Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

À pas de loup

Couverture du livre « À pas de loup » de Isabelle Villain aux éditions Taurnada
  • Date de parution :
  • Editeur : Taurnada
  • EAN : 9782372580809
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Lorsque Rosalie, Philippe et leur petit Martin, âgé de six mois, décident de s'installer à La Barberie, un éco-hameau niché en plein coeur des Alpes-de-Haute-Provence, c'est bien pour fuir un quotidien devenu trop pesant. Pour tenter une expérience audacieuse. Vivre autrement. En communion avec... Voir plus

Lorsque Rosalie, Philippe et leur petit Martin, âgé de six mois, décident de s'installer à La Barberie, un éco-hameau niché en plein coeur des Alpes-de-Haute-Provence, c'est bien pour fuir un quotidien devenu trop pesant. Pour tenter une expérience audacieuse. Vivre autrement. En communion avec la terre et en harmonie avec les saisons. Mais l'équilibre de cette nouvelle vie va un jour se fissurer.
Un grain de sable va s'infiltrer, déstabiliser et enrayer cette belle mécanique. Et ce très beau rêve va se transformer peu à peu en un véritable cauchemar. Votre pire cauchemar...

Donner votre avis

Avis (10)

  • Bienvenue à La Barberie enfin presque ! Loin de la ville, cette petite communauté connait la réussite ; plusieurs familles s'installent pour fuir le stress et le confort de la ville. Le but est de retourner à l'essentiel mais jusqu' à quel prix ?

    C'est sur l'histoire de Philippe et de Rosalie...
    Voir plus

    Bienvenue à La Barberie enfin presque ! Loin de la ville, cette petite communauté connait la réussite ; plusieurs familles s'installent pour fuir le stress et le confort de la ville. Le but est de retourner à l'essentiel mais jusqu' à quel prix ?

    C'est sur l'histoire de Philippe et de Rosalie que l'auteure va principalement s'appuyer et ainsi nous plonger dans la perversité humaine.

    " Fuir la ville pour venir habiter à La Barberie fut une excellente décision. Pour elle, pour Martin. Pour s'offrir une vie meilleure. Un choix qu'elle n'est pas près de regretter. Elle en est désormais convaincue. "

    Grâce à Michel, cet hameau collectif recueille diverses familles pour vivre en harmonie et en autarcie. Loin de la toxicité de la société, cette communauté située dans les Alpes de Haute Provence connaitra un chamboulement à la mort de Michel.

    Je n'en dévoilerai pas plus sur l'histoire car je ne veux pas spoiler l'intrigue. Ce roman traite d'un sujet encore d'actualité et Isabelle Villain a fait beaucoup de recherches pour ce dernier. Elle n'a pas pour habitude d'écrire du thriller sa cible étant le polar mais l'auteure s'en sort plutôt bien.

    " À pas de loup " est un thriller maîtrisé et réussi ; je me suis totalement plongée dans ce récit tournant autour d'une micro société où la simplicité et la nature sont la base de la vie quotidienne.
    J'ai senti l'implication de l'auteure dans ses recherches. C'est bien construit et les personnages sont psychologiquement bien décrits. D'ailleurs certains cachent bien leurs jeux entre eux.
    Leurs vrais visages et leurs caractères sont ainsi dévoilés et je peux vous dire que ça fait froid dans le dos !
    Le mal revient au galop quelle que soit la situation dans laquelle on vit.

    " À pas de loup " est un thriller que j'ai dévoré en une après-midi.
    Cette lecture est haletante et percutante. À vous de voir si vous voulez découvrir le véritable loup dans la bergerie ! Isabelle Villain fait de ce roman une véritable pépite !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Bonsoir livresque !

    À pas de loup - Isabelle Villain
    Taurnada Editions

    Direction les Alpes-de-Hautes-provence, dans un éco-hameau où la vie s'organise autour du potager commun, de la cuisine, des enfants..
    Ici, à La Barberie, on est loin de la pollution, on mange bio et on cultive...
    Voir plus

    Bonsoir livresque !

    À pas de loup - Isabelle Villain
    Taurnada Editions

    Direction les Alpes-de-Hautes-provence, dans un éco-hameau où la vie s'organise autour du potager commun, de la cuisine, des enfants..
    Ici, à La Barberie, on est loin de la pollution, on mange bio et on cultive les plantes pour se soigner. Le bonheur au grand air !
    Mais ce bonheur est-il si vrai qu'on ne le pense ? Qu'est-ce que cache ce petit coin de paradis où tout semble si paisible ?

    Et si je vous dis que ce petit coin de paradis va, sans que vous vous en rendiez compte, se transformer en cauchemar ? Si je vous dit que le titre a un double sens...

    L'auteure nous mène en bateau d'une main de maître ! Attachement aux personnages, revirement de situation.. et une fin totalement inattendue !!
    Inspirée de faits réels, cette fiction aborde un thème bien particulier qu'il est impossible de divulguer sans spoiler, sinon la lecture perdrait tout son sens.

    J'ai fermé ce livre en me disant "wahou ! J'aurais très bien pu me faire avoir sans m'en rendre compte !"

    *** Gros coup de coeur ***

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Rosalie, bientôt 40 ans, ancienne ingénieure dans le transport ferroviaire s’est installée, il y a une dizaine d’années à la “Barberie“, un éco-hameau dans les Alpes-de-Haute-Provence. Séparée de Philippe depuis 2 ans, elle vit dans son havre de paix avec son fils Martin 10 ans et toute une...
    Voir plus

    Rosalie, bientôt 40 ans, ancienne ingénieure dans le transport ferroviaire s’est installée, il y a une dizaine d’années à la “Barberie“, un éco-hameau dans les Alpes-de-Haute-Provence. Séparée de Philippe depuis 2 ans, elle vit dans son havre de paix avec son fils Martin 10 ans et toute une communauté.

    Les habitants de la Barberie tentent de vivre en harmonie avec les saisons et la nature, en autonomie quasi-totale.

    Fabienne et Arthur sont installés dans le hameau avec leur 2 enfants Clémentine 17 ans et Jean 13 ans. Nadia et Vladimir font également partie de l’aventure, tentant sans succès d’avoir un enfant.

    Tout bascule le jour ou Martin est enlevé par Philippe son père.

    Par des retours en arrière, réguliers, l’auteur nous retrace l’arrivée des protagonistes principaux de l’histoire dans le hameau, tous ayant une histoire de vie totalement différente.

    Ce roman noir, fait froid dans le dos. Comment des personnes ayant une vie normale, à qui tout réussie, quitte tout pour vivre une vie de reclus ? Vivre auprès d’inconnus ?

    Comment une personne saine d’esprit peut-elle devenir un mentor, un gourou aux idées folles ?

    La fin est géniale, on est happé par les événements qui s’enchaînent à 100 à l’heure. On voit l’inéluctable arrivé, on se sent impuissant, on a envie d’agir. On sent que la limite est atteinte et que la folie va prendre le dessus si l’on ne fait rien.

    Un très bon roman noir parfaitement réaliste !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je découvre Isabelle Villain avec ce thriller et le hasard a voulu que je l'entame tout de suite après avoir terminé "Le berger" d'Anne Boquel qui ont tous les deux comme thème principal l'emprise que peut exercer une secte. A la différence de la secte religieuse du "Berger", nous sommes là au...
    Voir plus

    Je découvre Isabelle Villain avec ce thriller et le hasard a voulu que je l'entame tout de suite après avoir terminé "Le berger" d'Anne Boquel qui ont tous les deux comme thème principal l'emprise que peut exercer une secte. A la différence de la secte religieuse du "Berger", nous sommes là au sein d'une communauté qui aspire à vivre en dehors d'une société qu'elle considère comme délétère, dangereuse, hostile.
    Tout commence, en juillet 2019, dans un éco-hameau des Alpes de Haute Provence, fondé dix ans auparavant par un homme, Michel, et auquel sont venus s'agréger dix-huit personnes, en couple ou en famille. Tout semble harmonieux, le hameau vit pratiquement en autarcie, chacun remplit avec plaisir les tâches qui lui sont dévolues ; c'est Rosalie, qui élève seule son fils Martin, séparée de son mari depuis deux ans, qui est l'autorité morale de cette communauté, celle vers laquelle les autres se tournent naturellement lorsqu'un problème apparaît. Par petites touches, l'atmosphère s'alourdit et lorsque le père de Martin, enlève son fils qu'il n'a pas pu voir depuis deux ans, tout se détraque et s'accélère.
    Rosalie, vue d'abord comme consensuelle, rassembleuse, dévoile une personnalité autoritaire et glaçante; la communauté accueillante, chaleureuse, se transforme en piège cauchemardesque. J'ai apprécié ce changement d'atmosphère qui crée suspense et tension; un peu lent au début, le rythme s'accélère jusqu'au drame final. Bien que fictionnel, ce récit ne peut que nous faire penser à Waco au Texas ou plus près de chez nous, en France, à l'ordre du temple solaire.
    Isabelle Villain a profité de ce thriller pour aborder un sujet sensible qui donne lieu à de très fortes crispations pouvant générer agression et violence entre les pro et les anti : le loup comme peut l'être aussi l'ours dans les Pyrénées. Elle a consacré quelques pages aux différents argumentaires certes très intéressants, mais qui n'ont pas vraiment leur place dans un thriller.
    Je n'ai pas été totalement embarquée car il faut pas mal de temps pour se familiariser avec les très nombreux personnages (j'ai dû prendre quelques notes pour me souvenir qui était marié avec qui, de quelle famille étaient les enfants), ce qui a entravé la fluidité de la lecture. Par ailleurs, j'invite l'auteure à venir vivre quelque temps au fin fond de la campagne, s'adapter à la nature parfois hostile, cultiver un potager, s'occuper de bêtes, pour donner une image un peu moins simpliste et idéalisée de la vie rurale.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Rosalie, Philippe et Martin âgé de 6 mois décident de changer de vie, intégré un hameau écologique situé en plein cœur des Alpes de Hautes Provence. Dans ce cadre idyllique, des distensions vont apparaitre au cours de leur couple, est ce qu'ils seront assez fort pour rester unis malgré les...
    Voir plus

    Rosalie, Philippe et Martin âgé de 6 mois décident de changer de vie, intégré un hameau écologique situé en plein cœur des Alpes de Hautes Provence. Dans ce cadre idyllique, des distensions vont apparaitre au cours de leur couple, est ce qu'ils seront assez fort pour rester unis malgré les conflits ?

    Rosalie, Philippe et Martin âgé de 6 mois décident de changer de vie, intégré un hameau écologique situé en plein cœur des Alpes de Hautes Provence. Dans ce cadre idyllique, des distensions vont apparaitre au cours de leur couple, est ce qu'ils seront assez fort pour rester unis malgré les conflits ?

    L'autrice as eu la bonne idée de nous présenter les diverses familles qui compose le hameau, pourquoi ils ont choisi ce changement de vie ? Et surtout quelle est leur activité à l'intérieur du groupe, donc une ambivalence passé/présent.
    Cela nous permet de nous intégrer totalement au contexte, bon c'est vrai pour une publication de cette maison d'édition, ça commence calmement, tranquillement, on n’a pas vraiment l'habitude, bien que j’aie été surprise, je me suis dit pourquoi pas, je me suis laisser aller à l'écriture entrainante de l'autrice.
    L'atout de ce roman, c'est justement le passage de la vie banale de ce charmant lieu de vie au tragique, on ne s’y attend pas, et c'est d'autant plus déstabilisant, mais tellement appréciable pour une lectrice comme moi qui aime lire du noir.
    Le sujet central qui est le changement de vie est étonnamment moderne, c'est un thème qui est couramment traitée dans les médias ou dans divers romans, mais j'ai aimé la tournure que l'autrice as pris, en partant de cet état de fait et en allant dans une direction dramatique, un peu passer du blanc au noir.
    C'est différent, on rencontre très rarement ce type de roman, et cela m'as beaucoup plu, de plus d'autres sujet sont traités, d'abord l'histoire du loup, faut-il le préserver ou le chasser ? Et également la place du père dans une fratrie, et encore d'autres thèmes que je ne dévoilait pas pour garder le mystère de l'intrigue.
    C'est un récit comme indique le titre qui avance a pas de loup, tout doucement, le rythme monte crescendo jusqu'à la fin qui arrive à son apothéose.
    Ce livre me conforte dans la découverte de cette autrice, et j'ai très envie de me pencher sur ses autres publications, j'attends avec impatience Mauvais genre ou Rebecca son enquêtrice, que j'ai connu dans Blessures intimes et que j'ai vraiment apprécier et que j'ai envie de retrouver.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un petit thriller qui a tout d’un grand.
    En commençant À Pas de Loup, je ne m’attendais à un thriller de ce niveau.
    Taurnada m’a habituée à de très bonnes parutions, et Isabelle Villain est connue pour écrire des polars prenants et adroits. Mais j’avoue que là, elle est parvenue à me...
    Voir plus

    Un petit thriller qui a tout d’un grand.
    En commençant À Pas de Loup, je ne m’attendais à un thriller de ce niveau.
    Taurnada m’a habituée à de très bonnes parutions, et Isabelle Villain est connue pour écrire des polars prenants et adroits. Mais j’avoue que là, elle est parvenue à me surprendre encore plus agréable que prévu.

    Je préviens tout de suite, il ne s’agit pas du tout d’un polar cette fois-ci, mais bien d’un thriller psychologique.
    Et, sincèrement, j’espère que l’auteure va continuer dans ce genre, parce qu’elle y est très efficace.
    Elle met en place ici une ambiance qui monte crescendo et qui ne se dément à aucun moment.
    Perdu dans ce petit éco-hameau quasi autonome, le lecteur sent l’atmosphère s’alourdir de page en page. Il y a clairement quelque chose qui cloche au pays du bonheur, mais quoi ?

    Les personnages sont approfondis et tortueux à souhait.
    Si certains nous sont rapidement sympathiques, d’autres parviennent à créer chez le lecteur une sorte de malaise diffus durant leur évolution.
    Y a t-il un démon cache au Paradis ?

    Le rythme est impeccable, que ce soit au niveau de l’action ou de l’évolution psychologique des protagonistes, et une fois commencé vous n’aurez plus aucune envie de le reposer.
    On sent dès les premières pages que les événements vont dégénérer. On a quasiment le doigt dessus, sans parvenir pourtant à le voir clairement.
    Mais, rassurez-vous, quand ça se produira, vous le sentirez passer !

    Parentalité, écologie, manipulation et conviction sincère sont au cœur de ce roman. Mais si les thèmes sont variés, ils le sont sans excès, afin de pouvoir se concentrer entièrement sur l’intrigue que l’auteure nous offre.
    Vous n’avez donc aucune raison de ne pas emménager provisoirement à La Barberie. Il n’y a aucun doute sur le fait que ce petit séjour vous restera longtemps en mémoire.

    Et en plus d’être furieusement dans l’air du temps, ce très bon thriller psychologique est à un prix mini !
    En bref, que de bonnes raisons de vous le procurer très très vite, pour vous régaler avec !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Tout commence par une belle histoire, celle du couple que forment Rosalie et Philippe et leur petit garçon Martin. Ils décident de changer de vie, un retour à la nature n’acceptant plus la routine infernale du « métro, boulot, dodo ». La découverte de l’éco-hameau de la Barberie en...
    Voir plus

    Tout commence par une belle histoire, celle du couple que forment Rosalie et Philippe et leur petit garçon Martin. Ils décident de changer de vie, un retour à la nature n’acceptant plus la routine infernale du « métro, boulot, dodo ». La découverte de l’éco-hameau de la Barberie en Haute-Provence va répondre à leur attente, va débuter une nouvelle vie en communion avec la nature au sein d’une petite communauté bienveillante. Pourtant tout n’est pas aussi rose qu’il y paraît et l’ambiance devient délétère et se dégrade grandement au fils du temps. Encore une fois j’ai dévoré le dernier livre d’Isabelle Villain dans la journée tant j’étais scotchée à l’intrigue qu’elle a imaginé pour nous. Il faut dire que ce qui fait froid dans le dos c’est la terrible vraisemblance de tous les faits relatés. Tant le personnage de Rosalie que celui de son mari Philippe sont parfaitement bien installés dans le récit et l’auteur prend le temps de créer le décor du drame qui va se dérouler sous nos yeux. Les chapitres se suivent en nous présentant à une à une les familles, on apprend leur vie d’avant, leur histoire, pourquoi ils sont aujourd’hui à la Barberie. C’est très bien écrit et la lecture se fait fluide et lumineuse. Assister aux changements qui s’opèrent insidieusement dans ce groupe m’a laissé pantoise. Ces doux rêveurs, ces soixante-huitards attardés vont vivre et nous à leurs côtés une montée en tension alors que l’on retrouve un premier corps et ce n’est que le début. Le personnage de Martin est particulièrement bien pensé, son comportement et les mots qu’il prononce sont d’une surprenante maturité pour ses 11 ans. Un excellent moment de lecture qui met à jour les mécanismes d’un sujet qui fait régulièrement l’actualité. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2021/01/26/38745039.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce roman avait d’entrée de jeu deux points forts qui le prédestinait à être une bonne lecture : en premier, il est publié chez Taurnada, c’est une maison d’édition qui a l’art de trouver de petites pépites, je n'ai jamais été déçue par un de leurs romans. Et deuxièmement, il est signé Isabelle...
    Voir plus

    Ce roman avait d’entrée de jeu deux points forts qui le prédestinait à être une bonne lecture : en premier, il est publié chez Taurnada, c’est une maison d’édition qui a l’art de trouver de petites pépites, je n'ai jamais été déçue par un de leurs romans. Et deuxièmement, il est signé Isabelle Villain, pareil je n'ai jamais été déçue par ses romans. C’est donc le cinquième que je lis d'elle, et à nouveau je suis très emballée par ma lecture. Alors, Isabelle Villain a changé un tout petit peu de style, ses autres romans étaient plus orientés polar, ici, on est clairement dans du thriller psychologique. Elle a très bien rempli tous les codes du genre, et j'ai été agréablement surprise du chemin qu'elle faisait prendre à son histoire.

     

    Je ne vais pas trop revenir sur le fond de l’histoire, pour ne pas vous gâcher la surprise et que vous puissiez la découvrir au rythme qu'a voulu faire l'auteure. J'ai donc fait la connaissance d'un couple et de leur enfant, Rosalie, Philippe et Martin. Ils sont parisiens, vivent au rythme trépidant de leur boulot et de la ville, on est dans le cas typique du métro-boulot-dodo. Ils vont décider de quitter cette vie effrénée après avoir découvert un hameau perdu dans les Alpes de Haute Provence. C’est un éco-hameau créé par Michel. Il est quasiment introuvable et les habitants vivent en complète autonomie, ils se partagent les tâches, vivent de leurs récoltes et ventes sur les marchés, ils s’auto-suffisent. Chacun va prendre ses marques dans le hameau, les années passent, mais un événement va venir tout perturber et surtout révéler la vraie personnalité des habitants..

     

    Je ne peux vraiment pas vous en dire plus, et pourtant, ce n’est pas l'envie qui m'en manque. Ce serait vraiment dommage de gâcher l’effet de surprise de l'auteure. Et c’est là que le titre du roman  prend tout son sens. En effet, à pas de loup, Isabelle Villain va instiller des faits qui vont venir bouleverser la tranquillité de ce hameau. Jusqu’à ce que le loup entre dans la bergerie. La vie paisible va bientôt tourner à l'orage et certains personnages que l'on pensait si inoffensifs, vont se révéler au grand jour. Et je ne m'y attendais pas du tout. Le début de lecture était tellement calme, Isabelle Villain explique comment se passe la vie dans le hameau, comment tout le monde cohabite, et puis tout doucement, un fait arrive, on se demande si ça va être important ou pas, puis un autre arrive et on se pose à nouveau la question, jusqu’aux révélations petit à petit de chacun des personnages et de leurs caractères. Et je suis tombée des nues pour certains que je pensais vraiment sympas et que je découvrais remplis de machiavélisme.

     

    D'ailleurs, les personnages sont tous très bien travaillés, principaux comme secondaires, dans leurs physionomies comme dans leurs caractères. Certains chapitres nous racontent leur histoire, leur couple, leur pourquoi d'un tel choix de vie. Je me suis prise d’affection pour certains, d'autres m’ont tout de suite déplu. Mais quand on les découvre petit à petit, on se fait alors un autre avis. Je n'arrivais pas à me positionner au début entre Rosalie et Philippe, je les regardais évoluer et je me demandais qui allait être celui qui allait fauter ou faiblir le premier, je sentais que quelque chose n’était pas normal, mais j’étais loin de m'imaginer ce qui allait se passer. Et au final, j'en suis arrivée à en détester vraiment quelques-uns. Mais je me suis aussi attachée à certains d'entre eux, notamment les enfants, Martin est un garçon que j'avais envie de rassurer et réconforter.

     

    Les lieux sont également très bien travaillés et dépeints, les descriptions sont belles, et donnent envie de visiter cette jolie région. L'auteure a réussi à faire passer les odeurs au travers de ses mots. L'écologie tient une part importante dans le roman, je pense que l'auteure a dû faire beaucoup de recherches en amont pour être aussi précise sur certains concepts. Et surtout elle étaye le roman de faits réels que l'on peut retrouver dans l’actualité. J'ai par exemple apprécié qu'elle parle du loup, et des divergences d'opinion selon les personnes. Elle fait ainsi passer au travers de son histoire plein de belles valeurs sur la nature, le choix de vie, sur l'entraide et la responsabilité de chacun, mais aussi sur des revers plus noirs de notre personnalité, sur la manipulation psychologique, sur le mensonge et le goût du pouvoir. On a tous envie de se mettre au vert, de quitter nos rythmes de vie infernaux, de prendre un peu plus le temps de regarder ce qu'il se passe autour de nous, on a tous rêvé de pouvoir vivre de ce que l'on récolte, de ne dépendre que de nous-mêmes, de pouvoir vivre avec d'autres dans cette harmonie bienveillante….mais le risque d'abus reste présent, à vouloir tout renier des sciences que l’on connait, ne risque-t-on pas de mettre la vie de l'autre en danger, tout cela ne risque-t-il pas de basculer dans un extrémisme qui serait complètement nuisible. Cette histoire fait réfléchir dans ce sens, et c’est bien vu de la part de l'auteure.

     

    Mais n'oublions pas qu’il s’agit d'un thriller. Avec un débit plutôt bucolique, avec de bons sentiments, des gens sympas qui s'entraident, Isabelle Villain a fait prendre à son histoire un virage à quatre-vingt-dix degrés et on sombre très vite dans l'horreur et l’indicible. Et à ce moment là, en tant que lectrice, je me suis accrochée à ma liseuse et j'ai vu le désenchantement arriver, la peur suinter dans les pages, je regardais, impuissante, les drames arriver, les gens s'effondrer et j'ai souffert avec eux. Et c’est là qu'on se rend compte qu'un esprit manipulateur et tordu peut nuire à un groupe paisible. Isabelle Villain fait monter la pression petit à petit pour arriver à un final qui laisse hagard et pantois. Elle a vraiment mené son histoire d'une main de maître, jamais en commençant le livre, avec ce côté écologie et gens heureux, je me serais imaginé arriver à une fin si cruelle. Elle a dirigé ses personnages comme des marionnettes, en entraînant le lecteur avec eux.

     

    Comment vous dire à quelle point la lecture a été intense et s'est faite avec une grande avidité. Au début, on tend le dos, on se demande quand ça va dégénérer, on est dans un thriller, tour ne va pas pouvoir être tout le temps tout rose, et d'un seul coup, au détour d'une page, vous vous prenez la tape dans le cou, celle qui vous intensifie la pression d'un coup et que vous n'avez pas vue venir. Et à partir de là, il est très difficile de lâcher la lecture, les chapitres ne sont pas très longs, ce qui donne beaucoup de rythme à la lecture, et vous avez tellement envie de savoir comment tout ça va pouvoir se terminer, si l’extrême pas va être franchi, que vous n'arrivez pas à lâcher le livre. Je suis allée de surprises en surprises, je me suis attachée à des personnages que j'ai vus souffrir, j'ai ressenti de la peine pour eux. C’est très riche en émotions. Le style de l'auteure est bien sûr toujours aussi bon, elle sait trouver les mots et les longueurs de phrases selon le moment et le rythme qu'elle veut donner à son histoire, quand tout s’accélère, les phrases sont courtes, elles sont plus longues quand tout est plus calme. Je suis toujours aussi conquise par la façon qu'a l'auteure de nous raconter une histoire.

     

    Je pense que vous l'aurez compris vu la longueur de cet avis, j'ai énormément apprécié ma lecture. Une fois de plus, Isabelle Villain a su me surprendre et me mener par le bout du nez jusqu’à la fin. Elle s'est essayé au thriller psychologique, pour moi, c’est une réussite. J’ai déjà hâte de retrouver une nouvelle histoire écrite de sa plume.

    Si vous ne connaissez pas encore cette auteure ou cette maison d’édition, et que vous aimez les histoires à suspense, n’hésitez pas à les découvrir, vous ne serez pas déçu. Rythme de lecture et intensité des émotions au rendez-vous. Tous les ingrédients sont présents pour passer un très bon moment de lecture.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.