À la place du coeur T.2

Couverture du livre « À la place du coeur T.2 » de Arnaud Cathrine aux éditions R-jeunes Adultes
Résumé:

La saison 2 de la série bouleversante d'Arnaud Cathrine.
« La fin de l'année 2015 arrive à grands pas. Je me suis souvent demandé ces derniers mois : j'ai quoi à la place du coeur ? À la place du coeur, j'ai toi ».
Cette saison est celle de l'éprouvant retour de Caumes à la vie. Il est raconté... Voir plus

La saison 2 de la série bouleversante d'Arnaud Cathrine.
« La fin de l'année 2015 arrive à grands pas. Je me suis souvent demandé ces derniers mois : j'ai quoi à la place du coeur ? À la place du coeur, j'ai toi ».
Cette saison est celle de l'éprouvant retour de Caumes à la vie. Il est raconté par son cousin, Niels, depuis la côte Atlantique : tout un été à tenter de sortir Caumes de sa torpeur muette et rageuse. Puis c'est Esther qui prend la parole : elle dont Caumes s'est peu à peu éloigné ; elle dont l'amour ne lâche pas ; elle qui, faute de pouvoir tourner la page, s'est persuadée qu'un après était possible dans ses bras. Mais ces jeunes adultes sont aussi les enfants de novembre, les enfants du Bataclan, du Carillon, du Petit Cambodge. La vie n'a pas fini d'être mise à l'épreuve. La vie n'a pas fini d'être à réinventer.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • L'année dernière j'étais tombée sous le charme de l’émouvante histoire que nous raconte Arnaud Cathrine.
    ​Caumes, Esther ou encore Hakim sont des personnages marquants et qui incontestablement nous ressemble dans leurs interrogations, leurs doutes, leurs peurs par rapport aux attentats. Cette...
    Voir plus

    L'année dernière j'étais tombée sous le charme de l’émouvante histoire que nous raconte Arnaud Cathrine.
    ​Caumes, Esther ou encore Hakim sont des personnages marquants et qui incontestablement nous ressemble dans leurs interrogations, leurs doutes, leurs peurs par rapport aux attentats. Cette année j'ai décidé de me plonger dans cette suite et donc de "revivre" les attentats qui ont suivit de peu Charlie Hebdo.

    Ce tome est coupé en trois cahiers, nous suivons trois personnages : Niels, Esther et Caumes. Chacun a vécu les attentats de Charlie Hebdo et les événements qui ont suivit. Niels, Esther et Caumes vont subir les effets boules de neige, directement ou indirectement, de la dernière tragédie du tome 1. C'est une narration originale que l'auteur nous offre. Je vous laisse découvrir en quoi car tout cela à un sens et un sens que j'ai trouvé très beau et qui participe à l'avancée d'un personnage. On suit tous les protagonistes, on sait leurs pensées, comment ils arrivent à s'en sortir, à reprendre le goût de la vie et à tourner la page. Chaque partie est importante et donne de la force au récit.

    Je me suis attachée aux trois protagonistes. Ils m'ont ému dans leur combat et dans leur force. Ils vont se perdre, faire des erreurs pour se relever plus fort. Le temps, le temps, le temps... C'est la notion essentielle dans ce récit. Les blessures, la douleur et le chagrin ne s'apaise qu'avec cette notion. La vie est peuplé de haut et de bas et Arnaud Cathrine nous le rappelle. Le chemin du deuil est long et tortueux. Avec réalisme, l'auteur aborde la jeunesse et la vie qui continue à avancer quoiqu'il arrive.

    J'ai trouvé ce tome plus touchant que le précédent. Il parle de la reconstruction de soi et du deuil d'un être cher après de telles tragédies. Caumes en particulier m'a marqué. C'est un adolescent en souffrance qui tente tant bien que mal de se sortir la tête de l'eau. Des passages m'ont particulièrement bouleversés avec lui.

    Arnaud Cathrine parle un langage universel. On se retrouve dans la douleur, dans la stupeur et dans l'horreur du 13 novembre... Même sans être à Paris, j'ai été stupéfaite et horrifiée. Cette barbarie et cruauté n'a aucun adjectif pour la définir.

    ​En conclusion, durant quelques heures j'ai retrouvé ces personnages et ce récit touchants. Les émotions sont là ; tragiques comme peut l'être la vie. Mais pas que.. Arnaud Cathrine nous laisse avec de l'espoir, avec une étincelle de vie qui nous crie de vivre, de danser, de chanter, de profiter car on ne sait jamais quand cela peut s'arrêter.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • https://animallecteur.wordpress.com/2017/08/25/a-la-place-du-coeur-2-arnaud-cathrine/

    Pour cette deuxième saison, on retrouve les personnages de Caumes, Esther, son premier amour et Nils, le cousin de Caumes. L’histoire se déroule durant l’été 2015 jusqu’au mois de novembre après les...
    Voir plus

    https://animallecteur.wordpress.com/2017/08/25/a-la-place-du-coeur-2-arnaud-cathrine/

    Pour cette deuxième saison, on retrouve les personnages de Caumes, Esther, son premier amour et Nils, le cousin de Caumes. L’histoire se déroule durant l’été 2015 jusqu’au mois de novembre après les attentats qui ont frappés des terrasses, les abords du stade de France et le Bataclan.

    Après les attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015, les personnages ont évolués, ont mûri, ont grandis mais ils n’en restent pas moins des adolescents qui ont la rage de vivre et d’aimer, l’envie de sortir, de rencontrer du monde, goûter au plaisir du sexe.

    Ce roman oscille de la même façon que la première saison entre l’amour passionnel et la mort tragique, entre la découverte de la chair et l’expérience de la perte et du manque.

