Absurdistan

Couverture du livre « Absurdistan » de Gary Shteyngart aux éditions Editions De L'olivier
Résumé:

Citoyen russe héritier d'un baron de la Mafia, Micha Vainberg ne rêve que d'Amérique. Son ascendance peu recommandable bloque toute possibilité de retour à la vie new-yorkaise qui fut la sienne pendant dix ans. En manque de buildings et de hip-hop, Snack Daddy - son surnom yankee - végète à... Voir plus

Citoyen russe héritier d'un baron de la Mafia, Micha Vainberg ne rêve que d'Amérique. Son ascendance peu recommandable bloque toute possibilité de retour à la vie new-yorkaise qui fut la sienne pendant dix ans. En manque de buildings et de hip-hop, Snack Daddy - son surnom yankee - végète à Saint-Pétersbourg, entre soirées arrosées avec son complice Aliocha-Bob et repas gargantuesques (Micha affiche 150 kilos sur la balance). En quittant New York, il s'est éloigné de sa fiancée, la belle Rouenna, une prostituée qu'il continue d'entretenir. Malheureusement, elle s'est laissé séduire par Jerry Shteynfarb, auteur suffisant du Traité de branlette à l'usage des jeunes arrivistes... Déçu par Rouenna, lassé de sa vie russe, Micha décide de partir pour l'Absurdistan, un petit pays colonisé par les compagnies pétrolières américaines. Enrôlé dans une guerre civile montée de toutes pièces par les dirigeants sans scrupules de l'Absurdistan, Micha va découvrir le cynisme économique et ses conséquences catastrophiques pour l'avenir de l'humanité. Gary Shteyngart est né en 1972 à Leningrad (Saint-Pétersbourg). Il quitte l'Union Soviétique en 1978, arrive aux États-Unis en 1979 et s'adapte difficilement à ce pays dont il ne connaît ni la langue ni la culture. Après un diplôme de sciences politiques, désoeuvré, n'arrivant pas à surmonter son malaise identitaire, il choisit de voyager en Europe de l'Est. De retour à Manhattan il décide d'écrire. En 1999, il est repéré dans un cours de creative writing. Son premier roman, Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes Russes, a été traduit dans le monde entier, établissant définitivement sa réputation.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Lechoixdeslibraires.com

    Micha Vainberg est russe, et riche, surtout depuis l'assassinat de son père. Mais Micha n'est pas heureux en Russie. Il rêve de pouvoir retourner aux USA ou il a fait ses études. Il aime le climat, la bouffe (Micha fait 150 kilos de graisse), et surtout il aime Rouenna. Mais voila, avant de...
    Voir plus

    Micha Vainberg est russe, et riche, surtout depuis l'assassinat de son père. Mais Micha n'est pas heureux en Russie. Il rêve de pouvoir retourner aux USA ou il a fait ses études. Il aime le climat, la bouffe (Micha fait 150 kilos de graisse), et surtout il aime Rouenna. Mais voila, avant de mourir, son père, mafieux de son état, a flingué un homme d'affaires américain, ce qui s'avère compromettant pour Micha quant à sa demande de visa.

    Cent pour cent loufoque, très irrespectueux, ce roman vaut surtout pour la mise en abîme de la propre condition d'immigré de l'auteur et pour la profonde dérision cynique qui se dégage de son personnage...

    A mettre en relation avec "Le dernier amour du président" de Andrei Kourkov où la pensée si particulière russe est brocardée sans ménagement, là aussi...

  • Lechoixdeslibraires.com

    Micha Vainberg est russe, et riche, surtout depuis l'assassinat de son père. Mais Micha n'est pas heureux en Russie. Il rêve de pouvoir retourner aux USA ou il a fait ses études. Il aime le climat, la bouffe (Micha fait 150 kilos de graisse), et surtout il aime Rouenna. Mais voila, avant de...
    Voir plus

    Micha Vainberg est russe, et riche, surtout depuis l'assassinat de son père. Mais Micha n'est pas heureux en Russie. Il rêve de pouvoir retourner aux USA ou il a fait ses études. Il aime le climat, la bouffe (Micha fait 150 kilos de graisse), et surtout il aime Rouenna. Mais voila, avant de mourir, son père, mafieux de son état, a flingué un homme d'affaires américain, ce qui s'avère compromettant pour Micha quant à sa demande de visa.

    Cent pour cent loufoque, très irrespectueux, ce roman vaut surtout pour la mise en abîme de la propre condition d'immigré de l'auteur et pour la profonde dérision cynique qui se dégage de son personnage...

    A mettre en relation avec "Le dernier amour du président" de Andrei Kourkov où la pensée si particulière russe est brocardée sans ménagement, là aussi...

  • Lechoixdeslibraires.com

    Micha Vainberg est russe, et riche, surtout depuis l'assassinat de son père. Mais Micha n'est pas heureux en Russie. Il rêve de pouvoir retourner aux USA ou il a fait ses études. Il aime le climat, la bouffe (Micha fait 150 kilos de graisse), et surtout il aime Rouenna. Mais voila, avant de...
    Voir plus

    Micha Vainberg est russe, et riche, surtout depuis l'assassinat de son père. Mais Micha n'est pas heureux en Russie. Il rêve de pouvoir retourner aux USA ou il a fait ses études. Il aime le climat, la bouffe (Micha fait 150 kilos de graisse), et surtout il aime Rouenna. Mais voila, avant de mourir, son père, mafieux de son état, a flingué un homme d'affaires américain, ce qui s'avère compromettant pour Micha quant à sa demande de visa.

    Cent pour cent loufoque, très irrespectueux, ce roman vaut surtout pour la mise en abîme de la propre condition d'immigré de l'auteur et pour la profonde dérision cynique qui se dégage de son personnage...

    A mettre en relation avec "Le dernier amour du président" de Andrei Kourkov où la pensée si particulière russe est brocardée sans ménagement, là aussi...

  • Lechoixdeslibraires.com

    Micha Vainberg est russe, et riche, surtout depuis l'assassinat de son père. Mais Micha n'est pas heureux en Russie. Il rêve de pouvoir retourner aux USA ou il a fait ses études. Il aime le climat, la bouffe (Micha fait 150 kilos de graisse), et surtout il aime Rouenna. Mais voila, avant de...
    Voir plus

    Micha Vainberg est russe, et riche, surtout depuis l'assassinat de son père. Mais Micha n'est pas heureux en Russie. Il rêve de pouvoir retourner aux USA ou il a fait ses études. Il aime le climat, la bouffe (Micha fait 150 kilos de graisse), et surtout il aime Rouenna. Mais voila, avant de mourir, son père, mafieux de son état, a flingué un homme d'affaires américain, ce qui s'avère compromettant pour Micha quant à sa demande de visa.

    Cent pour cent loufoque, très irrespectueux, ce roman vaut surtout pour la mise en abîme de la propre condition d'immigré de l'auteur et pour la profonde dérision cynique qui se dégage de son personnage...

    A mettre en relation avec "Le dernier amour du président" de Andrei Kourkov où la pensée si particulière russe est brocardée sans ménagement, là aussi...

Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com