A L'Imparfait De L'Objectif (Ne) Babel 174

Couverture du livre « A L'Imparfait De L'Objectif (Ne) Babel 174 » de Robert Doisneau aux éditions Actes Sud

4

1 note

  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782742731824
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

" quand j'ai sauté en marche dans la photographie, elle était en bois.
Aujourd'hui, la voici devenue quasiment électronique. je reste le nez à la portière avec la même curiosité que le premier jour. " celui qui a vu défiler le xxe siècle devant son objectif jamais ne se prenait au sérieux,... Voir plus

" quand j'ai sauté en marche dans la photographie, elle était en bois.
Aujourd'hui, la voici devenue quasiment électronique. je reste le nez à la portière avec la même curiosité que le premier jour. " celui qui a vu défiler le xxe siècle devant son objectif jamais ne se prenait au sérieux, et c'est lui tout entier, sa verve, sa drôlerie, sa tendresse, qu'on retrouve dans ces textes, fruit d'un échange épistolaire de cinq années avec jean-luc mercié, l'éditeur original du livre (chez belfond, en 1989).
Ici, souvenirs, anecdotes, portraits s'ordonnent comme autant de prolongements poétiques des images de doisneau. et si on voit défiler cendrars, braque, brancusi, léautaud, picasso, léger ou cavanna, on retourne aussi au temps oú le photographe, qui travaillait avec du magnésium en poudre, était reçu à la cuisine avec un verre de rouge.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Voici des mémoires en demi-teinte. Doisneau, le pudique, ne nous racontera pas ses mises en scènes, parmi lesquelles le célèbre baiser, mais plutôt ses rencontres photographiques et ce qu'il pense de la photographie et de son évolution.

    Doisneau n'était pas un photographe reporter comme...
    Voir plus

    Voici des mémoires en demi-teinte. Doisneau, le pudique, ne nous racontera pas ses mises en scènes, parmi lesquelles le célèbre baiser, mais plutôt ses rencontres photographiques et ce qu'il pense de la photographie et de son évolution.

    Doisneau n'était pas un photographe reporter comme l'était Cartier-Bresson ni un photographe à message comme Salgado, et n'aurait pas voulu l'être. Ses mémoires font ressortir cet homme tout simple ou qui se voulait tel.

    Une belle leçon d'humilité.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Du même auteur

La Compagnie Des Zincs Robert Doisneau SEGHERS

Voir tous les livres de Robert Doisneau

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com