À la recherche du temps perdu

Couverture du livre « À la recherche du temps perdu » de Marcel Proust aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070754922
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

« Que celui qui pourrait écrire un tel livre serait heureux, pensais-je, quel labeur devant lui ! Pour en donner une idée, c'est aux arts les plus élevés et les plus différents qu'il faudrait emprunter des comparaisons ; car cet écrivain, qui d'ailleurs pour chaque caractère en ferait... Voir plus

« Que celui qui pourrait écrire un tel livre serait heureux, pensais-je, quel labeur devant lui ! Pour en donner une idée, c'est aux arts les plus élevés et les plus différents qu'il faudrait emprunter des comparaisons ; car cet écrivain, qui d'ailleurs pour chaque caractère en ferait apparaître les faces opposées, pour montrer son volume, devrait préparer son livre minutieusement, avec de perpétuels regroupements de forces, comme une offensive, le supporter comme une fatigue, l'accepter comme une règle, le construire comme une église, le suivre comme un régime, le vaincre comme un obstacle, le conquérir comme une amitié, le suralimenter comme un enfant, le créer comme un monde sans laisser de côté ces mystères qui n'ont probablement leur explication que dans d'autres mondes et dont le pressentiment est ce qui nous émeut le plus dans la vie et dans l'art. Et dans ces grands livres-là, il y a des parties qui n'ont eu le temps que d'être esquissées et qui ne seront sans doute jamais finies, à cause de l'ampleur même du plan de l'architecte. Combien de grandes cathédrales restent inachevées ! » Marcel Proust, Le Temps retrouvé.

Donner votre avis

Articles (5)

  • La bibliothèque idéale de Sébastien Spitzer, Prix Stanislas 2017
    La bibliothèque idéale de Sébastien Spitzer, Prix Stanislas 2017

    Incontournable de cette rentrée littéraire, Sébastien Spitzer est le lauréat du Prix Stanislas 2017 pour son premier roman "Ces rêves qu'on piétine"

  • L'enfant de l'étranger d'Alan Hollinghurst
    L'enfant de l'étranger d'Alan Hollinghurst

    Un intimidant « nez de marbre à l’affût de toute loyauté » : voilà comment Alan Hollinghurst décrit Cecil Wallace, le personnage angulaire de son dernier roman, « L’Enfant de l’étranger », traduit pour cette rentrée littéraire deux ans après sa parution au Royaume-Uni.

  • Le livre qui a changé votre vie : le palmarès des 20 livres les plus cités
    Le livre qui a changé votre vie : le palmarès des 20 livres les plus cités

    Pour célébrer ses 20 ans, France 5 a lancé un sondage en ligne demandant "quel est le livre qui a changé votre vie ?".A cette question, plus de 6000 internautes ont répondu. Le palmarès a été révélé le 11 décembre 2014 par François Busnel lors de son émission littéraire "La Grande Librairie".

  • La madeleine et le savant
    Proust au service secret de l’esprit

    Chose rare pour un ouvrage scientifique accessible, André Didierjean n’utilise jamais le mot de « vulgarisation » dans « La Madeleine et le Savant ». Le professeur de l’université de Franche-Comté entend faire découvrir aux non-initiés les subtilités de la psychologie cognitive, mais sans jamais travestir la science pure, dont il rapporte ici les expériences et découvertes récentes. Quand d’autres montent sur les épaules de Darwin, André Didierjean rappelle qu’un scientifique peut être également fin lecteur, en faisant le « pari du plaisir proustien ».

Avis (5)

  • Proust et sa recherche ! Lu en plusieurs fois, le tome qui m'avait le plus séduite était A l'ombre des jeunes filles en fleurs. Même s'il ne se passe pas toujours grand chose, lire cette prose comme on regarderait une toile de maître, ne peut qu'être agréable. Le temps retrouvé nous livre...
    Voir plus

    Proust et sa recherche ! Lu en plusieurs fois, le tome qui m'avait le plus séduite était A l'ombre des jeunes filles en fleurs. Même s'il ne se passe pas toujours grand chose, lire cette prose comme on regarderait une toile de maître, ne peut qu'être agréable. Le temps retrouvé nous livre finalement le pourquoi de cette oeuvre, et l'importance des souvenirs pour Proust, qui nous construisent. J'avais relevé de beaux passages. Le style est tout de même prodigieux.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • On peut être insensible au génie de certains...et c'est mon cas. Insensible à l'écriture de Proust, à ces logorrhées interminables et ses évocations sans fin sur tout et rien.
    Impossible de finir le livre.

    On peut être insensible au génie de certains...et c'est mon cas. Insensible à l'écriture de Proust, à ces logorrhées interminables et ses évocations sans fin sur tout et rien.
    Impossible de finir le livre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je sais, on ne le présente plus mais cet écrivain est cher à mon cœur. Je l’ai découvert à la fac et son écriture fut pour moi une révélation. Il était le premier à décrire parfaitement une émotion dans ses moindres détails. Je retrouvais à l’identique des sensations retranscrites à la...
    Voir plus

    Je sais, on ne le présente plus mais cet écrivain est cher à mon cœur. Je l’ai découvert à la fac et son écriture fut pour moi une révélation. Il était le premier à décrire parfaitement une émotion dans ses moindres détails. Je retrouvais à l’identique des sensations retranscrites à la perfection.
    Chaque phrase, par sa longueur, était donnée à déguster, tissée comme une dentelle complexe et délicate.
    En dehors de ses prouesses techniques et grammaticales, cet auteur a su rendre comme personne les élans d’une émotion, les mouvements qu’on pensait indicibles, de l’âme humaine.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un classique de la littérature française qui offre une réflexion sur la littérature, la mémoire et le temps. Chacun des sept tomes peut se lire séparément. Le mieux étant cependant de les lire à la suite ! J’ai lu trois fois « La Recherche », à différentes périodes de ma vie. L’œuvre est...
    Voir plus

    Un classique de la littérature française qui offre une réflexion sur la littérature, la mémoire et le temps. Chacun des sept tomes peut se lire séparément. Le mieux étant cependant de les lire à la suite ! J’ai lu trois fois « La Recherche », à différentes périodes de ma vie. L’œuvre est tellement foisonnante que chacune de mes lectures m’a apporté de nouvelles découvertes.
    Au lecteur qui pourrait être quelque peu rebuté par le style de Proust, s’il fallait n’en lire qu’un – choix difficile – je conseillerais le dernier tome « Le temps retrouvé ».

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Incontournable! je l'ai lu avec curiosité, il y a 50 ans...et je le relis petit-à-petit: en audio dans la voiture et je suis surprise de m'apercevoir que les moments cultes ne se trouvent pas où je croyais; par exemple: la petite madeleine arrive très tôt

    Incontournable! je l'ai lu avec curiosité, il y a 50 ans...et je le relis petit-à-petit: en audio dans la voiture et je suis surprise de m'apercevoir que les moments cultes ne se trouvent pas où je croyais; par exemple: la petite madeleine arrive très tôt

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions