À la recherche du temps perdu t.5 ; la prisonnière

Couverture du livre « À la recherche du temps perdu t.5 ; la prisonnière » de Marcel Proust aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070726394
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

«Je pouvais mettre ma main dans sa main, sur son épaule, sur sa joue, Albertine continuait de dormir. Je pouvais prendre sa tête, la renverser, la poser contre mes lèvres, entourer mon cou de ses bras, elle continuait à dormir comme une montre qui ne s'arrête pas, comme une bête qui continue de... Voir plus

«Je pouvais mettre ma main dans sa main, sur son épaule, sur sa joue, Albertine continuait de dormir. Je pouvais prendre sa tête, la renverser, la poser contre mes lèvres, entourer mon cou de ses bras, elle continuait à dormir comme une montre qui ne s'arrête pas, comme une bête qui continue de vivre quelque position qu'on lui donne, comme une plante grimpante, un volubilis qui continue de pousser ses branches quelque appui qu'on lui donne. Seul son souffle était modifié par chacun de mes attouchements, comme si elle eût été un instrument dont j'eusse joué et à qui je faisais exécuter des modulations en tirant de l'une, puis de l'autre de ses cordes, des notes différentes.»

Donner votre avis

Avis(1)

  • C' est un amour éperdu et perdu que vit le Narrateur; Tout autour de lui est bruits, odeurs, sensations, goûts. Et Albertine demeure auprès de lui, parfois nécessaire ou bien acceptable, mais souvent pesante. De cette présence, le Narrateur ( il est peut-être important de souligner que c' est...
    Voir plus

    C' est un amour éperdu et perdu que vit le Narrateur; Tout autour de lui est bruits, odeurs, sensations, goûts. Et Albertine demeure auprès de lui, parfois nécessaire ou bien acceptable, mais souvent pesante. De cette présence, le Narrateur ( il est peut-être important de souligner que c' est dans ce volume que nous apprenons le Narrateur se nomme Marcel ) se partage entre la jalousie et l' indifférence. Il mesure l' impossibilité de vivre avec Albertine, avance la rupture, se rétracte, jusqu' à ce que Albertine...
    L' écriture de Marcel Proust reste une écriture à part... magnifique...
    Je vous propose cette petite citation :
    " Certes, pour posséder, il faut avoir désirer "

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions