Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

À quelques milles du reste du monde

Couverture du livre « À quelques milles du reste du monde » de Pat Conroy aux éditions Le Nouveau Pont
Résumé:

1969. Dans une Amérique agitée par le mouvement pour les droits civiques, Pat Conroy accepte un poste d'enseignant sur une petite île isolée. L'endroit est envoûtant, presque désert et séparé du reste de la Caroline du Sud par un bras de mer. On ne peut s'y rendre qu'en bateau. Une poignée de... Voir plus

1969. Dans une Amérique agitée par le mouvement pour les droits civiques, Pat Conroy accepte un poste d'enseignant sur une petite île isolée. L'endroit est envoûtant, presque désert et séparé du reste de la Caroline du Sud par un bras de mer. On ne peut s'y rendre qu'en bateau. Une poignée de familles afro-américaines J'ai détesté mon père bien avant de savoir qu'il existait un mot pour la haine. » Ce livre en forme de mémoires se lit comme un roman. Pat Conroy, auteur accla-mé du Prince des Marées, revient ici sur sa relation avec son père, pilote de chas-se émérite chez les Marines mais patriarche maltraitant sous son propre toit.
Aîné d'une fratrie de sept enfants trimbalés de base aérienne en base aérienne travers tout le Sud des États-Unis, Pat témoigne du lourd tribut payé par tous du fait de la cruauté du père. Mais La Mort de Santini est un livre de réconciliation. Père et fils avaient fini par trouver un terrain d'entente et ce père tant haï lui manqua terriblement après sa mort. Dans ce récit passionnant, c'est toute la destinée des Conroy que l'auteur passe au crible, y compris celle de sa mère Peg, la ligne de vie qui le reliait à un mond

Donner votre avis

Avis (1)

  • Depuis le temps que je voulais lire Pat Conroy... J’avoue n’avoir jamais eu le courage de m’attaquer au Prince des Marées…Voici donc ma première incursion chez l’auteur et dès les premières pages je n’ai pas regretté mon choix.

    « A quelques milles du reste du monde » n’est pas un roman mais...
    Voir plus

    Depuis le temps que je voulais lire Pat Conroy... J’avoue n’avoir jamais eu le courage de m’attaquer au Prince des Marées…Voici donc ma première incursion chez l’auteur et dès les premières pages je n’ai pas regretté mon choix.

    « A quelques milles du reste du monde » n’est pas un roman mais un récit autobiographique dans lequel l’auteur nous raconte une année de sa vie, une année qui va le marquer durablement.
    Nous sommes en 1969, Pat Conroy a 22 ans et se porte volontaire pour partir enseigner sur l'île de Yamacraw, au large de la Caroline du Sud.
    Là, il va rencontrer un monde à part et des conditions d’enseignement très différentes de tout ce qu'il a connu sur le continent. L’ile est principalement peuplé d’afro-américains qui ont longtemps vécus de la pêche et des huitres. Aujourd’hui, les eaux polluées par les industries de Savannah ne leur permettent plus de vivre décemment. Chargé d’une classe de 18 élèves allant de 10 à 14 ans, il va très vite se rendre compte que bien que scolarisés, ces enfants ont été abandonné par le système éducatif américain. Ils sont pour la plupart analphabètes, ne savent pas compter, ils sont incapables de situer leur ile sur la carte… Pat Conroy va devoir faire preuve d’imagination, tenter de nouvelles expériences pédagogiques pour aider ses enfants. Mais tout cela ne se fera pas sans heurts car les autorités ne se soucient guère de quelques gamins noirs et ils ne sont pas prêt à se faire bousculer par l’idéalisme d’un jeune prof.

    Conroy écrit merveilleusement bien. Sa plume se fait classique quand il s’agit de nous décrire la nature de l’ile mais la plupart du temps elle se pare d’humour pour capturer le monde des enfants, la singularité des iliens, la naïveté du jeune enseignant qu’il est et l’absurdité du système scolaire.
    Ce livre est une véritable fenêtre sur l’Amérique de la fin des années 60. La lutte pour les droits civiques est engagée mais les vieilles mentalités ont la dent dure. Le sud du pays est toujours bien ancré dans l’ancien système ségrégationniste. Les quelques blancs qui habitent sur l’ile sont les « décideurs » et on ne se mélange pas. Malgré ce contexte,l’histoire de ce jeune prof candide et de ses élèves est vraiment attachante et joyeuse. Si je ne me trompe pas, ce livre est le premier écrit par l’auteur un an après la fin de son séjour sur l’ile, mais sa pertinence perdure car les laissés-pour-compte de l’éducation n’ont pas disparu.

    Traduit par Marie Bisseriex

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.