À la feuille de rose

Couverture du livre « À la feuille de rose » de Guy de Maupassant aux éditions Dominique Leroy
Résumé:

La pièce À la Feuille de rose, maison turque fut représentée le 13 avril 1875, pour la première fois, chez les peintres Becker et Leloir, dans leur atelier de la rue de Fleurus. Cette comédie de moeurs "très libres" en prose fut écrite par le plus pervers des naturalistes, Guy de Maupassant.... Voir plus

La pièce À la Feuille de rose, maison turque fut représentée le 13 avril 1875, pour la première fois, chez les peintres Becker et Leloir, dans leur atelier de la rue de Fleurus. Cette comédie de moeurs "très libres" en prose fut écrite par le plus pervers des naturalistes, Guy de Maupassant. Aucun doute ne peut subsister sur l'identité de l'acteur-auteur qui reconnut son oeuvre par ces mots : "Nous allons, quelques amis et moi, jouer une pièce absolument lubrique... Inutile de dire que cette oeuvre est de nous." Flaubert apporta le lieu de l'action, une maison close de Paris : la Maison turque (inspirée par un bordel parisien des bords de Seine à l'enseigne de la "Maison de Zoraïde", fréquentée par des gens beaucoup moins recommandables que les clients de la "Maison Tellier" citée par Flaubert dans l'Éducation sentimentale, mais Maupassant y ajouta un parfum sadique, celui-là même que l'on retrouve dans ses poèmes qui reprennent les thèmes de La Philosophie dans le boudoir (Ma source, 69, La femme à barbe).

On peut donc dire que À la Feuille de rose est un remake pornographique de l'Éducation sentimentale, pimenté par les thèmes favoris du divin marquis.
Cette farce en un acte et en prose narre les aventures d'un jeune couple de bourgeois provinciaux qui s'imagine passer leur nuit de noces dans un hôtel alors qu'il s'agit d'un lupanar de la pire espèce. Le maître des lieux fait croire aux deux époux que les prostituées qui défilent sont les femmes de l'ambassadeur de Turquie. La présentation des clients est prétexte à une sorte de guignol obscène qui donne lieu à des scènes d'exhibitionnisme, de lesbianisme et de coït collectif. M. et Mme Beauflanquet participeront malgré eux à cette débauche.

Cette pièce ne fut publiée pour la première fois qu'en 1945 et à un tirage confidentiel de deux cent vingt-cinq exemplaires, ce qui explique que Guy de Maupassant n'eut pas à subir les foudres de la justice pour cette oeuvre très leste. L'oeuvre érotique de l'auteur de Boule-de-Suif nous fait découvrir un Guy de Maupassant inconnu, libertin et hédoniste, qui aimait le vin et les femmes.

Collection l'Enfer de la Bibliothèque nationale de France. (Enfer de la BNF, cote n°1464). Édition ornée de orné de 6 illustrations anonymes, couverture en couleurs.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Autres éditions

À la feuille de rose Guy de Maupassant MILLE ET UNE NUITS

Voir toutes les éditions