, de Catane à Dubaï. Leur monde, notre monde, ne sera plus jamais le même. Et si c'était vrai ?

Donner votre avis

Avis (2)

  • Une rumeur mortelle

    Tel un battement d'ailes d'un papillon au Brésil qui pourrait provoquer une tornade au Texas (cf la théorie du chaos d'Edward Lorenz), l'explosion d'une usine à Kazan entraine le monde dans une spirale infernale...
    Il faut dire que cette usine "produisait" des virus et...
    Voir plus

    Une rumeur mortelle

    Tel un battement d'ailes d'un papillon au Brésil qui pourrait provoquer une tornade au Texas (cf la théorie du chaos d'Edward Lorenz), l'explosion d'une usine à Kazan entraine le monde dans une spirale infernale...
    Il faut dire que cette usine "produisait" des virus et bactéries aux destinées militaires... notamment le bacille de la peste noire qui contamine les pauvres habitants des alentours et plus précisément Mounir à la veille de son départ pour le grand pèlerinage de La Mecque... Quoi de mieux qu'une foule immense pour que la bactérie se répande comme une traînée de poudre ? Avant même que quiconque se rende compte de la gravité de la maladie, des milliers de pèlerins sont contaminés et meurent dans d'atroces souffrances... Les autorités sont dépassées, les hôpitaux ne sont absolument pas préparés à faire face à une telle épidémie mais pire encore, une rumeur venue de nulle part accélère la panique : les juifs auraient empoisonné l'eau de La Mecque et seraient responsables de la maladie... une rumeur qui agite bientôt le Moyen Orient et notamment Israël et Jérusalem qui se trouvent plongés dans une crise sans précédent.
    Dans ce chaos, nous suivons plusieurs personnages : Eli Bishara musulman mais flic israélien que sa hiérarchie méprise, Youssef Chahid un médecin Egyptien venu renforcer les équipes hospitalières de La Mecque, Ana Güler une jeune femme turque mais juive venue à Jérusalem pour y retrouver son oncle un intellectuel de gauche qui a été agressé, et des personnalités politiques, le secrétaire de l'ONU récemment nommé et la secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères des USA. Tous vont lutter à leur façon pour tenter de faire face à ce qui pourrait bien déboucher sur une troisième guerre mondiale.
    Ce livre est une fiction bien entendu, mais il relate une réalité terrible, celle d'un conflit auquel rien ni personne ne semble pouvoir mettre fin. Et plus encore, on voit parfaitement aujourd'hui les effets que peut avoir une pandémie : dans nos pays occidentaux le manque de préparation et d'anticipation d'un tel risque, pas assez de masques, de protections pour la population mais aussi pour les soignants, la pénurie de certains médicaments, la difficulté à obtenir des vaccins efficaces... Et dans les autres pays, le tiers-monde comme on disait, les pays pauvres ?
    C'est un bon roman de géopolitique fiction bien documenté et éclairé par l'actualité, peut-être un peu desservi par la pluralité des personnages.
    Sur le même sujet mais traité très différemment, lire "Contagion de Lawrence Wright", qui m'avait fortement emballé !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Plus politique que policier et assez désespérant

    Plus politique que policier et assez désespérant

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.