À qui se fier ?

Couverture du livre « À qui se fier ? » de Peter Spiegelman aux éditions Seuil
Résumé:

Carr, ex de la CIA, et sa bande s'apprêtent à délester d'une centaine de millions de dollars le banquier Curtis Prager, ancien gestionnaire de hedge funds devenu blanchisseur d'argent sale à grande échelle.De quoi se retirer paisiblement sous les palmiers des tropiques. Leur plan est impeccable,... Lire la suite

Carr, ex de la CIA, et sa bande s'apprêtent à délester d'une centaine de millions de dollars le banquier Curtis Prager, ancien gestionnaire de hedge funds devenu blanchisseur d'argent sale à grande échelle.De quoi se retirer paisiblement sous les palmiers des tropiques. Leur plan est impeccable, quoique fort tordu, et chacun est un as dans sa spécialité, ce n'est pas là que le bât blesse. Le vrai problème, c'est que Carr n'a aucune confiance en ses hommes, dont la fébrilité et l'indocilité annoncent des moments difficiles. Est-ce parce qu'ils ont la nostalgie de leur ancien chef, Declan, qui a trouvé la mort dans des circonstances mystérieuses lors de leur dernier coup? Comment expliquer les désobéissances et mensonges qui s'accumulent? Au fil d'une action portée par une sacrée dose d'adrénaline, Carr est de moins en moins serein. D'autant que leur commanditaire, l'énigmatique Boyce, lui a passé des infos erronées. De quoi devenir paranoïaque, non?A la croisée des chemins qui relient Les Arnaqueurs, Ocean's Twelve et L'Affaire Thomas Crown, Peter Spiegelman réussit un thriller musclé où la subtilité de la combine n'a d'égale que l'intensité du suspense. Mais son indéniable sééduction procède aussi d'une écriture insolente traversée de traits d'humour noir qui fera le bonheur des fans d'Elmore Leonard et du Donald Westlake de la série Dortmunder.Peter Spiegelman a travaillé pendant vingt ans dans la finance, auprès de banques prestigieuses de Wall Street. Il vit dans le Connecticut.Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean Esch.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • Lechoixdeslibraires.com

    Est-ce si difficile de réussir un casse ? Oui. Surtout lorsque l'on est entouré d'une équipe recrutée, comme vous, par l'ancien chef, mort bêtement quelques semaines auparavant, et qu'aucun ne vous respecte. Essayez de marcher dans les chaussures du mort ? Non. Imposer un nouveau style ? Non plus. Repartir de zéro est absolument hors de question, pas sur un coup d'une centaine de millions de dollars. Pas sur ce type, Prager, ni sur aucun de ceux d'avant d'ailleurs, car voyez vous, Carr et sa fine équipe ne vole pas n'importe qui. Juste les pourris, mais les gros pourris, ceux qui ne peuvent pas forcément s'offrir les services d'une banque. Donc : barons de la drogue, check. Fourgues de diamants, check. Banquiers responsables de la crise, en cours...
    Fin et enlevé, un bon roman qui oscille entre thriller et action, subtil et enjoué. Un très bon moment.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Est-ce si difficile de réussir un casse ? Oui. Surtout lorsque l'on est entouré d'une équipe recrutée, comme vous, par l'ancien chef, mort bêtement quelques semaines auparavant, et qu'aucun ne vous respecte. Essayez de marcher dans les chaussures du mort ? Non. Imposer un nouveau style ? Non plus. Repartir de zéro est absolument hors de question, pas sur un coup d'une centaine de millions de dollars. Pas sur ce type, Prager, ni sur aucun de ceux d'avant d'ailleurs, car voyez vous, Carr et sa fine équipe ne vole pas n'importe qui. Juste les pourris, mais les gros pourris, ceux qui ne peuvent pas forcément s'offrir les services d'une banque. Donc : barons de la drogue, check. Fourgues de diamants, check. Banquiers responsables de la crise, en cours...
    Fin et enlevé, un bon roman qui oscille entre thriller et action, subtil et enjoué. Un très bon moment.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Est-ce si difficile de réussir un casse ? Oui. Surtout lorsque l'on est entouré d'une équipe recrutée, comme vous, par l'ancien chef, mort bêtement quelques semaines auparavant, et qu'aucun ne vous respecte. Essayez de marcher dans les chaussures du mort ? Non. Imposer un nouveau style ? Non plus. Repartir de zéro est absolument hors de question, pas sur un coup d'une centaine de millions de dollars. Pas sur ce type, Prager, ni sur aucun de ceux d'avant d'ailleurs, car voyez vous, Carr et sa fine équipe ne vole pas n'importe qui. Juste les pourris, mais les gros pourris, ceux qui ne peuvent pas forcément s'offrir les services d'une banque. Donc : barons de la drogue, check. Fourgues de diamants, check. Banquiers responsables de la crise, en cours...
    Fin et enlevé, un bon roman qui oscille entre thriller et action, subtil et enjoué. Un très bon moment.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Est-ce si difficile de réussir un casse ? Oui. Surtout lorsque l'on est entouré d'une équipe recrutée, comme vous, par l'ancien chef, mort bêtement quelques semaines auparavant, et qu'aucun ne vous respecte. Essayez de marcher dans les chaussures du mort ? Non. Imposer un nouveau style ? Non plus. Repartir de zéro est absolument hors de question, pas sur un coup d'une centaine de millions de dollars. Pas sur ce type, Prager, ni sur aucun de ceux d'avant d'ailleurs, car voyez vous, Carr et sa fine équipe ne vole pas n'importe qui. Juste les pourris, mais les gros pourris, ceux qui ne peuvent pas forcément s'offrir les services d'une banque. Donc : barons de la drogue, check. Fourgues de diamants, check. Banquiers responsables de la crise, en cours...
    Fin et enlevé, un bon roman qui oscille entre thriller et action, subtil et enjoué. Un très bon moment.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Est-ce si difficile de réussir un casse ? Oui. Surtout lorsque l'on est entouré d'une équipe recrutée, comme vous, par l'ancien chef, mort bêtement quelques semaines auparavant, et qu'aucun ne vous respecte. Essayez de marcher dans les chaussures du mort ? Non. Imposer un nouveau style ? Non plus. Repartir de zéro est absolument hors de question, pas sur un coup d'une centaine de millions de dollars. Pas sur ce type, Prager, ni sur aucun de ceux d'avant d'ailleurs, car voyez vous, Carr et sa fine équipe ne vole pas n'importe qui. Juste les pourris, mais les gros pourris, ceux qui ne peuvent pas forcément s'offrir les services d'une banque. Donc : barons de la drogue, check. Fourgues de diamants, check. Banquiers responsables de la crise, en cours...
    Fin et enlevé, un bon roman qui oscille entre thriller et action, subtil et enjoué. Un très bon moment.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Thick as Thieves Peter Spiegelman QUERCUS PUBLISHING DIGITAL

Voir tous les livres de Peter Spiegelman

Autres éditions

À qui se fier ? Peter Spiegelman POINTS

Voir toutes les éditions