À moi seul bien des personnages

  • « A moi seul bien des personnages » est le 13e roman de John Irving mais le premier pour moi, choisi sur base de la photo de couverture – je craque souvent pour les photos en noir et blanc - et du titre, sans même en connaître le sujet. Bonne pioche.

    Adolescent dans les années 60 Billy, le narrateur, se découvre une attirance particulière pour certains hommes mais aussi pour certaines femmes et est en quête d’une identité sexuelle. Au fil du récit, il nous fera part de ses doutes, ses angoisses, nous racontera ses amours, ses amitiés, ses désirs et ses deuils.

    Mais au-delà du parcours initiatique, c’est l’évolution du regard que pose la société sur les homosexuels et les transexuels  qui est racontée ici : le rejet, la conviction par le milieu médical que le « déviant » peut être remis sur le droit chemin, la formation progressive de communautés homosexuelles, le sida – terrible mais décrit avec énormément de pudeur - la légalisation du mariage gay…

    Un roman sur la différence, très agréable à lire, mêlant humour et émotion, où les références au théâtre et à la littérature sont (un peu trop ?) omniprésentes.
    Au final, un très bel hommage à la tolérance.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions