Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

22/11/63

Couverture du livre « 22/11/63 » de Stephen King aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253195108
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Articles (1)

  • Interview d'Olivier Gay auteur du polar "Mais je fais quoi du corps ?"
    Interview d'Olivier Gay auteur du polar "Mais je fais quoi du corps ?"

    Auteur de polar et de fantasy, Olivier Gay débute une carrière d'écrivain sur les chapeaux de roue puisqu'il remporte en 2012, le prix du premier roman policier du Festival du film policier de Beaune avec Les talons hauts rapprochent les filles du ciel. Apparaît le personnage récurrent Fitz que l'on retrouve dans Les mannequins ne sont pas des filles modèles (2013) ainsi que dans son dernier roman, Mais je fzis quoi du corps ?. Rencontre avec un jeune écrivain prometteur.

Avis (39)

  • Passionnée par les Kennedy et surtout l'assassinat de Kennedy, j'ai un peu appréhendé ce livre. Mais le génie de Stephen King a encore opéré : une superbe histoire fantastique et passionnante sur le "et si..." ! Génial !

    Passionnée par les Kennedy et surtout l'assassinat de Kennedy, j'ai un peu appréhendé ce livre. Mais le génie de Stephen King a encore opéré : une superbe histoire fantastique et passionnante sur le "et si..." ! Génial !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Dès le prologue j'ai été accrochée par le style et la façon de raconter.
    Stephen King fait partie de ces auteurs qui vous harponnent immédiatement pour ne vous lâcher qu'au mot fin.
    Et là, Ô bonheur !.. ce Roman traite un de mes thèmes préférés, le voyage dans le temps.
    L'idée qu'on pourrait...
    Voir plus

    Dès le prologue j'ai été accrochée par le style et la façon de raconter.
    Stephen King fait partie de ces auteurs qui vous harponnent immédiatement pour ne vous lâcher qu'au mot fin.
    Et là, Ô bonheur !.. ce Roman traite un de mes thèmes préférés, le voyage dans le temps.
    L'idée qu'on pourrait réparer, ou ne serait-ce que voir le passé en immersion me fascine.

    J'ai trouvé absolument passionnant cette visite qui commence en 1958 avec un état d'esprit de 2011, année à laquelle se situe de début de l'histoire. Les comparaisons sont impressionnantes. On dirait qu'une éternité est passée entre ces deux périodes, tant la technologie s'est accélérée à une vitesse folle, mais aussi les mentalités et quelle étrangeté de replonger là où la ségrégation était de rigueur.

    Ce voyage dans les années 50-60 m'a paru totalement fascinant. le cheminement de Jake également dans une époque qui n'est pas la sienne, avec la mission qu'il s'est assigné et l'impossibilité d'en parler à quiconque, d'où les mensonges et dissimulations auxquels il est contraint, m'ont souvent mise en apnée.
    Ce qui m'apparaissait comme une simple mission - tuer Oswald avant qu'il ne tue Kennedy - s'avère d'une totale complexité et requiert un don de soi absolu. La solitude de Jake/George est terrifiante. Sans parler des risques liés à l'effet papillon...

    Stephen King nous raconte une histoire de l'Amérique et des américains. On apprend énormément sur Lee Harvey Oswald qui n'était pour moi qu'un nom, alors qu'il a changé l'histoire de l'Amérique de façon tragique avec les terribles répercussions de son geste. Il y a aussi tellement de douceur et de beauté qui côtoient la laideur dans cette histoire. Les personnages et leur histoire m'ont souvent fait chaud au cœur.
    J'ai adoré ce roman, du début à la fin. Et quelle fin !!!
    C'est pour moi un énorme coup de cœur !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une passionnante histoire de voyage dans le temps. J'ai adoré suivre les aventures de Jake / Georges dans les années 1950-1960, alors qu'il tente d'empêcher l'assassinat de Kennedy. Mais le passé ne se laisse pas changer si facilement... L'intrigue est bien construire et rythmée. Les moments de...
    Voir plus

    Une passionnante histoire de voyage dans le temps. J'ai adoré suivre les aventures de Jake / Georges dans les années 1950-1960, alors qu'il tente d'empêcher l'assassinat de Kennedy. Mais le passé ne se laisse pas changer si facilement... L'intrigue est bien construire et rythmée. Les moments de tension et de suspense alternent avec l'émotion et une belle romance, parallèlement à du surnaturel toujours à la lisière. Ce roman, très différent des habituels thrillers et récits horrifiques de l'auteur, est une belle découverte. Pour moi, 22/11/63 est un des meilleurs romans récents de Stephen King.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Haletant,prenant ,Une quête impossible qui nous semble possible.
    Jake nous entraîne au plus profond de l’Amérique de JFK
    on regrette de tourner la dernière page.

    Haletant,prenant ,Une quête impossible qui nous semble possible.
    Jake nous entraîne au plus profond de l’Amérique de JFK
    on regrette de tourner la dernière page.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Si vous n’avez jamais lu de roman de Stephen King, c’est celui-là qu’il faut LIRE ! Une fissure dans le temps entraine notre personnage, le professeur Jake Epping, dans un voyage dans le passé, où il s’est donné pour mission rien de moins que d’empêcher l’assassinat du président Kennedy. King...
    Voir plus

    Si vous n’avez jamais lu de roman de Stephen King, c’est celui-là qu’il faut LIRE ! Une fissure dans le temps entraine notre personnage, le professeur Jake Epping, dans un voyage dans le passé, où il s’est donné pour mission rien de moins que d’empêcher l’assassinat du président Kennedy. King nous plonge avec virtuosité dans l’Amérique du début des années soixante, et nous interroge sur ce fait : faut-il changer le passé ?

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • 2ème livre de S King que je lis après ses "Mémoires d'écrivain" que j'ai également apprécié. J'avais lu les avis, et lu le descriptif, cela me tentait, j'aime l'histoire et revivre les heures de cet événement majeur de l'histoire m'a poussé à l'acheter. En le recevant, j'ignorais qu'il faisait...
    Voir plus

    2ème livre de S King que je lis après ses "Mémoires d'écrivain" que j'ai également apprécié. J'avais lu les avis, et lu le descriptif, cela me tentait, j'aime l'histoire et revivre les heures de cet événement majeur de l'histoire m'a poussé à l'acheter. En le recevant, j'ignorais qu'il faisait plus de 1000 pages, mais, même pas peur, j'ai lu, en quelques jours seulement, tant l'auteur sait nous tenir en haleine, cette histoire digne d'un scénario hollywoodien. Le personnage principal est attachant, l'humour est présent, et l'ambiance années 1950 et 1960 aux Etats Unis m'a littéralement séduite. C'est avant tout une histoire d'amour, enrobée de péripéties, j'ai souri beaucoup et j'ai ressenti beaucoup d'émotions également, c'est ce qui définit pour moi le chef d'oeuvre, c'en est un pour moi.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Sans nul doute là encore un bon Stephen King où l’on sent le talent du maître de l’horreur. Il y a fait un beau travail d’écriture pour que nous ayons l’impression d’un réel retour dans le temps. Tout démarre de manière progressive pour arriver vers la réelle intrigue dont l’Amérique frissonne...
    Voir plus

    Sans nul doute là encore un bon Stephen King où l’on sent le talent du maître de l’horreur. Il y a fait un beau travail d’écriture pour que nous ayons l’impression d’un réel retour dans le temps. Tout démarre de manière progressive pour arriver vers la réelle intrigue dont l’Amérique frissonne encore. L’affaire JFK reprend vie sous la plume de Stephen King avec brio. De faits divers quelconques, on passe au niveau supérieur. King jongle entre passé et présent (celui notamment de 2011, avec Obama au pouvoir). Il offre un récit fort par sa volonté de réalisme, on ne peut en effet parler de l’assassinat de JFK sans entrer dans l’Histoire (donc un travail documentaire impressionnant effectué), fort aussi en références culturelles de livres ou films dont Stephen King évoque (on reconnait là le fait que son talent n’est pas simplement celui d’un amateur chanceux mais bel et bien celui d’un homme cultivé) ou fort de sa propre bibliographie qui comme un puzzle se découvre dans ce récit palpitant.

    Ainsi, en 1958, Jake Epping se rend dans un bar de Derry, ville fictive de l'État du Maine, dans laquelle le barman lui parle d'une série de meurtres d'enfants, citant Patrick Hockstetter et George Denbrough, et évoque la possibilité que le meurtrier soit déguisé en clown. Ces événements sont relatés dans Ça, roman dans lequel interviennent les adolescents Richard « Richie » Tozier et Beverly « Bev » Marsh, rencontrés par le narrateur Jake Epping ;

    Les Lions, équipe de football du lycée de Jodie, rencontrent les Ours d'Arnette, Arnette étant une ville fictive du Texas (comme Jodie d'ailleurs) apparaissant dans le roman Le Fléau ;

    À plusieurs reprises le héros croise une Plymouth Fury rouge et blanche, voiture du roman Christine ;

    De multiples clins d'œil au cycle également de La Tour sombre sont faits.

    On n’en dit pas plus, les fans s’y retrouveront et le roman a tout pour plaire à d’autres lecteurs. Fantastique, science-fiction, suspens, peur, violence, amour même et Histoire en font un roman puissant.

    Bien évidemment, on sera peut-être déçu par la longue mise en place de l’intrigue, même si cela est nécessaire. On sera peut-être déçu aussi par la seconde intrigue, celle de l’amour qui se perd un peu dans les couloirs du temps et qui ne prend pas la tournure espérée. Mais que faut-il attendre d’une rencontre amoureuse entre deux êtres d’un autre âge et d’époque différente ? Stephen King cependant montre que les sentiments restent et que la magie se garde. Un peu comme dans le film N’oublie jamais…

    http://leslecturesdelaeti.eklablog.com/titre-22-11-63-a144839226

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Voilà enfin mon premier King lu. Malheureusement, je crois que c’est celui qui me correspond le plus dans son oeuvre. Il ne s’agit pas d’horreur mais un peu de fantastique. Si ce livre n’a pas été un coup de coeur, il est tout de même ce qu’on peut appeler un page turner, complètement addictif....
    Voir plus

    Voilà enfin mon premier King lu. Malheureusement, je crois que c’est celui qui me correspond le plus dans son oeuvre. Il ne s’agit pas d’horreur mais un peu de fantastique. Si ce livre n’a pas été un coup de coeur, il est tout de même ce qu’on peut appeler un page turner, complètement addictif. C’est un pavé mais les pages défilent toute seule. La lecture est fluide, grâce à toute l’action décrite, les évènements s’enchaînent. Je me suis posée beaucoup de questions et me suis accrochée au livre pour le dévorer même si j’ai été bien déçue de quitter Jack et Sadie.
    En 2011, Jack découvre une faille dans le temps qui lui permet d’aller en 1958. Initialement, ll souhaite sauver les frère et soeur ainsi que la mère du concierge du lycée dans lequel il enseigne, Harry. Son ami Al, qui lui a indiqué comment se rendre en 58, l’incite également à empêcher Kennedy de se faire assassiner par Lee Oswald afin d’empêcher la guerre du Vietnam.
    J’aime beaucoup les fictions des années 50/60 et là, j’ai été royalement servie avec en plus beaucoup de clins d’oeil, aux clowns, à l’oeuvre de Steinbeck et à la (malheureuse) condition de la femme à cette époque.
    Jake doit faire avec la détermination du passé à ne pas se laisser changer, comme une force, une main invisible qui vient lui mette des bâtons dans les roues. Jake tombe amoureux de Sadie et cela complique également les choses. Il doit faire avec un autre élément l’effet papillon qui fait que la moindre chose qu’il change bouleverse le cours des choses.
    Si j’ai beaucoup aimé Jake, le personnage principal, j’ai adoré Sadie espiègle et courageuse durant une époque pas tendre avec les femmes.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.