Abimes

Couverture du livre « Abîmes » de Pascal Quignard aux éditions Grasset Et Fasquelle
Résumé:

« Il y a vingt ans j'ai composé les huit tomes des Petits Traités. Ils sont parus aux éditions Maeght.
Dernier royaume est un ensemble de volumes beaucoup plus étendu et étrange.
Ni argumentation philosophique, ni petits essais érudits et épars, ni narration romanesque, en moi, peu à peu, tous... Voir plus

« Il y a vingt ans j'ai composé les huit tomes des Petits Traités. Ils sont parus aux éditions Maeght.
Dernier royaume est un ensemble de volumes beaucoup plus étendu et étrange.
Ni argumentation philosophique, ni petits essais érudits et épars, ni narration romanesque, en moi, peu à peu, tous les genres sont tombés.
Enfant, durant toute mon enfance, chaque nuit, je tournais la tête du crépuscule jusqu'à l'aube. Cela me paraissait beaucoup plus intéressant que dormir. C'était peut-être un signe de carence mais cela m'excitait. C'est vraiment une tête qui tourne à toute allure que ces volumes. Un éclair de tête. Ce n'est pas un jugement sur le temps ou le monde ou la société ou l'évolution humaine : c'est le petit effort d'une pensée de tout.
Une petite vision toute moderne du monde.
Une vision toute laïque du monde.
Une vision toute anormale du monde. » Pascal Quignard

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Considérations philosophiques
    Analyse sémantique
    Correspondances linguistiques
    Recherches étymologiques
    (Tiens, je fais des rimes !)
    lien entre langage et sexualité
    implication personnelle
    souvenirs
    (Ah, ça ne rime plus)
    Tout cela émaillé de références littéraires...
    Voir plus

    Considérations philosophiques
    Analyse sémantique
    Correspondances linguistiques
    Recherches étymologiques
    (Tiens, je fais des rimes !)
    lien entre langage et sexualité
    implication personnelle
    souvenirs
    (Ah, ça ne rime plus)
    Tout cela émaillé de références littéraires classiques et antiques.
    Il faut un esprit particulièrement éveillé pour lire ces courts chapitres. D’autant plus abscons qu’il n’y a aucun lien entre eux.
    Deuxième des huit titres du « Dernier royaume », ça sera pour moi le dernier.
    J’y ai retrouvé le même hermétisme et la même prétention que dans « Les ombres errantes » et je laisse Monsieur Quignard continuer à délirer tout seul, c’est trop fatigant et déprimant de suivre les méandres de sa pensée.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions