À la folle jeunesse

Couverture du livre « À la folle jeunesse » de Ann Scott aux éditions Stock

0 note

Résumé:

« C´est le dernier jour, mais je ne le sais pas encore. Exactement comme au moment où a été pris ce Polaroïd. Je dois avoir dix ans, mes yeux sont plissés de fureur parce qu´on me force à me tenir face au soleil ou parce que je n´existe qu´en photo ; le tee-shirt bleu ciel des Dents de la mer ne... Lire la suite

« C´est le dernier jour, mais je ne le sais pas encore. Exactement comme au moment où a été pris ce Polaroïd. Je dois avoir dix ans, mes yeux sont plissés de fureur parce qu´on me force à me tenir face au soleil ou parce que je n´existe qu´en photo ; le tee-shirt bleu ciel des Dents de la mer ne me rappelle rien, le banc de sable qu´on devine flou derrière non plus, et du jour où cette photo a été prise, je ne sais que ce qu´on m´en a dit : qu´après l´avoir éventée pour la faire sécher, au lieu de l´empocher comme n´importe quel parent, ma mère me l´a tendue comme si elle ne voyait vraiment pas quoi en faire. Maintenant je la regarde sans me reconnaître tant je n´ai aucun souvenir d´avoir été aussi déterminée, aussi certaine, à cet âge, de ce que j´étais et de ce que je refuserais de devenir, et je finis par penser que si je dois quelque chose à quelqu´un, c´est à cette gamine énervée qui ne fixait pas sa mère mais un point déjà bien au-delà. » Au fil d´une journée où se croisent ceux qu´on a trop aimés ou pas assez, un passé resurgit et se déconstruit peu à peu. À la folle jeunesse exprime, avec le plus de sincérité possible, les plus gros mensonges. Et inversement.

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Ann Scott répond à nos questions ! (11/04/2011)

1) Qui êtes-vous ? ! Un écrivain. 2) Quel est le thème central de ce livre ? L'étirement de l'adolescence comme palliatif à la peur. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «On ne possédait rien, les manteaux comme les lits étaient toujours empruntés». 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? «Kiss» de Scout Niblett, en boucle. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Je ne sais pas, la simplicité de la lecture ?

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

  • 0

    Nul besoin d’avoir lu « Superstars » pour être emporté par la sensibilité de l’auteur.
    Il y est question d’Omayra Sanchez, que le monde peut-être a oublié après avoir été spectateur de sa triste fin, mais pas moi, pas Ann Scott non plus.
    Il y est question du temps qui file plus pour les autres que pour soi, de la conviction que se sentir jeune freine les ans.
    Il y est question d’une génération qui a brûlé la vie par les deux bouts mais, contrairement à ses idoles, n’a pas péri de ces folies – elle s’en est juste trouvée un peu cabossée. Et il est l’âge d’être adulte, désormais.
    « A la folle jeunesse », donc, n’est pas une clé. Peut-être ce roman a-t-il pour unique conséquence de plonger encore davantage le lecteur dans la perplexité.
    Mais cela est fait avec tellement de style, d’allant que l’on ne peut, au risque de passer pour masochiste, demander d’y plonger plus profond encore.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Présent dans les listes

Du même auteur

Les chewing-gums ne sont pas biodégradables Ann Scott SCALI

Voir tous les livres de Ann Scott

Autres éditions

À la folle jeunesse Ann Scott STOCK

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com