    A la place du cœur est un très beau roman même si j’ai trouvé la première saison plus belle, émouvante et peut-être inattendue. Il n’en reste pas moins que dans la deuxième saison comme dans la première, les sentiments y sont très bien décrits ce qui en fait presque un témoignage d’une génération.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • http://contemplerlesvivants.blogspot.fr/2017/04/a-la-place-du-coeur-saison-2-darnaud.html

    " [...] on ferait bien de s'envoyer en l'air dès que possible. Un jour, il sera trop tard. Et personne ne sait quel jour ça tombera."

    La saison 1 d’À la place du cœur nous plongeait dans le quotidien...
    Voir plus

    http://contemplerlesvivants.blogspot.fr/2017/04/a-la-place-du-coeur-saison-2-darnaud.html

    " [...] on ferait bien de s'envoyer en l'air dès que possible. Un jour, il sera trop tard. Et personne ne sait quel jour ça tombera."

    La saison 1 d’À la place du cœur nous plongeait dans le quotidien d'un adolescent de 17 ans, Caumes, qui vivait de manière concomitante deux événements qui allaient changer sa vie : sa première histoire d'amour et les attentats contre Charlie Hebdo. Le roman se déroulait sur une semaine, et se terminait sur un drame.
    La saison 2 reprend l'histoire six mois après : on y retrouve Caumes, Esther, son amoureuse, mais aussi d'autres personnages, à l'image de Niels, le cousin de Caumes qui était seulement évoqué dans la saison 1. En six mois, il s'est passé beaucoup de choses : Caumes, bouleversé, a sombré dans la dépression, abandonnant tous ses projets derrière lui, et s'éloignant de tous ses proches -y compris Esther. Ce que nous raconte A la place du cœur-saison 2 est le récit de sa reconstruction.
    Première nouveauté de cette saison 2, la narration nous offre différents points de vue. En effet, si la saison 1 était entièrement racontée par Caumes, dans la saison 2, Niels puis Esther prennent la parole. Arnaud Cathrine s'amuse ainsi à changer de style et de vision selon les chapitres, parvenant à véritablement nous faire croire que trois personnes différentes s'expriment dans le livre. De plus, chaque partie offre un éclairage nouveau de la situation : la première partie, celle de Niels, évoque l'été passé avec Caumes et les excès de ce dernier. La deuxième, celle d'Esther, revient sur l'année scolaire, son chagrin face à la distance prise par Caumes, puis son départ pour Paris. Enfin, par un habile procédé d'écriture, le roman se recentre sur Caumes, qui raconte à son tour ce qu'il a vécu ces derniers mois. Petit à petit, les pièces du puzzle s'assemblent et le lecteur finit par reconstituer toute l'histoire. Les trois personnages se retrouvent alors sur Paris où ils étudient, et où, bien évidemment, leurs chemins vont se croiser.


    "Tu voudrais trouver du sens à avoir vécu tout ça ? Je comprends. Mais la vérité, c'est qu'il n'y en a pas."

    A la place du cœur saison 2 s'éloigne de la saison 1 dans le sens où il se recentre plus sur les personnages que sur leur environnement. Bien sûr, le climat de peur est évoqué, et, je ne spoile rien en l'annonçant, les personnages vont se retrouver confrontés aux attentats du Bataclan, mais ces thèmes sont plus minoritaires que dans le premier tome. Il s'agit plutôt à présent de montrer comment l'on peut grandir dans un monde dévasté et qui se déséquilibre chaque jour un peu plus, ou encore ce que signifie être jeune aujourd'hui. Les personnages, chacun à leur façon, s'interrogent sur le monde qui les entourent et sur leur place face à la violence qui se déchaîne.
    Les relations entre les personnages s'affinent à mesure qu'ils gagnent en maturité, et c'est l'une des grandes réussites du roman que de nous faire véritablement sentir que les personnages grandissent. A ce titre, A la place du cœur est aussi un roman d'initiation : Arnaud Cathrine imagine ces jeunes qui quittent le foyer familial pour la première fois et découvrent la vie étudiante, les premières expériences d'indépendance. Une fois de plus, l'auteur excelle dans la description de la jeunesse actuelle, et de toutes les émotions que l'on peut ressentir à cette période. La partie consacrée à Esther, notamment, rappelle à quel point les premiers chagrins d'amour peuvent être cruels.
    Et si la saison 1 faisait la part belle à l'amitié, la deuxième s'attarde davantage sur les relations familiales, et en particulier sur les grands frères, Solal et Swann, tout à tour protecteurs et confidents.


    "Aujourd'hui, je n'ai qu'une certitude, élémentaire et terrible : il va donc nous falloir vivre avec ça, encore et toujours. Toujours. Toujours. Toujours."


    Ainsi, avec A la place du cœur-saison 2, Arnaud Cathrine nous prouve de nouveau que l'on peut s'adresser à la jeunesse de façon sérieuse, en abordant des thèmes graves. Il nous parle de dépression, de mort, de culpabilité... A sa manière, chacun des trois personnages doit aborder un deuil, de façon personnelle puis plus universelle, après les attentats du Bataclan.
    Sans pathos ni mièvrerie, le roman s'avère tout de même plutôt optimiste, délivrant un message d'espoir sur la capacité des jeunes à se relever. Le dernier chapitre, notamment, offre une parenthèse quasi enchantée dans un monde dévasté, proposant de vivre au jour le jour, en profitant de chaque instant.
    A la fin du livre, Caumes et Esther promettent de refaire le point sur leur vie dans un an.
    On attend cela avec impatience !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com